Première bataille de Swat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ArticlesToBeReadFirst v2.svg  Cette page se comprend mieux après la lecture de Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Seconde bataille de Swat (2009)
Première bataille de Swat
Localisation du district de Swat (en jaune) dans la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert) au sein du Pakistan.
Localisation du district de Swat (en jaune) dans la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert) au sein du Pakistan.
Informations générales
Date du 25 octobre au 8 décembre 2007
Lieu District de Swat,
District de Shangla
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau du Pakistan Pakistan Flag of Taliban.svg Tehrik-e-Taliban Pakistan
Tnsm-flag.svg Tehrik-e-Nifaz-e-Shariat-e-Mohammadi
Commandants
Nasser Janjua Maulana Fazlullah
Forces en présence
3 000 hommes 1 000 hommes
Pertes
18 morts
48 prisonniers (relâchés)
290 morts
143 prisonniers
Civils :
30 morts
Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan
Batailles
Bataille de Wana (2004) • Assaut de la Mosquée rouge (2007) • Première bataille de Swat (2007) • Bataille de Bajaur (2008) • Seconde bataille de Swat (2009) • Opération Rah-e-Nijat (2009) • Offensive d'Orakzai et de Kurram (2010 - 2011) • Opération Brekhna (2011) • Opération Zarb-e-Azb (2014)

La Première bataille de Swat (ou opération Rah-e-Haq) est une opération militaire qui se déroula du 25 octobre au 8 décembre 2007. Elle opposa l'armée pakistanaise à des mouvements islamistes dans le district de Swat, tel que le Tehrik-e-Nifaz-e-Shariat-e-Mohammadi (TNSM).

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

L'opération fut d'abord une réussite, l'armée pakistanaise, qui a mobilisé 3 000 soldats, reprenant rapidement le contrôle de la région[1],[2],[3], mais dans les mois qui suivirent, les combattants islamistes reprirent près de 80 % du district, et les combat reprirent en 2008.

Le gouvernement pakistanais conclut un accord de cessez-le-feu avec le TNSM en février 2009[4]. Celui-ci fut dénoncé par l'OTAN craignant qu'il permettrait seulement aux islamistes de se regrouper[5] et par Amnesty International qui affirme que le cessez-le-feu légitimerait les violations des droits de l'homme dans la région. Il fut finalement brisé par les combattants islamistes entrainant la réaction du gouvernement qui engagea la seconde bataille de Swat à partir de mai 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pakistan army 'retakes key peak', BBC News, 27 novembre 2007
  2. (en) Army assault continues on militant strongholds, Dawn.com, 27 novembre 2007
  3. (en) Pakistan army retakes Swat towns, BBC News, 6 décembre 2007
  4. (en) Pakistan agrees Sharia law deal, BBC News, 16 février 2009
  5. (en) Pakistan Blasted for Creating Taliban Safe Haven With Islamic Law Deal, Fox News, 17 février 2009