Edgar de Evia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edgar de Evia

Edgar de Evia (Mérida, Yucatán, 30 juillet 1910New York, 10 février 2003) était un artiste, photographe, et auteur franco-américain d'origine mexicaine. Il fut collègue et mentor de Robert Denning et de David McJonathan-Swarm jusqu’à sa mort.

Famille[modifier | modifier le code]

Il naquit à Mérida, Yucatán, et était le fils de la peintre parisienne Pauline Joutard, qui avait étudié à Homberg et qui fut connue plus tard comme como Miirrha Alhambra, et de Domingo de Evia y Barbachano. Son arrière-grand-père fut le gouverneur de Yucatán Miguel Barbachano (en) (1807 – 1859), son autre arrière-grand-père paternel avait été un médecin avec des vastes plantations de sisal. Pendant sa jeunesse, ils furent l’une des familles les plus importantes de la région.

Enfance à New York[modifier | modifier le code]

Il alla avec sa famille à New York, où il se licencia à The Dalton School (en). Il fut un des élèves préférés de Helen Parkhurst, qui l’invite à son gîte avec Josephine Porter Boardman (en). Toutes les deux s’intéressent par la fascination du garçon pour Shakespeare et Parkhurst lui présente à Belle da Costa Greene, elle lui permet travailler avec des volumes originaux. Son intérêt par l’enseignement, la littérature, l’art et l’histoire sont des tributes à l’influence du Dalton Plan à ses premières années.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après de travailler pour Associated Press, il fut le chercheur du médecin homéopathe Guy Beckley Stearns (en), il lui fait cadeau de sa première caméra et lui apprend à l’utiliser. Ils se promenaient à Central Park et le médecin lui expliquait que la caméra n’avait pas de cerveau pour interpréter l’image et que le photographe devait apprendre à voir et contrôler ce que la lentille capturait. Il connaît les "Zizis", et grâce à eux il connaît Nicki de Gunzburg, qui lui donne sa première assignation pour le magazine Town & Country.

Il devient très connu par ses effets au style de James Tissot en utilisant un foyer diffusé. Puis, il est le directeur créatif pour une compagnie qui va accueillir tout sorte de photographie pour des catalogues comme le Sakowitz de Houston et le Gimbel's (en) de New York.

Automobiles[modifier | modifier le code]

Il adorait les voitures et commence à les collectionner dès qu’il commence à avoir du succès. Sa première voiture fut une Rolls-Royce et le vendeur lui apprend à conduire. Puis il achète une autre Rolls-Royce, plusieurs Bugatti, une Mercedes et une Jaguar XK.

Maisons[modifier | modifier le code]

Pendant presque deux décades sa maison et son étude se trouvaient dans les trois étage supérieures du bâtiment 867 de la Madison Avenue, la actuelle boutique principale de Ralph Lauren et dans le gîte "Quiet Corner" à Greenwich, qui avait appartenu à Clyde Fitch, et qui fut aussi utilisée par d’autres photographes. Dans cette maison-ci. Il eut une vie heureuse dans les années 1960, quand la relation de son ami Robert Denning avec Vincent Fourcade commence et Denning & Fourcade reste à New York. La compagnie Denning & Fourcade (en) apparaît et celle d’Edgar de Evia finit.

Dernières années[modifier | modifier le code]

En 1988, New York Magazine publique que son appartement à Manhattan figure parmi les plus romantiques de New York. Il va continuer à accumuler des connaissances et des œuvres pour une énorme bibliothèque très variée. Il aimait surtout les roman des années 1850–1930, qu’il lut trois ou quatre fois. Parmi ses auteurs favoris, on trouve : G. K. Chesterton, Wilkie Collins et E. Phillips Oppenheim.

L’internet arriva et il passe les heures en cherchant des images et des perspectives. Il développa un énorme intérêt par les ordinateurs, il eut un Commodore 64, plusieurs PCs et un Power Mac

À l’âge de 80 ans, il avait l’habitude de monter à vélo les week-ends avec un groupe de photographes. Sa facilité pour la prose l’amène à publier plusieurs romans, comme par exemple My Father Came to America.

Il meurt de pneumonie à l’âge de 92 ans au St. Vincent's Hospital (en).

Sur les autres projets Wikimedia :

Modèles photographiées[modifier | modifier le code]

Célébrités[modifier | modifier le code]

Photographie éditoriale[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Illustrations :

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Edgar de Evia's Official Homepage
  2. Edgar de Evia's biographic sketch sur le site Find A Grave