Matanzas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matanzas
Fresque en pierres du Che
Fresque en pierres du Che
Administration
Pays Drapeau de Cuba Cuba
Province Matanzas
Municipalité Matanzas
Code postal 40100
Indicatif téléphonique +53 52
Démographie
Gentilé Matancero/a
Population 143 706 hab. (2004)
Densité 453 hab./km2
Géographie
Coordonnées 23° 03′ N 81° 33′ O / 23.05, -81.55 ()23° 03′ Nord 81° 33′ Ouest / 23.05, -81.55 ()  
Altitude 20 m
Superficie 31 700 ha = 317 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cuba

Voir sur la carte Cuba administrative
City locator 14.svg
Matanzas

Matanzas est une ville portuaire de Cuba et la capitale de la province de Matanzas. Elle est située au bord d'une vaste baie, à 102 km à l'est de La Havane et à 40 km à l'ouest de la station balnéaire de Varadero. Sa population s'élevait à 143 706 habitants en 2004. Matanzas est appelée la « ville des ponts », dont dix-sept enjambent les trois rivières qui traversent la ville (Rio Yumuri, San Juan, et Canimar). Pour cette raison, elle est parfois nommée « la Venise » de Cuba.

Grande ville industrielle, elle est aussi le quatrième port mondial pour l'exportation de sucre de canne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Matanzas a été fondée en 1693 sous le nom de San Carlos y San Severino Matanzas à la suite d'un décret royal (« cédula réel »), publié le 25 septembre 1690, qui stipulait que la baie et le port de Matanzas seraient colonisés par trente familles venant des îles Canaries.

La région de Matanzas connut un développement rapide des plantations de canne à sucre durant la période coloniale. En conséquence, de nombreux esclaves africains furent importés pour fournir la main-d'œuvre nécessaire à cette activité, notamment pendant la première moitié du XIXe siècle. On comptait ainsi 1 900 esclaves à Matanzas en 1792, soit environ trente pour cent de la population. En 1817, leur nombre était passé à 10 773, soit près de la moitié de la population totale. En 1841, Matanzas comptait 53 331 esclaves (62,7 %) et 104 519 selon les chiffres du recensement de 1859. Matanzas connut plusieurs insurrections d'esclaves, dont le complot d'Escalera en 1843. En raison du nombre élevé à la fois d'esclaves et d'Afro-Cubains libres à Matanzas, le maintien des traditions africaines y est demeuré particulièrement fort. En 1898, Matanzas fut le théâtre de la première action de la guerre hispano-américaine. La ville fut bombardée par la Marine américaine le 25 avril 1898, au commencement de la guerre.

Points d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Musée pharmaceutique - créé en 1882
  • Historico Museo Provincial de Matanzas - Musée d'histoire de la province. C'est un exemple exceptionnel de maisons du XIXe siècle de Matanzas. Ses arcades à deux niveaux, au sol et au premier étage, rappellent les maisons du XVIIIe siècle autour de la Plaza Vieja à La Havane. Au niveau du toit est un parapet avec des urnes ornementales, une caractéristique typique de l'architecture coloniale cubaine du XIXe siècle.
  • Théâtre Sauto - Teatro Sauto - Ouvert en 1863, le théâtre propose pièces de théâtre, opéras, ballets et concerts symphoniques. Il fait partie des monuments nationaux de Cuba et est l'un des symboles de la ville.
  • Catedral de San Carlos de Borromeo. Édifice achevé en 1750. Considérée comme une très belle église avec ses fresques élégantes sur les murs, les plafonds et dans la grande coupole. Mais après des années de négligence faute de moyens financiers, le déclin semble irréparable.
  • à proximité, les grottes de Bellamar.
  • la navigation de plaisance sur la rivière Canimar
  • les ponts de Matanzas
  • Casino Español
  • Nécropole de San Carlos Borromeo
  • Quinta de Bellamar, maison du patrimoine et église

Personnalité liées à la commune[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]