Relations entre la Chine et le Viêt Nam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations entre la Chine et le Viêt Nam
Drapeau de la République populaire de Chine
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam
République populaire de Chine et Viêt Nam
     Chine      Viêt Nam
Soldats de l'armée populaire vietnamienne sur les îles Spratley disputées, en 2009.

Les relations entre la Chine et le Viêt Nam sont des relations internationales s'exerçant entre deux États d'Asie, la République populaire de Chine et la République socialiste du Viêt Nam.

Histoire des relations sino-vietnamiennes[modifier | modifier le code]

En dépit de leur récente histoire communiste commune, celles-ci ont été presque toujours tendues, notamment du fait des siècles de tentative de conquête du Viêt Nam par la Chine, qui l'a occupé plus d'un millénaire[1] et a laissé de fortes traces sur sa culture. Durant la guerre d'Indochine puis lors de la guerre du Viêt Nam, la Chine avait apporté un soutien économique et militaire au Nord-Viêt Nam mais après la réunification de 1975, les relations ont été de nouveau tendues[2]. La guerre sino-vietnamienne, bref conflit frontalier en 1979, illustre les tensions entre les deux pays. Depuis, la Chine et le Viêt Nam ont toutefois collaboré afin d'améliorer leurs relations diplomatiques et économiques.

La souveraineté des îles Spratleys, également revendiquées par Taïwan, Brunei, la Malaisie et les Philippines, reste le principal point de discorde entre les deux États[3].

Le conflit territorial en mer de Chine méridionale a connu un rebondissement en mai 2014, déclenché par un forage d'exploration pétrolier chinois près des îles Paracels, à l'intérieur de la ZEE revendiquée par le Vietnam. Le Vietnam a cherché à s'opposer à ce forage, et un incident maritime en a découlé. L'affaire a provoqué une poussée anti-chinoise au Vietnam, commençant par des manifestations soutenues par le gouvernement, mais dégénérant ensuite sous formes d'émeutes. Des entreprises appartenant à des intérêts chinois ont été saccagées et deux ressortissants chinois ont trouvé la mort. Un bateau de pêche vietnamien a en outre été éperonné et coulé par un navire chinois, les dix hommes d'équipage ayant été secourus par d'autres pêcheurs vietnamiens[4]. Dans un argumentaire publié le dimanche 8 juin 2014, les autorités chinoises revendiquent le droit d'exploiter la plate-forme[5].

Relations économiques[modifier | modifier le code]

La Chine et le Viêt Nam ont signé un accord de coopération économique en 1991 et le commerce passe de 32 millions de dollars en 1991 à 7,2 milliards en 2004[6].

En 2011, le volume des échanges commerciaux bilatéraux s'élève à 25 milliards de dollars[7].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Why Vietnam loves and hates China, Asia Times, 26 avril 2007
  2. (en) China-Vietnam Bilateral Relations, Xinhua, 28 octobre 2005
  3. (en) China open to discussion on South China Sea code, ChinaDaily, 13 juillet 2012
  4. Jean-Marc Gonin, « Ombre chinoise sur ses voisins », Le Figaro Magazine, 6 juin 2014
  5. Nguyen Minh, « Chine-Vietnam : escarmouches répétées en mer de Chine méridionale », RFI, 9 juin 2014, lire en ligne
  6. (en) China, Vietnam find love, Asia Times, 21 juillet 2005
  7. (en) China, Vietnam Seek Ways to Improve Bilateral Relations, Xinhua, 5 octobre 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]