Philippe Boesmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Boesmans est un compositeur belge de musique contemporaine né à Tongres le .

Biographie[modifier | modifier le code]

À seize ans il entre au Conservatoire de Liège et obtient en 1959 un premier prix de piano. Il abandonne la carrière pianistique et c'est en autodidacte qu'il aborde la composition, notamment au sein de l'Ensemble Musiques Nouvelles et collabore au Centre de recherches et de formations musicales de Wallonie.

Il obtient le prix Italia pour Upon La-Mi en 1971.

Entre 1985 et 2006, Philippe Boesmans est compositeur en résidence au théâtre de la Monnaie, à Bruxelles, qui lui a commandé plusieurs opéras dont Reigen (La Ronde), un opéra majeur de notre époque[1].

Après la première de l'opéra Au monde le 30 mars 2014, le directeur de la Monnaie, Peter de Caluwe, dans un discours annonçait que Boesmans était honoré par une pastille dans la salle de la Monnaie, comme d'autres compositeurs tels Verdi et Mozart; cette pastille est placée en-dessous de la loge royale.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Explosives (1968) pour harpe solo et dix instrumentistes
  • Upon La-Mi (1970) pour voix, cor en fa et ensemble instrumental
  • Fanfare II (1972) pour orgue
  • Musique du film Ne pas stagner de Boris Lehman (1973)
  • Sur Mi (1974) pour deux pianos et percussion
  • Multiples (1974) pour orchestre
  • Multiples (1978) pour ensemble instrumental
  • Doublures (1976) pour ensemble instrumental
  • Élément-Extensions (1976) pour piano et ensemble instrumental
  • Concerto pour piano et orchestre (1978)
  • Altitude, spectacle musical (1979)
  • Concerto pour violon et orchestre (1979)
  • Conversions (1980) pour orchestre
  • Extases (1985) pour piano, tuba et petit ensemble
  • Trakl-lieder (1987-1989) pour soprano et orchestre, sur des textes du poète autrichien Georg Trakl
  • Quatuor à cordes n° 1 (1988)
  • L'incoronazione di Poppea, orchestration de l'opéra de Monteverdi (1989)
  • Surfing (1989) pour alto solo et ensemble instrumental
  • Daydreams (1991) pour marimba
  • Love and dance tunes (1993) pour baryton et piano d’après des sonnets de William Shakespeare
  • Dreamtime (1993) pour harpe, tuba basse solo et ensemble instrumental
  • Summer Dreams (1994) pour quatuor à cordes (n° 2)
  • Ornamented Zone (1995-1996) pour clarinette, alto, violoncelle et piano
  • L'eau douce du pardon (2001-2002) pour voix et orchestre de chambre, en français d'après des poèmes de Rilke
  • Fanfare III (2002) pour aulochrome (nouvel instrument à vent) et orchestre
  • Sextuor à clavier (2006)
Opéras
  • Yvonne, princesse de Bourgogne (2009), « comédie tragique en quatre actes et en musique », livret de Luc Bondy et Marie-Louise Bischofberger, d’après la pièce homonyme de Witold Gombrowicz[2]. Création le 24 janvier 2009 à l'Opéra Garnier sous la direction de Sylvain Cambreling en langue française.
  • Au monde (2014), opéra en vingt scènes, livret de Philippe Boesmans et Joël Pommerat d'après son spectacle éponyme (2004). Création le 30 mars 2014 au Théâtre Royal de La Monnaie, Bruxelles dans une mise en scène de Joël Pommerat et sous la direction de Patrick Davin[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Concerto pour piano et orchestre (1978), Concerto pour violon et orchestre (1979), Conversions pour orchestre (1980)
Richard Pieta, violon, Marcelle Mercenier, piano, Orchestre Philharmonique de Liège, Pierre Bartholomée, direction
Enregistré à la Salle Philharmonique de Liège en 1978 et en 1982. CD Cypres records (1998)
Prix de l'Académie Charles-Cros. Prix International Koussevitsky. Prix Caecilia
  • Tunes (2009)
Intégrale de la musique pour piano par David Lively
Surfing pour Ensemble et alto avec Christophe Desjardins
1 CD Cypres records
Livret de Luc Bondy avec Malena Ernman
1 CD Cypres records a obtenu un 10 de Répertoire
  • Summer dreams (Quatuor à cordes n°2) par le quatuor Arditti, Love and Dance Tunes par Dale Duesing (bayton) et Jean-Luc Plouvier (piano), Ornamented Zone par l'ensemble Musique nouvelle.
1 CD Ricercar

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Opéra national de Paris
  2. Yvonne, princesse de Bourgogne
  3. Au monde sur opera-online.com (consulté le 3 avril 2014)