Marais Viljoen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viljoen.
Marais Viljoen
Marais Viljoen en 1960
Marais Viljoen en 1960
Fonctions
5e président d'État
de la République d'Afrique du Sud
4 juin 19793 septembre 1984
(5 ans, 2 mois et 30 jours)
Élection 10 juin 1979
Prédécesseur John Vorster
Successeur Pieter Botha
Président d'État
de la République d'Afrique du Sud

(interim)
14 août10 octobre 1978
(1 mois et 26 jours)
Prédécesseur Nicolaas Johannes Diederichs
Successeur John Vorster
Président du Sénat
1976 – 1979
Prédécesseur Jan de Klerk
Successeur Jimmy Kruger
Ministre des Postes et des Télécommunications
1970 – 1976
Premier ministre John Vorster
Gouvernement Gouvernement Vorster
Prédécesseur Matthys van Rensburg
Successeur Johannes Petrus van der Spuy
Ministre de l'Intérieur
1970 – 1970
Premier ministre John Vorster
Gouvernement Gouvernement Vorster
Prédécesseur Lourens Muller
Successeur Theo Gerdener
Ministre des Affaires métisses
1966 – 1970
Premier ministre John Vorster
Gouvernement Gouvernement Vorster
Prédécesseur Pieter Botha
Successeur Jannie Loots
Ministre du travail
1966 – 1976
Premier ministre John Vorster
Gouvernement Gouvernement Vorster
Prédécesseur Alfred Trollip
Successeur Fanie Botha
Membre du parlement pour Alberton
1953 – 1976
Premier ministre Daniel Malan, JG Strijdom, Hendrik Verwoerd, John Vorster
Biographie
Date de naissance 2 décembre 1915
Lieu de naissance Robertson, Province du Cap, Union Sud-africaine
Date de décès 4 janvier 2007 (à 91 ans)
Lieu de décès Pretoria, Gauteng
Nationalité sud-africaine
Parti politique Parti national, Parti national
Conjoint Dorothea Maria (Marietjie) Brink
Enfant(s) 1
Profession Journaliste

Marais Viljoen
Présidents d'État
de la République d'Afrique du Sud

Marais Viljoen (né à Robertson le 2 décembre 1915, mort à Pretoria le 4 janvier 2007) est un journaliste, un homme politique sud-africain, membre du parti national, député (1953-1976) puis sénateur (1976-1979), ministre-adjoint du travail et des mines (1958-1962), ministre-adjoint à l'intérieur, à l'éducation, aux arts et sciences, au travail et à l'immigration (1962-1966), ministre du travail et des Affaires métisses (1966-1970), ministre du travail, des Postes et des Télécommunications (1970-1976), président du Sénat (1976-1979) et président d'État de la République d'Afrique du Sud de 1979 à 1984.

Origines, études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Marais Viljoen est né à Robertson dans la province du Cap le 2 décembre 1915, dernier fils d'une famille de six enfants.

Orphelin à l'âge de 4 ans, il a une enfance pauvre et difficile et doit suspendre un temps ses études secondaires avant l'examen du matric (équivalent du baccalauréat en France), pour travailler. Il est d'abord télégraphiste dans un bureau de poste puis, ses études enfin accomplies, journaliste au "Die Transvaler", édité par Hendrik Verwoerd.

Il se marie le 20 avril 1940 à Dorothea Maria (Marietjie) Brink (décédée en 2005) dont il aura une fille (laquelle aura un fils unique).

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Membre fondateur de la ligue de jeunesse du parti national en 1938 et dirigeant provincial de cette ligue à Pretoria entre 1940 et 1945, Marais Viljoen rejoint le parti national dont il devient l'un des organisateurs pour la province du Natal (1943-1951).

En 1949, Viljoen est élu au conseil provincial du Transvaal pour la circonscription de Pretoria central avant d'être élu en 1953 à la chambre de l'assemblée du parlement sud-africain pour la circonscription d'Alberton située dans la banlieue de Johannesburg.

En 1958, le premier ministre Hendrik Verwoerd le nomme ministre adjoint du travail et des mines puis, en 1962, ministre-adjoint à l'intérieur, à l'éducation, aux arts et sciences, au travail et à l'immigration.

En 1966, le premier ministre John Vorster le nomme dans son gouvernement en tant que ministre du travail et des affaires métis. Il est ensuite successivement ministre du Travail, des Affaires métisses et des Affaires de Rehoboth (1969-1970), ministre de l'Intérieur et du Travail (1970) ainsi que ministre du Travail, des Postes et Télégraphes (1970-1976).

Marais Viljoen en 1975 aux Pays-Bas

Il entre au Sénat en 1976 où il succède à Jan de Klerk en tant que président de la Chambre haute du Parlement sud-africain.

Membre représentant l'aile centriste du parti national, Marais Viljoen assure l'intérim à la présidence d'État de la République de Nicolaas Johannes Diederichs à partir du 14 août 1978 lorsque ce dernier tombe gravement malade. Il assure l'interim après la mort de Diederichs (21 août 1978) jusqu'à la prise de fonction du président John Vorster (10 octobre 1978), qui espère ainsi trouver une échappatoire au scandale de l'information dans le lequel est impliqué son ancien ministre de l'Intérieur, de l'Information et des Affaires indigènes, Connie Mulder.

Président d'État (1979-1984)[modifier | modifier le code]

Le 4 juin 1979, Marais Viljoen assure de nouveau la présidence d'État par interim à la suite de la démission de Vorster. Le 10 juin 1979, Viljoen reprend le poste honorifique en étant élu président d'État par le Parlement.

Il assume ses fonctions jusqu'à la fin de son mandat le 3 septembre 1984 et le changement de constitution instituant le Parlement tricaméral et la suppression du poste de Premier ministre.

Pieter Botha lui succède et reprend un poste désormais exécutif et central à la tête de l'État et du gouvernement (State President).

Hommages et décès[modifier | modifier le code]

Un lycée de langue afrikaans à Alberton, au sud de Johannesburg, qu'il avait inauguré en 1961, le Hoërskool Marais Viljoen, a été baptisé en son honneur.

Marais Viljoen est mort à Pretoria le 4 janvier 2007 des suites d'un problème cardiaque. Il avait 91 ans.

Il est enterré à Bloemfontein le 13 janvier 2007 après des funérailles d'État à Pretoria, réduites au strict minimum à la demande de la famille, et en présence de la vice-présidente sud-africaine Phumzile Mlambo-Ngcuka.

Liens externes[modifier | modifier le code]