Pierre Bartholomée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bartholomée.

Le chevalier Pierre, Georges, Édouard Bartholomée, né le 5 août 1937 à Bruxelles est un chef d'orchestre, compositeur et pianiste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Bartholomée fit ses études au Conservatoire de Bruxelles et se fit connaître comme pianiste et compositeur. Il fut ensuite illustrateur sonore, puis producteur à la RTB, avant d'être nommé en 1972 professeur d'analyse musicale au Conservatoire de Bruxelles. De 1977 à 1999, il est le directeur artistique et le chef permanent de l'Orchestre philharmonique de Liège.

En 1962, il fonde l'ensemble Musiques Nouvelles qu'il dirigera jusqu'en 1976[1] .

Pierre Bartholomée fut compositeur en résidence à l'Université catholique de Louvain où il a enseigné après avoir été professeur au Conservatoire royal de Bruxelles. Il est membre correspondant de la classe des Beaux-Arts de l'Académie royale de Belgique. Il a présidé le jury du concours international de direction d'orchestre Antonio Pedrotti et participé aux travaux des jurys du concours Reine Elisabeth, du concours Gaudeamus et du concours de composition du festival de Besançon.

Pierre Bartholomée est marié à la harpiste belge Francette Bartholomée.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le roi Albert II lui a conféré le titre de chevalier. Sa devise est Amour Beauté Vérité.

Œuvres (choix)[modifier | modifier le code]

Pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Harmonique (1970)
  • Polithophonie (1987)
  • Rumeur (1998)
  • Humoresque (1994)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Chanson pour violoncelle (1964)
  • Mémoires pour piano (1972)
  • Mezza voce pour violon, clarinette, piano et percussion (1980)
  • Fin de série 15 Duos pour deux violons (1995)
  • All Days are Nigths, pour soprano, flûte, violoncelle et piano. D'après le sonnet XLIII de William Shakespeare.
  • 13 Bagatelles (2003), pour piano. Création : Bruxelles, Conservatoire (Pascal Sigrist)
  • Petit cortège petite marche pour harpe, alto, violoncelle, contrebasse, d'après Mozart, en mémoire de la mère de Pierre Bartholomée (2007). Créé en mars 2007 au Palais des Académies (Bruxelles) par l'Ensemble Musique Nouvelle.
  • Rupture des falaises Pièce pour piano, flûte, clarinette, trompette, violon, alto, violoncelle, harpe et marimba (2007) créée en 2008 à l'occasion du 20e anniversaire de l'Ensemble 88.

Vocale[modifier | modifier le code]

  • Le reve de Diotime Scène dramatique (1999). Texte d'après Henry Bauchau. Création: Bruxelles, Théâtre de La Monnaie (Valentina Valente – Orchestre de chambre de la Monnaie – Georges-Elie Octors). Enregistrement: CD Cypres.
  • Ludus Sapientiae Oratorio (2001). Texte de François Jongen à l'occasion du 575e anniversaire de l'Université Catholique de Louvain.
  • Requiem Oratorio (2006) pour grand chœur mixte et ensemble orchestral. Textes de Henry Bauchau, Jessica Serwili et Charles Karemano. Créé au conservatoire de Bruxelles le 8 novembre 2007 par le Laudantes Consort dir. Guy Janssens.

Musique électronique[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Bartholomée et Musiques Nouvelles - une belle succession de folies