Régions tribales (Pakistan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régions tribales administrées provincialement.
Régions tribales fédéralement administrées
Urdu (ur) : وفاقی قبائلی علاقہ جا
Localisation des régions tribales (en rouge) au sein du Pakistan
Localisation des régions tribales (en rouge) au sein du Pakistan
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Type Régions tribales
Capitale administrative Peshawar
Démographie
Population 4 452 913 hab. (rec. 2011)
Densité 164 hab./km2
Langue(s) Pachto (non officiel)
Géographie
Superficie 27 220 km2

Les régions tribales ou zones tribales (de leur nom officiel, Federally Administered Tribal Areas (FATA) : Régions tribales fédéralement administrées) sont une région et subdivision administrative de 27 220 km² située au nord-ouest des quatre provinces du Pakistan.

La région est principalement peuplée du tribus pachtounes, parfois hostile au pouvoir pakistanais, et elle est une source de tensions entre le Pakistan et l'Afghanistan. Longtemps délaissée par les pouvoirs publics, la région est considérée comme une zone de non-droit, elle est peu développée, pratiquement pas du tout urbanisée et ne bénéficie pas de sa libre administration.

Depuis 2004, elle est l'épicentre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan qui oppose l'armée pakistanaise à divers groupes islamistes insurgés et la violence est depuis très forte dans la région. La zone est à la fois un lieu de passage et d'occupation de nombreux groupes armés se battant dans le cadre de la Guerre d'Afghanistan. Depuis 2007, elle a fait l'objet de quatre offensives majeures de la part de l'armée pakistanaise et elle est aussi visée par des bombardements de drones américains, notamment dans le Waziristan. Elle constitue donc un enjeu géopolitique et stratégique très important.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les régions tribales sont bordées par l'Afghanistan, la frontière étant délimitée par la ligne Durand, et trois provinces pakistanaises : la province de Khyber Pakhtunkhwa, le Pendjab et le Baloutchistan.

La population des régions tribales était estimée à environ 3 341 070 personnes en 2000, soit approximativement 2 % de la population du pays. Seulement 3,1 % des habitants de la zone sont urbanisés, ce qui en fait l'unité territoriale la plus rurale du Pakistan.

Les régions tribales sont divisées en sept agences : Khyber, Kurram, Bajaur, Mohmand, Orakzai, Waziristan du Nord et Waziristan du Sud ; et cinq régions frontalières (en anglais, frontier regions ou FR) : FR Peshawar, FR Kohat, FR Tank, FR Bannu et FR Dera Ismail Khan.

Les principales villes sont Miranshah, Razmak, Bajaur, Darra Bazzar et Wana. Le chef-lieu des régions tribales est Peshawar.

Ces régions sont régulièrement en conflit avec le gouvernent central.

Guerre contre le terrorisme[modifier | modifier le code]

Des avions de l'armée de l'air pakistanaise, similaire à ceux impliqués dans le conflit du Nord-Ouest.

Depuis 2004, avec le début des combats dans la ville de Wana, la région est l'épicentre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan. Il oppose l'armée pakistanaise à divers groupes insurgés islamistes opposés au gouvernement. Leurs principaux fiefs dans le Waziristan du Sud, l'agence de Bajaur, l'agence d'Orakzai, l'agence de Kurram et l'agence de Mohmand ont été visés par des opérations militaires depuis 2008.

La région accueille aussi des groupes insurgés afghans menant des actions en Afghanistan contre les forces afghanes et les force de l'OTAN. Ils sont notamment présents au Waziristan du Nord, zone visée régulièrement par des bombardements américains.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Agences[modifier | modifier le code]

Carte des régions tribales (en bleu) et de la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert), présentant leur découpages en subdivisions.

Les régions tribales sont subdivisées en sept agences (à la différence des provinces du Pakistan, qui sont subdivisées en districts). Ces agences ne bénéficient pas de leur libre administration et sont gérées par les districts voisins dans la province de Khyber Pakhtunkhwa ainsi que par les autorités fédérales. Lors des élections, les candidats se présentant dans les circonscriptions des régions tribales sont interdits de se réunir en parti politique et doivent se présenter à titre indépendant. [réf. souhaitée]

La liste suivante recense les sept agences des régions tribales :

Agence Ville(s) d'administration District d'administration Superficie
(km²)
Population
(1998)
Densité de population
(hab./km²)
Bajaur Khar 1 290 595 227 461
Khyber Landi Kotal Peshawar 2 576 546 730 212
Kurram Parachinar 3 380 448 310 132
Mohmand Ghalanai 2 296 334 453 146
Orakzai Kalaya et Ghiljo Hangu 1 538 225 441 147
Waziristan du Nord Miranshah 4 707 361 246 77
Waziristan du Sud Wana Tank 6 620 429 841 65
Total Miranshah Peshawar 27 220 3 176 331 117

Les agences sont elles-mêmes subdivisées en agences politiques assistantes, subdivisions et tehsils[1].

Régions frontalières[modifier | modifier le code]

Vue des régions frontalières.

Les régions tribales comprennent également six petites subdivisions nommées « régions frontalières », qui portent le nom des districts adjacents. Elles sont administrées par l'officier de coordination de ces districts. Leur administration générale est menée par le secrétariat des régions tribales, à Peshawar.

Les six régions frontalières sont :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] « Federally Administered Tribal Areas », Election Commission of Pakistan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]