Bataille de Wana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ArticlesToBeReadFirst v2.svg  Cette page se comprend mieux après la lecture de Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.
Bataille de Wana
     En jaune, le Waziristan du Sud dont Wana est la ville principale, et qui fait partie des régions tribales.     En bleu, les régions tribales du Pakistan.     En vert, la province de Khyber Pakhtunkhwa
Informations générales
Date 16 - 23 mars 2004
Lieu Wana
Issue L'armée pakistanaise reprend la zone
Ayman al-Zawahiri s'enfuit
Belligérants
Drapeau du Pakistan Pakistan Flag of Jihad.svg Al-Qaïda
Flag of Taliban.svg Tehrik-e-Taliban Pakistan
Mouvement islamique d'Ouzbékistan
Commandants
Niaz Khattak Ayman al-Zaouahiri
Nek Muhammad Wazir †
Tohir Yo‘ldosh
Forces en présence
7 000 hommes 400 combattants d'Al-Qaïda
Pertes
49 morts
11 blessés
33 prisonniers
55 morts
149 prisonniers
Civils :
15 morts
Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan
Batailles
Bataille de Wana (2004) • Assaut de la Mosquée rouge (2007) • Première bataille de Swat (2007) • Bataille de Bajaur (2008) • Seconde bataille de Swat (2009) • Opération Rah-e-Nijat (2009) • Offensive d'Orakzai et de Kurram (2010 - 2011) • Opération Brekhna (2011) • Opération Zarb-e-Azb (2014)
Coordonnées 32° 18′ 22″ N 69° 35′ 34″ E / 32.306111111111, 69.592777777778 ()32° 18′ 22″ Nord 69° 35′ 34″ Est / 32.306111111111, 69.592777777778 ()  

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

(Voir situation sur carte : Pakistan)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Wana.

La bataille de Wana est un affrontement armé entre l'armée pakistanaise et des groupes talibans, au Waziristan du Sud dans la ville de Wana. Après une accumulation des tensions entre les islamistes et les autorités depuis fin 2001, cette bataille marque le début du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan. Selon des rapports de l'armée pakistanaise, la ville abritait 500 à 600 islamistes dont des combattants tchétchènes, tadjiks, ouzbèkes, ouïghours et arabes.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Elle a duré du 16 au 23 mars 2004 et a coûté la vie à environ 120 personnes dont 15 civils. La 20e brigade de montagne pakistanaise est déployée dans les régions montagneuses dans les environs afin de soutenir l'opération. Des rapports ont également fait surface quant à la possibilité que Ayman al-Zaouahiri, chef d'Al Qaïda, soit présent dans la ville[1] mais les Pakistanais et les Américains ont refusé de confirmer ou de rejeter ces allégations[2],[3].

Une fois la ville et ses environs capturés, les autorités pakistanaises découvrent des tunnels reliant directement la région à Tora Bora dans l'est de l'Afghanistan[4]. Les positions gouvernementales sont par conséquent renforcées. Le 20 mars, les renseignements militaires pakistanais affirment avoir vu un mystérieux étranger fuir le siège de la ville, et indiquent qu'il aurait pu s'agir en réalité d'Ayman al-Zaouahiri, Tohir Yo‘ldosh ayant déjà fui le Pakistan auparavant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Al Zawahiri believed surrounded: Intensity of resistance indicates presence of high-value target, says Musharraf, DAWN.com, 19 mars 2004
  2. (en) Pakistan: 100 fighters captured in battle, CNN, 6 mai 2004
  3. (en) Fierce battle in al Qaeda hunt, CNN, 6 mai 2004
  4. (en) Tunnel found in Kaloosha, DAWN.com, 23 mars 2004