Nicole Bacharan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Bacharan (au milieu) au salon du livre en mars 2008.

Nicole Bacharan est une politologue franco-américaine[réf. nécessaire], historienne, atlantiste, spécialiste de la société américaine et des relations franco-américaines, connue pour ses livres et ses interventions à la télévision et à la radio en France et aux États-Unis. Elle est l’auteur de nombreux essais dont Faut-il avoir peur de l’Amérique ? ou Américains-Arabes, l’affrontement. Elle écrit également, en collaboration avec Dominique Simonnet, les romans de la série Némo.

Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po), de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et du Collège d'Europe de Bruges, Nicole Bacharan est chercheur associée à la Fondation nationale des sciences politiques (Sciences Po) et National Fellow de la Hoover Institution à l’Université Stanford en Californie.

Le 11 septembre 2001, elle a déclaré en direct dans le studio du journal de 20 heures de France 2 présenté par David Pujadas : « Ce soir, nous sommes tous Américains »[1], phrase qui sera reprise par Jean-Marie Colombani dans son éditorial du 13 septembre pour Le Monde[2].

Médias[modifier | modifier le code]

En France, Nicole Bacharan est consultante de la radio Europe 1 sur la politique internationale, les questions concernant les États-Unis, et les relations transatlantiques.

Elle participe à des programmes de télévision sur TF1, LCI, i-télévision, France 2, France 3, France 5, France Ô, TV5 Monde, M6, Arte, Histoire, Bloomberg, LCP.

Nicole Bacharan publie régulièrement des chroniques dans Le Figaro et La Croix, et des articles dans la presse nationale et étrangère : L'Express, Le Point, le Monde, Libération, Le Parisien, L’Histoire, Le Meilleur des Mondes.

Aux États-Unis, Nicole Bacharan donne des interviews sur les relations transatlantiques dans The New York Times, The Washington Post, et elle intervient parfois sur la chaîne de télévision CNN et la radio nationale NPR.

Elle intervient aussi en Belgique, en Suisse et en Italie sur la RTBF, Radio Suisse romande, Télévision Suisse romande, Radio Suisse italienne.

Conférences[modifier | modifier le code]

Nicole Bacharan donne des conférences sur les relations transatlantiques pour plusieurs organisations dont The French American Foundation, l’association France-Amériques, l’association France-États-Unis.

Elle a dirigé à l’Institut d’études politiques de Paris un séminaire en anglais consacré à l’Amérique contemporaine (The New American Dream) de 1997 à 2002.

Elle est également membre du Comité scientifique des Rendez-vous de l'Histoire de Blois, et de la Commission Histoire-Sciences de l'homme et de la société au Centre national du livre.

Le "rêve américain"[modifier | modifier le code]

Au fil de ses livres, « Miss America », comme l’a surnommé un journal[3], poursuit une analyse critique de la société et de la démocratie américaines. Si elle déclare sa foi dans les idéaux de Thomas Jefferson et des pères fondateurs, elle déplore que l’Amérique d’aujourd’hui trahisse ces mêmes idéaux, et parfois, se place au-dessus des lois. Ainsi, l’état des lieux de la démocratie américaine qu’elle dresse dans « Faut-il avoir peur de l’Amérique ? » est très contrasté : elle y dénonce notamment ce qu’elle nomme « la nouvelle ségrégation » de la pauvreté, l’intégrisme religieux qui veut contrôler les comportements intimes, et surtout une « justice injuste » devant laquelle les citoyens ne sont pas égaux. Dans sa longue histoire des Noirs américains, Nicole Bacharan parle également du « pêché originel » des Etats-Unis qui se sont construits sur l’esclavage[4]. Dans son livre coécrit avec le philosophe André Glucksmann, l’islamologue Abdelwahab Meddeb et l’ex-président tchèque Václav Havel[5], Nicole Bacharan affirme que les valeurs de liberté proclamées par les révolutions américaines et françaises sont universelles, et qu’elles sont communes à celles exprimées par les peuples des pays de l’Est et maintenant du monde arabe.

La politologue[modifier | modifier le code]

Dans ses tribunes politiques, Nicole Bacharan a critiqué l’irréalisme des néo-conservateurs américains qui prétendaient remodeler le Moyen-Orient, elle a dénoncé les conditions de détention en Irak et accusé l’administration Bush de s’être mise hors la loi en installant le camp de Guantanamo[6]. Elle s’en est pris également aux ultra-conservateurs des Tea-parties et aux fondamentalistes religieux, les accusant « d’intolérance morale »[7]. Malgré cela, l’historienne conserve sa foi dans la démocratie américaine : si l’Amérique est une démocratie imparfaite, de même que la France, répète-t-elle, elle ne doit pas pour autant être considérée comme une ennemie, mais comme une alliée[8]. En mars 2011, elle a également signé un appel pour une intervention en Libye sous mandat de l’ONU[9].

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les États-Unis et les relations internationales :

  • Les secrets de la Maison Blanche, avec Dominique Simonnet, Éd. Perrin, 2014
  • 11 septembre, le jour du chaos, avec Dominique Simonnet, Éd. Perrin, 2011
  • Les Noirs américains, des champs de coton à la Maison blanche, Éd. Perrin, 2010
  • Le Petit livre des élections américaines, Éd. du Panama, 2008
  • Les Noirs américains, Éd. du Panama, 2008
  • Pourquoi nous avons besoin des Américains, Seuil, mars 2007
  • Américains, Arabes : l’affrontement (avec Antoine Sfeir), Seuil, septembre 2006
  • Faut-il avoir peur de l’Amérique ? Seuil, octobre 2005
  • Good Morning America, Seuil, 2001
  • Le Piège : quand la démocratie perd la tête, Seuil, 1998
  • Histoire des Noirs américains au XXe siècle, Complexe, 1994

Histoire générale :

Romans pour la jeunesse, avec Dominique Simonnet :

  • Némo dans les Étoiles, Seuil, 2004
  • Némo en Égypte, Seuil, 2002
  • Némo en Amérique, Seuil, 2001
  • Le Livre de Némo, Seuil, 1998

Elle a également écrit, avec Dominique Simonnet :

  • L’amour expliqué à nos enfants, Seuil, 2000
  • Le guide des élections américaines - Le duel Obama / Romney, éditions Perrin, 2012

Documentaires :

  • Mr. Vice President (1996)
  • De George Washington à CNN (1996)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://web.mac.com/dsimonnet/droledeplanete.com/Biographie_de_Nicole.html
  2. «Nous sommes tous Americains», Le Monde, 13 septembre 2001.
  3. Benoît Delmas, « Miss America », Le Nouvel Économiste, 20 novembre 2008, p.10.
  4. Les Noirs américains, des champs de coton à la Maison blanche, Perrin, 2011
  5. La plus belle histoire de la liberté", Seuil, 2009
  6. «L'administration Bush hors la loi», Le Monde, 12 mai 2004
  7. 'Le réveil de l'intolérance morale", Le Figaro, 3 septembre 2008
  8. Faut-il avoir peur de l'Amérique? Seuil
  9. "Oui, il faut intervenir en Libye", Le Monde, 17 mars 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]