Opération Linebacker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Opération Linebacker II.
Opération Linebacker
Un groupe de combat de l'United States Air Force (USAAF) au-dessus du Nord-Viêt Nam en octobre 1972.
Un groupe de combat de l'United States Air Force (USAAF) au-dessus du Nord-Viêt Nam en octobre 1972.
Informations générales
Date 9 mai - 23 octobre 1972
Lieu Nord-Viêt Nam
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis
Flag of South Vietnam.svg Sud-Viêt Nam
Flag of North Vietnam.svg Nord-Viêt Nam
Commandants
Drapeau des États-Unis John W. Vogt, Jr. Flag of North Vietnam.svg Nguyen Van Tien
Pertes
Drapeau des États-Unis 134 avions abattus
Flag of South Vietnam.svg 10 avions abattus
Estimations nord-vietnamiennes :
674 avions abattus
125 avions endommagés
80 navires coulés ou endommagés[1],[2]
64 avions abattus (dont 54 dans des combats aériens)
Guerre du Viêt Nam
Batailles
Opération Ranch Hand · Opération Sunrise · Bataille d'Ap Bac · Incidents du golfe du Tonkin · Guerre civile laotienne · Bataille de Binh Gia · Opération Rolling Thunder · Bataille de Đồng Xoài · Bataille de Ia Drang · Opération Cedar Falls · Opération Junction City · Bataille de Đắk Tô · Offensive du Tết · Bataille de Lang Vei · Bataille de Khe Sanh · Bataille de Huế · Bataille de Saïgon · Guerre civile cambodgienne · Opération Igloo White · Bataille d'Hamburger Hill · Bataille de Prey Veng · Raid de Son Tay · Opération Lam Son 719 · Offensive de Pâques · Bataille de Quảng Trị · Bataille d'An Lộc · Opération Linebacker · Opération Linebacker II · Accords de paix de Paris · Bataille des îles Paracels · Campagne Hô-Chi-Minh · Bataille de Buôn Ma Thuột · Bataille de Xuân Lộc · Bataille de Truong Sa · Bombardement de Tân Sơn Nhất · Chute de Saïgon · Incident du Mayagüez

L’opération Linebacker est une opération de zone d'exclusion aérienne menée par la 7th USAAF et la Task Force 77 de l'United States Navy contre la République démocratique du Viêt Nam (Nord-Viêt Nam) du 9 mai au 23 octobre 1972 pendant la guerre du Viêt Nam.

Contexte et objectifs[modifier | modifier le code]

La défense anti-aérienne nord-vietnamienne selon un document américain.

Son objectif est de stopper le transport de logistiques et de matériels à destination de l'Armée populaire vietnamienne qui a lancé depuis le 30 mars 1972 l'offensive Nguyen Hue (connue en Occident sous le nom d'offensive de Pâques), l'invasion de la République du Viêt Nam (Sud-Viêt Nam), commencée par la bataille de Quảng Trị le long de la zone vietnamienne démilitarisée et qui prend les Sud-Vietnamiens par surprise, n'étant pas du tout préparés.

Il s'agit de la première campagne de bombardements continus menée par les Américains depuis que ceux-ci avaient été arrêtés par le président Lyndon B. Johnson en novembre 1968.

La campagne de bombardements[modifier | modifier le code]

Destruction du pont de Hai Duong par l'USAF le 10 mai 1972.

414 sorties ont lieu le premier jour de l'opération, le 10 mai 1972, (120 par l'Air Force et 294 par la Navy) pour soutenir les forces au sol sud-vietnamiennes. L’USAF met en œuvre plus de 110 F-4 Phantom II toutes versions confondues. Pour la première fois un seul type d’appareil (hormis les KC-135 de ravitaillement et les E-2 et EC-121 d’alerte avancée) est utilisé pour les missions de reconnaissances d’objectifs (RF-4C), de destruction radar (EF-4 Wild Weasel) d’attaque et bombardement (F-4C et F-4D) et chasseur (F-4C et F-4D). Ce jour-là, l’USAF et l’US Navy détruisirent 11 Mig (MiG-17 et Mig-21) pour la perte de 2 F-4 . C’est le nombre le plus élevé de Mig détruits en une seule journée pendant la guerre du Vietman dans des combats aériens[3],[4].

La défense anti-aérienne et les missiles sol-air mettent hors de combat 2 autres avions de la Navy. Des aéronefs sudistes de l'ARVN se joignent aux raids.

À la fin du mois, les Américains sont parvenus à détruire 13 ponts près des chemins de fer reliant Hanoï à la frontière chinoise.

Dans les mois suivants, les bombardements s'intensifient ; les Boeing B-52 Stratofortress utilisent des bombes guidées contre des cibles nord-vietnamiennes. L'armée de l'air du Nord-Viêt Nam, qui dispose d'environ 200 intercepteurs, s'oppose farouchement aux avions américains.

Conclusion de l'opération[modifier | modifier le code]

L'opération contraint Hanoï à retourner à la table des négociations début août 1972 et à abandonner ses demandes de remplacement du président sud-vietnamien Nguyễn Văn Thiệu par une coalition gouvernementale dirigée par le Front national de libération du Sud Viêt Nam (FNL). En décembre 1972, suite à un nouvel arrêt des négociations, l'opération Linebacker II est déclenchée, conduisant à une reprise de celles-ci. Ce sont les accords de paix de Paris signés en janvier 1973, qui mettent temporairement fin à la guerre.

Pertes de l'armée de l'air nord-vietnamienne[modifier | modifier le code]

Dates Par MiG-21 MiG-19 MiG-17 Total
5 avril – 9 mai USAF 4 1 5
USN 2 2 4
10 mai – 23 octobre USAF 30 7 37
USN 3 2 11 16
USMC 1 1
Total 40 10 13 63[5]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (vi) Lịch sử kháng chiến chống Mỹ cứu nước. Tập VIII
  2. (en) Victory in Vietnam, p. 301.
  3. Dogfights- The Bloodiest Day -3 décembre 2007- History Channel
  4. (en) To Hanoi and Back: The U.S. Air Force and North Vietnam, p.236
  5. (en) "United States Air Force in Southeast Asia: Aces and Aerial Victories – 1965–1973", pp. 95–102.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Wlliam P. Head, War from Above the Clouds: B-52 Operations During the Second Indochina War and the Effects of the Air War on Theory and Doctrine. Maxwell AFB AL: Air University press, 2002.
  • (en) Maj. A.J.C Lavalle, ed. Airpower and the 1972 Spring Offensive. Maxwell AFB AL: Air University Press, 1976.
  • (en) Military History Institute of Vietnam, Victory in Vietnam: The Official History of the People's Army of Vietnam, 1954–1975. Trans. Merle Pribbenow. Lawrence KS: University of Kansas Press, 2002.
  • (en) Bernard C. Nalty, Air War Over South Vietnam: 1969–1975. Washington DC: Center of Air Force History, 1995.
  • (en) John A. Schlight, War too Long: The United States Air Force in Southeast Asia 1961–1975. Air Force History and Museums Programs, 1996.
  • (en) Wayne Thompson, To Hanoi and Back: The U.S. Air Force and North Vietnam, 1966–1973. Washington: Smithsonian Institution Press, 2000.
  • (en) Earl H. Tilford, Setup: What the Air Force Did in Vietnam and Why. Maxwell Air Force Base AL: Air University Press, 1991.
  • (en) Marshall L. Michel, Clashes: Air Combat over North Vietnam 1965–1972. Annapolis MD: Naval Institute Press, 1997. (ISBN 1-55750-585-3)
  • (en) John Morocco, Rain of Fire: Air War, 1969–1973. Boston: Boston Publishing Company, 1985.
  • (en) Samuel Lipsman, et Stephen Weiss, The False Peace: 1972–74. Boston: Boston Publishing Company, 1985.

Liens externes[modifier | modifier le code]