Oussama Mellouli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oussama Mellouli Swimming pictogram white.png
Oussama Mellouli 4.jpg
Oussama Mellouli aux Jeux méditerranéens de 2005
Informations
Nages 4 nages
Nationalité tunisienne
Naissance (30 ans)
Lieu La Marsa, Tunisie
Club Drapeau : États-Unis USC Trojans
Drapeau : Tunisie Espérance sportive de Tunis
Records
Grand bassin 1 500 m nl : 14 min 37 s 28
Petit bassin 1 500 m nl : 14 min 24 s 16
Palmarès
Jeux olympiques 2 0 1
Ch. du monde grand bassin 2 2 4
Ch. du monde petit bassin 2 1 3
Jeux méditerranéens 9 3 0
Distinctions
Prix Ibn Khaldoun

Oussama Mellouli (أسامة الملولي), né le 16 février 1984 à La Marsa près de Tunis, est un nageur tunisien.

Champion olympique et champion du monde du 1 500 mètres nage libre, à Pékin en 2008 et à Rome en 2009, il est devenu ainsi le premier champion olympique tunisien en natation et le second médaillé d'or après Mohammed Gammoudi en 1968.

Aux Jeux olympiques de Londres en 2012, il s'impose sur le 10 km en eau libre et remporte la médaille de bronze du 1 500 mètres nage libre[1]. Mellouli devient le sportif tunisien le plus titré de l'histoire des Jeux olympiques avec deux médailles d'or et une médaille de bronze.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il quitte la Tunisie à l'âge de 15 ans pour aller étudier (Lycée général et technologique du Rempart à Marseille) et s'entraîner en France. Après son baccalauréat, il continue ses études aux États-Unis où il se voit remettre un master en informatique, le 11 mai 2007, à l'Université de la Californie du Sud de Los Angeles et exerce depuis la profession d'ingénieur en informatique. Il effectue ses premiers pas de nageur au sein de l'équipe universitaire des USC Trojans où il bat quatre de ses records et figure parmi les dix meilleurs nageurs de celle-ci sur plusieurs distances[2].

Premières victoires[modifier | modifier le code]

Participant aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, il termine 43e aux 400 mètres 4 nages mais s'illustre pour la première fois durant les championnats du monde 2003 en obtenant une médaille de bronze sur 400 mètres 4 nages (4 min 18 s 21) à l'âge de 19 ans. Il est alors élu meilleur sportif tunisien en 2003 et 2004.

Il se distingue encore à l'occasion des championnats du monde de natation en petit bassin tenus à Indianapolis en 2004, où il remporte la médaille d'or — la première pour la Tunisie en natation — du 400 mètres 4 nages (4 min 7 s 2) et celle de bronze au 200 mètres 4 nages (1 min 56 s 23). Aux Jeux méditerranéens de 2005, il obtient trois médailles d'or en 800 mètres nage libre, 200 mètres 4 nages et 400 mètres 4 nages où il réussit à obtenir le record méditerranéen en 200 mètres 4 nages (2 min 1 s) et 400 mètres 4 nages (4 min 14 s 34).

Mellouli en brasse

À l'âge de 22 ans, Mellouli possède un palmarès impressionnant à toutes les échelles et accumule les performances : il possède le record d'Afrique aux 400 mètres 4 nages en grand bassin après l'avoir battu à deux reprises : la première fois en finissant cinquième aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004 et la deuxième fois aux championnats du monde 2005, avec un temps de 4 min 13 s 47, en occupant la troisième marche du podium. Il remporte alors une médaille de bronze derrière l'Australien Grant Hackett et le Russe Yuri Prilukov. Il réalise une performance historique durant les mêmes échéances en finissant 5e en 800 mètres avec l'un des dix meilleurs temps jamais réalisés dans toute l'histoire de la natation. Il remporte également une deuxième médaille de bronze aux 400 mètres nage libre (3 min 46 s 8). Le 1er décembre 2006, Mellouli (4 min 15 s 61) devance Michael Phelps (4 min 18 s 32) aux 400 mètres 4 nages durant l'US Open à West Lafayette[3]. Il reçoit par ailleurs le prix Ibn Khaldoun décerné par le Tunisian Community Center[4].

Affaire de dopage[modifier | modifier le code]

Le 19 février 2007, il établit un nouveau record d'Afrique du 200 mètres 4 nages (2 min 0 s 21) à l'occasion du Grand Prix de la Fédération américaine de natation organisé à Columbia.

C'est la quatrième fois qu'il améliore ce record qu'il détient depuis le 17 avril 2003. Il établit également un nouveau record africain et méditerranéen aux 400 mètres 4 nages (4 min 11 s 64)[5]. Le 25 mars, il devient vice-champion du monde du 400 mètres nage libre à l'issue de l'épreuve disputée dans le cadre des championnats du monde 2007. Le 28 mars[6], il devient champion du monde du 800 mètres nage libre en battant également le record d'Afrique de la spécialité (7 min 46 s 95) et devient le premier champion du monde de natation tunisien. Cependant, moins de trois semaines après la fin des mondiaux de Melbourne, on apprend que le nageur a été contrôlé positif aux amphétamines, le 30 novembre 2006, lors de l'US Open[7]. Refusant l'analyse de l'échantillon B, Mellouli déclare qu'un étudiant lui avait donné un médicament (un comprimé d'Adderall) pour améliorer sa concentration lors de la préparation de ses examens sans savoir que celui-ci était interdit et qu'il n'était pas dans ses intentions d'améliorer ainsi ses performances sportives[8]. La Fédération tunisienne de natation ne lui avait infligé qu'un avertissement tandis que la Fédération internationale de natation décide de porter l'affaire devant le Tribunal arbitral du sport qui finit par le priver de son titre mondial le 11 septembre 2007, annule tous ses résultats de l'année et le suspend pour 18 mois avec effet rétroactif au 30 novembre 2006, date à laquelle remonte le délit[9].

Consécration[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Il fait son retour aux Jeux olympiques de Pékin[10] et finit 5e de la finale du 400 mètres nage libre (3 min 43 s 45) et 8e en séries du 200 mètres nage libre (1 min 47 s 97). Le 17 août, il remporte à la surprise générale la médaille d'or du 1 500 mètres nage libre avec un temps de 14 min 40 s 84 devant l'Australien Grant Hackett et le Canadien Ryan Cochrane, établissant ainsi un nouveau record d'Afrique[11],[12],[13],[14] et devenant le premier champion olympique tunisien en natation et le second médaillé d'or après Mohammed Gammoudi en 1968.

Coupe du monde 2008[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la première phase de la coupe du monde de natation FINA, il remporte trois médailles d'or sur 400 mètres 4 nages (4 min 17 s 68), 200 mètres nage libre (1 min 44 s 58) et 1 500 mètres nage libre (15 min 16 s 43), une médaille d'argent sur 400 mètres nage libre en 3 min 45 s 89 et une médaille de bronze sur 200 mètres 4 nages (2 min 1 s 59), offrant ainsi à la Tunisie ses premières médailles en coupe du monde. Lors de la deuxième phase, il remporte cinq médailles d'or et une médaille d'argent et réalise trois meilleurs temps mondiaux de la saison sur 200 mètres, 400 mètres nage libre et 400 mètres 4 nages. Lors de la troisième étape, il remporte six médailles d'or supplémentaires en 400 mètres nage libre (3 min 40 s 49), 100 mètres 4 nages (53 s 84), 400 mètres 4 nages (4 min 6 s 7), 200 mètres nage libre (1 min 43 s 5), 1 500 mètres nage libre (15 min 6 s 23) et 200 mètres 4 nages (1 min 56 s 30).

Lors de la quatrième étape, il remporte six nouvelles médailles, quatre en or sur 400 mètres 4 nages, 400 mètres nage libre, 200 mètres nage libre et 1 500 mètres nage libre et deux en argent sur 100 mètres 4 nages et 200 mètres 4 nages ; il bat à cette occasion le record d'Afrique sur 400 mètres 4 nages (4 min 2 s 93). Au cours de la cinquième étape, il remporte quatre médailles d'or en 200 mètres 4 nages (1 min 55 s 10), 1 500 mètres nage libre (14 min 34 s 31), 400 mètres 4 nages (4 min 7 s 97) et 400 mètres nage libre (3 min 40 s 52). Lors de la sixième étape, trois médailles d'or sur 100 mètres 4 nages, 400 mètres nage libre et 200 mètres nage libre s'ajoutent à son palmarès. Il remporte également une médaille d'argent en arrivant à égalité parfaite avec le Sud-Africain Darian Townsend sur 200 mètres 4 nages (1 min 54 s 96). La dernière étape lui apporte quatre médailles dont deux en or sur 200 mètres 4 nages (1 min 52 s 41) et 400 mètres nage libre (3 min 36 s 75), une en argent sur 200 mètres nage libre (1 min 42 s 88) et une en bronze sur 100 mètres 4 nages (53 s 43). Mellouli totalise ainsi 35 médailles dont en 27 or[15].

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

À l'occasion des Jeux méditerranéens de 2009 organisés à Pescara en Italie, Mellouli confirme sa dynamique en remportant cinq médailles d'or sur 200 mètres 4 nages (1 min 58 s 38), 200 mètres nage libre (1 min 46 s 44), 400 mètres 4 nages (4 min 10 s 53), 400 mètres nage libre (3 min 42 s 71) et 1 500 mètres nage libre (14 min 38 s 1). Peu après, aux championnats du monde 2009 tenus à Rome, il empoche deux médailles d'argent sur 400 mètres (3 min 41 s 11) et 800 mètres (7 min 35 s 27) nage libre, ainsi qu'une médaille d'or en 1 500 mètres nage libre (14 min 37 s 28)[16].

Le 19 décembre 2010, il remporte la médaille d'or du 1 500 m nage libre en petit bassin lors des championnats du monde organisés à Dubaï ; il réalise le meilleur temps avec 14 min 24 s 16. Au total, Mellouli remporte trois autres médailles lors de ces championnats : deux de bronze et une d'argent.

Aux Jeux panarabes de 2011, il remporte quinze médailles d'or et une d'argent[17]. Le 24 décembre 2011, il s'engage dans le club de l'Espérance sportive de Tunis pour une durée de trois ans[18].

En 2013, il remporte son premier titre mondial en eau libre sur cinq kilomètres aux championnats du monde de Barcelone[19].

Autres activités[modifier | modifier le code]

La Tunisie choisit Oussama Mellouli pour être le parrain de la participation tunisienne à l'Exposition universelle de 2010[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Pékin 2008 Londres 2012
1 500 mètres nage libre Or
14 min 40 s 84
Bronze
14 min 40 s 31
10 km (eau libre) Or
1 h 49 min 55 s 1

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Grand bassin Petit bassin
Barcelone 2003 Montréal 2005 Rome 2009 Barcelone 2013 Indianapolis 2004 Dubaï 2010
200 mètres 4 nages - - - - Bronze
1 min 56 s 23
-
400 mètres 4 nages Bronze
4 min 18 s 21
Bronze
4 min 13 s 47
- - Or
4 min 7 s 2
Argent
3 min 57 s 40
400 mètres nage libre - Bronze
3 min 46 s 8
Argent
3 min 41 s 11
- - Bronze
3 min 38 s 17
800 mètres nage libre - - Argent
7 min 35 s 27
- - -
1 500 mètres nage libre - - Or
14 min 37 s 28
- - Or
14 min 24 s 16
200 mètres nage libre - - - - - Bronze
1 min 42 s 2
5 kilomètres eau libre - - - Or
53 min 30 s 4
- -
10 kilomètres eau libre - - - Bronze
1 h 49 min 19 s 2
- -

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Petit bassin
Belo Horizonte 2008 (1) Durban 2008 (2) Sydney 2008 (3) Singapour 2008 (4) Moscou 2008 (5) Stockholm 2008 (6) Berlin 2008 (7) Singapour 2009 (5) Dubaï 2013 (4) Doha 2013 (5) Tokyo 2013 (7)
100 mètres 4 nages - Argent
53 s 90
Or
53 s 84
Argent
53 s 12
- Or
52 s 78
Bronze
53 s 43
- - - -
200 mètres nage libre Or
1 min 44 s 58
Or
1 min 43 s 62
Or
1 min 43 s 5
Or
1 min 44 s 47
- Or
1 min 42 s 86
Argent
1 min 42 s 88
- - - -
200 mètres 4 nages Bronze
2 min 1 s 59
Or
1 min 56 s 73
Or
1 min 56 s 30
Argent
1 min 53 s 78
Or
1 min 55 s 10
Argent
1 min 54 s 96
Or
1 min 52 s 41
- - - -
400 mètres nage libre Argent
3 min 45 s 89
Or
3 min 42 s 32
Or
3 min 40 s 49
Or
3 min 42 s 37
Or
3 min 40 s 52
Or
3 min 38 s 42
Or
3 min 36 s 75
Or
3 min 39 s 18
- - -
400 mètres 4 nages Or
4 min 17 s 68
Or
4 min 8 s 84
Or
4 min 6 s 47
Or
4 min 2 s 93
Or
4 min 7 s 97
- - Or
4 min 5 s 79
- Bronze
4 min 9 s 28
-
1 500 mètres nage libre Or
15 min 16 s 43
Or
14 min 54 s 73
Or
15 min 6 s 23
Or
15 min 6 s 5
Or
14 min 34 s 31
- - - Argent
14 min 41 s 79
Argent
14 min 36 s 46
Argent
14 min 38 s 9

Jeux méditerranéens[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Grand bassin
Tunis 2001 Almería 2005 Pescara 2009 Mersin 2013
200 mètres 4 nages - Or
2 min 1 s
Or
1 min 58 s 38
Argent
2 min 0 s 9
200 mètres nage libre - - Or
1 min 46 s 44
Argent
400 mètres 4 nages Argent
-
Or
4 min 14 s 34
Or
4 min 10 s 53
Or
4 min 15 s 15
400 mètres nage libre - - Or
3 min 42 s 71
Argent
3 min 48 s 67
800 mètres nage libre - Or
7 min 54 s 30
- -
1 500 mètres nage libre - - Or
14 min 38 s 1
Or
15 min 12 s 36

Records[modifier | modifier le code]

Ce tableau détaille les records détenus par Oussama Mellouli en grand et petit bassin en date du 19 décembre 2010 :

Records d'Afrique en grand bassin[21]
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
1 500 mètres nage libre 14 min 37 s 28 Championnats du monde 2009 Rome, Drapeau de l'Italie Italie 2 août 2009
800 mètres nage libre 7 min 35 s 27 Championnats du monde 2009 Rome, Drapeau de l'Italie Italie 29 juillet 2009
400 mètres 4 nages 4 min 10 s 53 Jeux méditerranéens de 2009 Pescara, Drapeau de l'Italie Italie 29 juin 2009
400 mètres nage libre 3 min 41 s 11 Championnats du monde 2009 Rome, Drapeau de l'Italie Italie 26 juillet 2009
Records d'Afrique en petit bassin[22]
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
1 500 mètres nage libre 14 min 24 s 16 Championnats du monde de natation en petit bassin 2010 Dubaï, Émirats arabes unis Émirats arabes unis 19 décembre 2010
800 mètres nage libre 7 min 38 s 95 Championnats du monde de natation en petit bassin 2010 Dubaï, Émirats arabes unis Émirats arabes unis 19 décembre 2010
400 mètres nage libre 3 min 36 min 75 Coupe du monde de natation FINA 2008 Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne 15 novembre 2008
Records méditerranéens en grand bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
200 mètres nage libre 1 min 46 s 44 Jeux méditerranéens de 2009 Pescara, Drapeau de l'Italie Italie 30 juin 2009
400 mètres nage libre 3 min 42 s 71 Jeux méditerranéens de 2009 Pescara, Drapeau de l'Italie Italie 27 juin 2009
1 500 mètres nage libre 14 min 38 s 1 Jeux méditerranéens de 2009 Pescara, Drapeau de l'Italie Italie 1er juillet 2009
200 mètres 4 nages 1 min 58 s 38 Jeux méditerranéens de 2009 Pescara, Drapeau de l'Italie Italie 27 juin 2009
400 mètres 4 nages 4 min 10 s 53 Jeux méditerranéens de 2009 Pescara, Drapeau de l'Italie Italie 29 juin 2009

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Oussama Mellouli remporte la médaille d'or du marathon 10 km aux JO Londres », Tunivisions, 10 août 2012
  2. (en) Parcours d'Oussama Mellouli durant ses études (USC Trojans)
  3. (en) Résultats du 400 mètres nage libre (USA Swimming)
  4. (en) Ibn Khaldun Award Hafla-2006 (Tunisian Community Center)
  5. (fr) « L'exploit de Mellouli », Tunis Hebdo, 26 mars 2007
  6. (fr) Chaker Belhadj, « Mellouli vise l'or sur 800 m NL », La Presse de Tunisie, 28 mars 2007
  7. (fr) « Mellouli contrôlé positif », L'Équipe, 21 avril 2007
  8. (fr) « Interview d'Oussama Mellouli », Tir au but, RTCI, 8 avril 2007
  9. « Natation : Mellouli privé de titre mondial après sa suspension », Le Monde, 12 septembre 2007
  10. (fr) « Interview d'Oussama Mellouli », Tir au but, RTCI, 15 juin 2008
  11. (fr) Un Tunisien champion olympique ! (Jeux olympiques de Pékin 2008)
  12. (fr) Franck Ballanger et Fabrice Abgrall, « Natation : Mellouli offre une première médaille d'or à la Tunisie », France Info, 17 août 2008
  13. (fr) Guillaume Naudin, « Oussama Mellouli », Radio France internationale, 17 août 2008
  14. (fr) « Oussama Mellouli, l'or de la rédemption sur 1500 m », Agence France-Presse, 17 août 2008
  15. (en) Résultats de la coupe du monde de natation FINA 2008 (Omega Timing)
  16. (fr) « Mellouli au nom des siens », France 2, 2 août 2009
  17. (fr) « Jeux panarabes : Mellouli bat le record des jeux », La Presse de Tunisie, 25 décembre 2011
  18. (fr) « Natation : le champion tunisien Oussama Mellouli signe pour un club tunisien », Xinhua, 24 décembre 2011
  19. (fr) « Oussama Mellouli en or », Eurosport, 20 juillet 2013
  20. (fr) « La Tunisie à Shanghaï 2010. Tradition et modernité », Kapitalis, 20 avril 2010
  21. (en) Records d'Afrique en grand bassin (Swimming Statistics)
  22. (en) Records d'Afrique en petit bassin (Swimming Statistics)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Les 100 personnalités de la diaspora africaine : Oussama Mellouli », Jeune Afrique, n°2536-2537, 16 au 29 août 2009, p. 55

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :