Bombardement de la base aérienne de Tân Sơn Nhất

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bombardement de la base aérienne de Tân Sơn Nhất
La base aérienne de Tân Sơn Nhất en juin 1968.
Informations générales
Date 28 avril 1975
Lieu Base aérienne de Tân Sơn Nhất, Sud-Viêt Nam
Issue Victoire nord-vietnamienne
Belligérants
Flag of Vietnam.svg Nord-Viêt Nam
FNL Flag.svg Gouvernement révolutionnaire provisoire
Flag of South Vietnam.svg Sud-Viêt Nam
Commandants
Flag of Vietnam.svg Nguyen Van Luc Flag of South Vietnam.svg Nguyen Huu Tan
Forces en présence
Escadron Quyet Thang 5e division de l'armée de l'air
Pertes
aucune 5 aéronefs détruits ou endommagés
Guerre du Viêt Nam
Batailles
Opération Ranch Hand · Opération Sunrise · Bataille d'Ap Bac · Incidents du golfe du Tonkin · Guerre civile laotienne · Bataille de Binh Gia · Opération Rolling Thunder · Bataille de Đồng Xoài · Bataille de Ia Drang · Opération Cedar Falls · Opération Junction City · Bataille de Đắk Tô · Offensive du Tết · Bataille de Lang Vei · Bataille de Khe Sanh · Bataille de Huế · Bataille de Saïgon · Guerre civile cambodgienne · Opération Igloo White · Bataille d'Hamburger Hill · Bataille de Prey Veng · Raid de Son Tay · Opération Lam Son 719 · Offensive de Pâques · Bataille de Quảng Trị · Bataille d'An Lộc · Opération Linebacker · Opération Linebacker II · Accords de paix de Paris · Bataille des îles Paracels · Campagne Hô-Chi-Minh · Bataille de Buôn Ma Thuột · Bataille de Xuân Lộc · Bataille de Truong Sa · Bombardement de Tân Sơn Nhất · Chute de Saïgon · Incident du Mayagüez

Le bombardement de la base aérienne de Tân Sơn Nhất par la branche aérienne de l'Armée populaire vietnamienne eut lieu le 28 avril 1975, deux jours avant la chute de Saïgon. L'opération fut menée par l'escadron Quyet Thang, composé d'avions d'attaque au sol A-37 Dragonfly capturés à l'ARVN et pilotés par des défecteurs sudistes et des Nord-Vietnamiens de la force aérienne populaire vietnamienne, dirigés par Nguyen Thanh Trung, qui avait bombardé un mois auparavant le palais présidentiel de Saïgon.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

En 1973, lors de la signature des accords de paix de Paris, le Sud-Viêt Nam disposait de la quatrième plus importante force aérienne dans le monde. En dépit de sa taille et de ses effectifs, cependant, ses opérations ont été considérablement réduites suite à l'arrêt de la logistique fournie par les États-Unis.

Par ailleurs, le Sud-Viêt Nam ne put mener des missions de reconnaissance et de soutien au sol en raison des redoutables armes anti-aériennes déployées par le Nord. Lorsque les Nord-Vietnamiens lancèrent la campagne Hô-Chi-Minh début 1975, la force aérienne du Sud était gravement handicapée et plusieurs de ses aéronefs ont été perdus ou capturés lorsque l'Armée populaire vietnamienne s'empara des hauts-plateaux centraux lors de la bataille de Buôn Ma Thuột en mars.

Déroulement du bombardement[modifier | modifier le code]

En avril 1975, le moral de l'ARVN était au plus bas. Certains de ses membres avaient déserté et fait défection pour rejoindre le camp communiste. Le pilote défecteur Nguyen Thanh Trung utilise ainsi son F-5 Freedom Fighter pour attaquer le palais présidentiel de Saïgon au lieu d'attaquer les troupes nord-vietnamiennes.

Peu de temps après, ce dernier forme un groupe de pilotes et se donne pour mission d'attaquer la base aérienne de Tân Sơn Nhất, qui aura lieu dans l'après midi du 28 avril, entravant les efforts d'évacuation du personnel américain et sud-vietnamien. 5 avions furent endommagés ou détruits lors du raid.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roger Boniface, MiGs over North Vietnam: The Vietnam People’s Air Force in Combat, 1965–75. Mechanicsburg: Stackpole Books, 2008. (ISBN 978-0-8117-0696-4).
  • (en) Kev Darling, Tweet and the Dragonfly the Story of the Cessna A-37 and T-37. La Vergne: Lightning Source Inc, 2005. (ISBN 1-4116-4748-3).
  • (en) William W. Momyer, et Thomas D. Des Brisay, The Vietnamese Air Force, 1951–1975: An Analysis of its Role in Combat and Fourteen Hours at Koh Tang. Washington D.C.: Office of Air Force History, 1985. (ISBN 0-912799-28-5)
  • (en) Tien Dung Van, Our Great Spring Victory: Account of the Liberation of South Vietnam. New York: Monthly Review Press, 1977. (ISBN 978-0-85345-409-0).

Articles connexes[modifier | modifier le code]