Parc naturel régional de Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc naturel régional de Corse
Image illustrative de l'article Parc naturel régional de Corse
Gorges de Spelunca
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)
Identifiant 6317
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Départements Corse-du-Sud et Haute-Corse
Coordonnées 42° 08′ 08″ N 9° 04′ 24″ E / 42.13543588, 9.0732577342° 08′ 08″ Nord 9° 04′ 24″ Est / 42.13543588, 9.07325773  
Superficie 3 750 km2
Population 26 700 habitants
Création 12 mai 1972
9 juin 1999 Révision
Administration Fédération des parcs naturels régionaux de France
Nombre de communes 145
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc naturel régional de Corse

Le parc naturel régional de Corse (Parcu di Corsica) est une zone protégée de France qui couvre une superficie de 350 510 hectares, soit près de 40 % de l'île.

Il héberge 26 700 habitants sur 145 communes adhérentes[1].

Les principaux acteurs[modifier | modifier le code]

C'est l'Office de l'environnement de la Corse qui a en charge la gestion du Parc.

Ses principaux partenaires institutionnels sont :

  • L'Université de Corse[4]
  • La Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports
  • La Chambre de Commerce d'Ajaccio et de la Corse du Sud


Et aussi :

L'Association des Amis du Parc naturel régional de Corse[modifier | modifier le code]

L'Association des Amis du PNRC[5] a pour mission de soutenir et faire connaître les actions du PNRC et œuvre pour la conservation du patrimoine naturel et culturel de la Corse. Elle regroupe le Conservatoire des Sites de Corse (affilié au réseau des Conservatoires d'espaces naturels[6]) et le groupe ornithologique de Corse[7].

La Fédération des Parcs naturels régionaux de France[modifier | modifier le code]

La Fédération des Parcs naturels régionaux de France[8]

La Fédération Europarc[modifier | modifier le code]

La Fédération Europarc[9]

Logo du parc

Les principaux sites[modifier | modifier le code]

La Réserve de Biosphère de la Vallée du Fango[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Réserve de Biosphère du Fango.
Vallée du Fango *
Réserve de biosphère
Image illustrative de l'article Parc naturel régional de Corse
Vallée du Fango et Paglia Orba
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Pays Drapeau de la France France
Région française Corse
Département Haute-Corse
Coordonnées 42° 08′ 07″ N 9° 04′ 24″ E / 42.1354, 9.0732642° 08′ 07″ Nord 9° 04′ 24″ Est / 42.1354, 9.07326  
Création 1977
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

D'une surface de plus de 23 000 ha, c'est le Filosorma ou la vallée du Fangu, depuis les hautes montagnes où le fleuve prend sa source, tout son parcours à travers les forêts du Fango, jusqu'à son embouchure dans le golfe de Galéria, le delta du Fango.

La réserve de Biosphère[10] a été créée en 1977 pour la conservation de sa biodiversité et la promotion du développement économique et social, dans le cadre du Programme Man and Biosphere (l'homme et la biosphère) au sein de l'UNESCO en 1971.


Scandola

La Réserve naturelle de Scandola[modifier | modifier le code]

Article détaillé : réserve naturelle de Scandola.
Village des Tortues

Le Village des Tortues de Moltifau[modifier | modifier le code]

Le village des Tortues (U Paese di e Cuppulate en langue corse) est situé sur la commune de Moltifao au lieu-dit Tizzarella, à l'entrée des Gorges de l'Asco.

Article détaillé : Village des tortues.
Vestiges de Cucuruzzu

Les sites archéologiques de Cucuruzzu et Capula[modifier | modifier le code]

Cucuruzzu[11] et Capula sont deux vestiges de casteddi (forteresses) voisins sur la commune de Livia. Ils sont accessibles depuis le sentier GR Mare a Mare.
Ces deux Casteddi (ou castelli) sont des habitats fortifiés de l'âge du bronze. Divers objets découverts lors de fouilles sont conservés au musée de l'Alta Rocca à Lévie. Au pied de la forteresse de Capula, une statue-menhir de l'âge du bronze.
Monuments historiques, ils sont la propriété de la Collectivité Territoriale de Corse depuis leur transfert par l'État (décret du 18 novembre 2003).
Présence d'une maison d'accueil du Pianu di Livia. Sensibilisation du public à la protection des vestiges, visites guidées de deux heures.

Les autres activités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. liste des communes adhérentes
  2. Conseil Général de Haute Corse
  3. Conseil Général de Corse du Sud
  4. Site officiel de l'Université de Corse Pascal-Paoli
  5. Site de l'Association
  6. réseau des Conservatoires d'espaces naturels
  7. Groupe Ornithologique de Corse
  8. Fédération des Parcs naturels régionaux de France
  9. La Fédération Europarc
  10. réserve de biosphèreWCPA
  11. http://www.corse.fr/documents/culture/patrimoine/CUCURUZZU.pdf Site archéologique Cucuruzzu