55e brigade arabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La 55e brigade, ou 55e brigade arabe, est une unité de guérilla entraînée par Al-Qaida qui a fait partie de l'armée des Talibans entre 1995 et 2001[1],[2]. Elle était principalement formée de Moudjahidines originaires du Moyen-Orient, d'Asie Centrale et d'Asie du Sud-Est déjà aguerris, souvent par leur participation à la guerre contre les soviétiques dans les années 1980.

Forte d'à peu près 1 500 combattants d'élite, elle a considérablement souffert de la Guerre d'Afghanistan, par captures ou morts au combat. Ses survivants ont été dirigés à partir de 2002 par Mehdat Mursi, le responsable de la sécurité interne de l'organisation, jusqu'à sa mort le 28 juillet 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Norman K. Swazo, « Questioning the Concept of a "War" on Terror », Spectacle.org,‎ 15 juin 2011 (consulté le 13 décembre 2013)
  2. (en) David M. Thomas (en), « Recommendation for Continued Detention Under DoD Control (CD) for Guantanamo Detainee, ISN US9EG-000190DP (S) », Joint Task Force Guantanamo (en),‎ 15 septembre 2008 (consulté le 26 mars 2012) : « Analyst Note: The 55th Arab Brigade, also referred to in reporting as the al-Qaida Brigade, the Mujahideen Brigade, and the Arab Fighters, served as UBL’s primary battle formation supporting Taliban objectives, with UBL participating closely in the command and control of the brigade. Nashwan Abd al-Razzaq Abd al-Baqi, aka (Abdul Hadi al-Iraqi), ISN US9IZ-010026DP (IZ-10026), had primary operational command of the 55th Arab Brigade, serving as UBL’s military commander in the field. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]