Schizopolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Schizopolis

Titre original Schizopolis
Réalisation Steven Soderbergh
Scénario Steven Soderbergh
Acteurs principaux

Steven Soderbergh
Betsy Brantley
David Jensen

Sociétés de production Universal Pictures
.406 Production
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie expérimentale
Sortie 1997
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Schizopolis est une comédie expérimentale américaine de Steven Soderbergh sortie en France en avril 1997. Le réalisateur se met lui-même en scène ainsi que sa femme de l'époque, Betsy Brantley, dans un film totalement délirant et satirique et qui ne suit pas du tout un "avancement" linéaire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Schizopolis est un film sur le langage à travers l'histoire d'un homme, de celui qu'il aimerait être et de sa femme....

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun crédits et générique dans le film

Drapeau des États-Unis États-Unis : Northern Arts Entertainment
Drapeau des États-Unis États-Unis : Wellspring Media (vidéo)
Drapeau de la France France : ARP Sélection
Drapeau du Canada Canada : 13 septembre 1996 (Festival international du film de Toronto)
Drapeau de la France France : 2 avril 1997
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9 avril 1997
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : 12 mars 1999

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Steven Soderbergh a voulu faire un film avec un tout petit budget, environ 250 000 dollars. Ainsi, plusieurs personnes occupent plusieurs postes sur le film : David Jensen interprète le personnage d'Elmo Oxygen et est également le directeur de casting du film. De plus, quelques membres de la famille de Steven Soderbergh font partie du casting : sa fille Sarah Soderbergh et son père Peter Soderbergh.

Le réalisateur n'a écrit aucun script, jusque quelques lignes avant le tournage des scènes où il improvisait.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film ne comporte aucun générique. Il y a juste quelques informations de copyright à la fin du film.
  • Le personnage de Lester Richards est une référence au réalisateur américain Richard Lester, que Steven Soderbergh considère comme son mentor et dont il est fan.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]