Opération Cedar Falls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Cedar Falls
Théâtre des opérations lors de Cedar Falls.
Théâtre des opérations lors de Cedar Falls.
Informations générales
Date 8 janvier - 26 janvier 1967
Lieu district de Cu Chi, Sud-Viêt Nam
Issue Victoire tactique américaine
Victoire stratégique du Viêt Cong
Belligérants
Flag of South Vietnam.svg Sud-Viêt Nam
Flag of the United States.svg États-Unis
Flag of Vietnam.svg Nord-Viêt Nam
FNL Flag.svg Viêt Cong
Forces en présence
30 000 hommes inconnues
Pertes
Drapeau des États-Unis 72 tués
337 blessés
Flag of South Vietnam.svg 11 tués
8 blessés
750 tués
280 capturés (estimations U.S)
Guerre du Viêt Nam
Batailles
Opération Ranch HandOpération Sunrise

Bataille d'Ap BacIncidents du golfe du TonkinGuerre civile laotienneBataille de Binh GiaOpération Rolling ThunderBataille de Đồng XoàiBataille de Ia DrangOpération Cedar FallsOpération Junction CityBataille de Đắk TôOffensive du TếtBataille de Lang VeiBataille de Khe SanhBataille de HuếBataille de SaïgonGuerre civile cambodgienneOpération Igloo WhiteBataille d'Hamburger HillBataille de Prey VengRaid de Son TayOpération Lam Son 719Offensive de PâquesBataille de Quảng TrịBataille d'An LộcOpération LinebackerOpération Linebacker IIAccords de paix de ParisBataille des îles ParacelsCampagne Hô-Chi-MinhBataille de Buôn Ma ThuộtBataille de Xuân LộcBataille de Truong SaBombardement de Tân Sơn NhấtChute de SaïgonIncident du Mayagüez

L’opération Cedar Falls est une opération militaire de type Recherche et destruction des forces américaines qui s'est déroulée du 8 au 28 janvier 1967 lors de la guerre du Viêt Nam. Elle rencontra un succès mitigé. L'opération entraîna le déplacement des populations civiles du district de Cu Chi, la destruction de leurs habitations ainsi que la défoliation de régions entières.

Cedar Falls fut à cette la plus grande opération terrestre des Américains lors de la guerre du Viêt Nam[1].

Objectifs de l'opération[modifier | modifier le code]

Plan des opérations.

Elle avait pour objectif de prendre le contrôle du Iron Triangle (« Triangle de Fer »), une région sous le contrôle du Viêt Cong située près de Saigon.

Moyens mis en œuvre[modifier | modifier le code]

En tout, elle a impliqué la mobilisation de 30 000 hommes (1ere et 25e division divisions de l'armée de terre des États-Unis, la 196e brigade d'infanterie, la 173e brigade aéroportée ainsi que le 11e régiment de cavalerie blindée)[1] et nécessité quatre mois de préparation[2]. Le Viêt Cong, cependant, construit un système complexe de tunnels souterrains près de la frontière du Cambodge afin de se soustraire à cette importante force militaire.

Néanmoins, les forces américano-sud-vietnamiennes ont découvert et détruits certains de ces complexes ainsi que des stocks importants de fournitures de la guérilla Viêt Cong. Au cours de l'opération, les « rats des tunnels » s'infiltrèrent dans les tunnels souterrains afin d'en déloger les occupants.

Bilan de l'opération[modifier | modifier le code]

La plupart des officiers supérieurs américains impliqués dans la planification et l'exécution de l'opération, l'ont évalué comme étant un succès. La plupart des journalistes et des historiens militaires, cependant, brossent un tableau plus sombre et affirment au contraire que Cedar Falls n'avait pas atteint son objectif principal et que le traitement dur de la population civile était à la fois moralement discutable ainsi que préjudiciable à l'effort américain de gagner les cœurs et les esprits vietnamiens.

72 soldats américains furent tués et 337 autres blessés. Les pertes de l'ARVN s'élevaient quant à elles à 11 tués et blessés tandis que les sources américaines comptabilisèrent environ 750 tués et 250 capturés du côté du Viêt Cong. La stratégie américaine dans le conflit fut revue par l'État-major après cette opération.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Addington 2000, p. 100
  2. Martin Van Creveld, « L'étouffement informationnel : le cas de l'armée américaine au Vietnam (1965-1972) », sur La voie de l’épée

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article(en) Larry H. Addington, America's War in Vietnam. A Short Narrative History, Bloomington, Indiana University Press,‎ 2000, 191 p. (résumé)
  • (en) Lieutenant General Bernard William Rogers, Cedar Falls - Junction City: A Turning Point. Vietnam Studies. United States Army Center of Military History, 1989.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]