Bataille de Buôn Ma Thuột

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Buôn Ma Thuột
Monument à Buôn Ma Thuột commémorant la victoire nord-vietnamienne.
Monument à Buôn Ma Thuột commémorant la victoire nord-vietnamienne.
Informations générales
Date 3 mars - 18 mars 1975
Lieu Buôn Ma Thuột, Đắk Lắk, Sud-Viêt Nam
Issue Victoire du Nord-Viêt Nam
Belligérants
Flag of Vietnam.svg Nord-Viêt Nam
FNL Flag.svg Việt Cộng
Flag of South Vietnam.svg Sud-Viêt Nam
Commandants
Flag of Vietnam.svg Hoang Minh Thao Flag of South Vietnam.svg Pham Van Phu
Forces en présence
65 141 soldats
57 chars
679 véhicules blindés
88 pièces d'artillerie
343 canons anti-aériens[1]
78 300 soldats
488 chars
374 pièces d'artillerie
134 chasseurs-bombardiers
250 hélicoptères
101 avions de reconnaissance[1]
Pertes
600 tués
2 416 blessés[2]
environ 3/4 des effectifs[2]
Campagne Hô-Chi-Minh,
Guerre du Viêt Nam
Batailles
Opération Ranch Hand · Opération Sunrise · Bataille d'Ap Bac · Incidents du golfe du Tonkin · Guerre civile laotienne · Bataille de Binh Gia · Opération Rolling Thunder · Bataille de Đồng Xoài · Bataille de Ia Drang · Opération Cedar Falls · Opération Junction City · Bataille de Đắk Tô · Offensive du Tết · Bataille de Lang Vei · Bataille de Khe Sanh · Bataille de Huế · Bataille de Saïgon · Guerre civile cambodgienne · Opération Igloo White · Bataille d'Hamburger Hill · Bataille de Prey Veng · Raid de Son Tay · Opération Lam Son 719 · Offensive de Pâques · Bataille de Quảng Trị · Bataille d'An Lộc · Opération Linebacker · Opération Linebacker II · Accords de paix de Paris · Bataille des îles Paracels · Campagne Hô-Chi-Minh · Bataille de Buôn Ma Thuột · Bataille de Xuân Lộc · Bataille de Truong Sa · Bombardement de Tân Sơn Nhất · Chute de Saïgon · Incident du Mayagüez
Coordonnées 12° 41′ N 108° 04′ E / 12.68, 108.0612° 41′ Nord 108° 04′ Est / 12.68, 108.06  

La bataille de Buôn Ma Thuột est une des dernières grandes batailles d'envergure de la guerre du Viêt Nam, livrée du 3 au 18 mars 1975, opposant le Sud-Viêt Nam au Nord-Viêt Nam.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

En mars 1975, le 4e Corps de l'Armée populaire vietnamienne lance une offensive pour capturer les hauts-plateaux centraux du Viêt Nam, jusque-là alors tenus par l'ARVN. En dix jours, les Nord-Vietnamiens détruisent la plupart des formations de l'ARVN. Celles-ci, se retranchant dans les quartiers généraux de la 23e division d'infanterie de l'ARVN et dans l'aéroport Hoa Binh, parviennent à mener une contre-attaque mais manquent de coordination, leurs commandants (les colonels Nguyen Trong Luat et Vu The Quang) ayant été capturés dès les premières heures de la bataille le 3 mars par les Nord-Vietnamiens et malgré l'ordre du président Nguyen Van Thieu de ne pas reculer d'un seul pas et de défendre les hauts-plateaux centraux coûte que coûte.

Cette défaite est désastreuse pour le Sud-Viêt Nam, laissant libre l'accès le sud du pays aux communistes. La majorité des troupes sud-vietnamiennes ne purent pas être évacuées et furent capturées par les Nord-Vietnamiens.

Analyse de la défaite[modifier | modifier le code]

Le major-général Pham Van Phu, commandant les troupes de l'ARVN a ignoré plusieurs jours avant l'offensive les rapports des services de renseignement sud-vietnamiens qui affirmaient que plusieurs divisions nord-vietnamiennes faisant route dans la province de Đắk Lắk[3]. D'autre part, la stratégie du président Nguyen Van Thieu, visant à se retirer des hauts-plateaux centraux, a été mal planifiée et mise en œuvre trop tardivement[4].

En fin de compte, ce sont les soldats sud-vietnamiens et leurs familles qui en ont payé le prix ultime, l'artillerie de l'Armée populaire vietnamienne ayant décimé environ les trois quarts des forces de l'ARVN, y compris de nombreux véhicules blindés[5].

Conséquences[modifier | modifier le code]

La prise des hauts-plateaux centraux permet à l'Armée populaire vietnamienne de se consacrer à son objectif final : la conquête du sud de la République du Viêt Nam et la prise de Saïgon qui aura lieu fin avril 1975, menant à la réunification du Viêt Nam sous le régime communiste.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Hao Duong, A Tragic Chapter. Hanoi: People’s Army Publishing House., 1980, pp.149-151. OCLC 10022184
  2. a et b (en) Thao M. Hoang, Victory of the Tay Nguyen Campaign. Hanoi: People’s Army Publishing House, 1979, p.153. OCLC 21749012
  3. (en) Frank Snepp, A Disastrous Retreat. Ho Chi Minh City: Ho Chi Minh City Publishing, p.43-51
  4. (en) Le Dai Anh Kiet, The Narratives of Saigon Generals. Hanoi: People’s Police Publishing House, 2003, p.149
  5. (en) George C. Herring, America’s Longest War: The United States and Vietnam 1950–1975. Boston: McGraw Hill, 1979, p.259. (ISBN 978-0-07-253618-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]