Louis-Emmanuel-Aimé Damesme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Damesme.
Louis Emmanuel Aimé Damesme
Présentation
Naissance 1757
Magny-en-Vexin (Val-d'Oise)
Décès 1822 (à 65 ans)
Nationalité Drapeau du Royaume de France Royaume de France, Drapeau de la France France
Mouvement(s) néoclassicisme
Œuvre
Agence Claude-Nicolas Ledoux
Réalisations Théâtre de la Monnaie, Bruxelles

Louis Emmanuel Aimé Damesme est un architecte français né à Magny-en-Vexin (actuel département du Val-d'Oise) en 1757 et mort en 1822. Chef de l'atelier d'architecture de Claude-Nicolas Ledoux, son œuvre personnelle la plus connue est la reconstruction du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles en 1818-1819.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dessinateur dans l'atelier d'architecture de Claude-Nicolas Ledoux, Damesme s'y lia d'amitié avec Jean-Nicolas Sobre. Ensemble, ils aménagèrent rue et carré Saint-Martin, no 16, une salle de réunion destinée à une loge maçonnique. Seul, Damesme bâtit le théâtre de la Société olympique, rue de la Victoire, également pour une obédience maçonnique.

En 1786, lors de la construction de l'enceinte des fermiers généraux, Damesme était chef de l'atelier Ledoux. « Les contemporains hésitent sur la paternité de certaines œuvres tardives ; ainsi la maison de Mme Leduc, rue du Montparnasse, est donnée par Cellerier à Ledoux, par Krafft à Damesme. »[1] Le 21 novembre 1806, lors des funérailles de Ledoux, Cellerier, Dufourny, Vignon et Damesme tenaient les cordons du poêle.

« En l'an II, quand la Convention organisa des concours d'architecture, Damesme exposa Trois espèces de fermes et obtint un prix. »[1]

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (28e division)[2].

Réalisations et principaux projets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Michel Gallet, Les Architectes parisiens du XVIIIe siècle, p. 166
  2. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier,‎ 1908 (lire en ligne), p. 119

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Michel Gallet, Les Architectes parisiens du XVIIIe siècle : Dictionnaire biographique et critique, Paris, Éditions Mengès,‎ 1995, 494 p. (ISBN 2-8562-0370-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jacques-Alphonse Mahul, Annuaire nécrologique, ou Supplément annuel et continuation de toutes les biographies ou dictionnaires historiques, 3e année, 1822, Paris : Ponthieu, 1823, pp.71-72 [1].