René Ribière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ribière.
René Ribière
Fonctions
Parlementaire français
Député 1958-1962
puis 1967-1978
Gouvernement Ve République
Groupe politique UNR (1958-1962)
UDVème (1967-1968)
UDR (1968-1978)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 76 ans)
Résidence Seine-et-Oise
puis Val-d'Oise

René Ribière (, Paris 16e - , Imola, Italie), est un homme politique et haut fonctionnaire français. Il fut député gaulliste de Seine-et-Oise et préfet du Val-d'Oise (1967). Il reste dans l'histoire pour avoir disputé, et perdu, le dernier duel officiel de l'histoire de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant au lycée Lycée Janson-de-Sailly, il fait son droit à Paris et à Aix-en-Provence. Sous-préfet de Gironde, à Lesparre, depuis 1946, membre du RPF dès la fondation du mouvement gaulliste, il est révoqué pour avoir assisté en tenue à une manifestation du RPF. Il appartient dès lors au secrétariat général du mouvement gaulliste. Il est délégué régional de 1947 à 1951. Il est appelé en juin 1958 comme chargé de mission au cabinet du général de Gaulle, alors président du Conseil, et participe à la préparation des législative de novembre 1958. Préfet hors cadres (1958) à la retraite (1966), il est élu député UNR de Seine-et-Oise en 1958 et réélu jusqu'en 1978, toujours sous l'étiquette gaulliste. Démissionnaire de l'UNR, il est siège comme non inscrit entre 1974 et 1978. La carrière parlementaire de René Ribière s'achève en 1978. Non réinvesti par le RPR auquel il appartient, il sera battu dès le 1er tour. Il fut également membre de la délégation française aux Nations unies (1962-1974), Représentant de la France au Parlement européen (1968-1973) dont il a été Vice-président et administrateur des assurances "Foncière Capitalisation et Vie" et de "La Préservatrice Vie". Décoré de la croix de guerre 39-45.

Il était le fils de Marcel (II) Ribière, conseiller d’État, préfet et député, et le petit-fils du député Marcel (I) Ribière (1860-1922), ce dernier ayant également participé à un duel en 1910.

Le duel[modifier | modifier le code]

Photo du duel : René Ribière (à gauche), Jean de Lipkowski (de dos) et Gaston Defferre (à droite), 1967

Le 20 avril 1967, lors d'un débat agité, Gaston Defferre, alors maire de Marseille et qui était à l'époque président du groupe socialiste, interpelle son collègue, qui s'agitait sur son banc, et lui crie : « Taisez-vous, abruti ! ».

Un peu plus tard, dans la salle des Quatre-Colonnes, Defferre refuse de retirer son injure et Ribière lui envoya ses témoins et demande réparation par le fer (en l'occurrence l'épée). Le duel a lieu dans une résidence privée de Neuilly-sur-Seine, et est arbitré par le député gaulliste de gauche Jean de Lipkowski. Defferre rejette les épées « limées » qu'on lui propose et refuse que l'on s'arrête au premier sang. Manquant d'expérience, devant se marier le lendemain, René Ribière est blessé une première fois, mais demande la reprise du combat. Après une seconde estafilade, Defferre consent finalement à ce que l'arbitre du combat y mette fin[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Vidéo du duel Deferre-Ribière sur le site "Insulte en politique"

Références[modifier | modifier le code]

  • Georges Pompidou, directeur de cabinet du général de Gaulle, B. Lachaise, G. Le Béguec, F. Turpin, Ed. PIE Peter Lang, Bruxelles, 2006 lien
  • Who's who in France, J. Lafitte, 1977
  • Le duel: une passion française, 1789-1914, Jean Noël Jeanneney, Ed. du Seuil, 2004
  • Fiche sur le site de l'Assemblée nationale