Longeau-Percey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Longeau-Percey
Longeau
Longeau
Blason de Longeau-Percey
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Haute-Marne
Arrondissement Langres
Canton Longeau-Percey
Intercommunalité Communauté de communes de la Vingeanne
Maire
Mandat
Pierre Dziegiel
2014-2020
Code postal 52250
Code commune 52292
Démographie
Population
municipale
727 hab. (2011)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 05″ N 5° 18′ 41″ E / 47.7681, 5.3114 ()47° 46′ 05″ Nord 5° 18′ 41″ Est / 47.7681, 5.3114 ()  
Altitude Min. 299 m – Max. 403 m
Superficie 7,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longeau-Percey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longeau-Percey

Longeau-Percey est une commune française, située dans le département de la Haute-Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ligne de faille joignant Longeau à Chalindrey correspond à la ligne de partage des eaux[1] entre les bassins de la Seine et du Rhône.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention attestée de "Longeau" date de 886, puis une "Seigneurie de Longeau" est mentionnée en 1193. Le bourg voisin de "Percey" (mentionné lui pour la première fois en 1286) fut une place forte protestante pendant quelques années au XVIIe siècle. Situé dans le Nord-Est de la France, Longeau a été quasi systématiquement touché par les invasions étrangères du pays : la population du village opposa une résistance héroïque à la marche des Allemands sur Langres en 1642, plusieurs affrontements eurent lieu avec les Prussiens lors de la Révolution, un combat y retarda l'avance des Autrichiens sur Langres le 14 janvier 1814 à la fin du 1er Empire (campagne de France (1814). Le village fut, comme la totalité de la Champagne à ce moment, très durement pillé pendant la guerre franco-prussienne en 1870 (Combat de Longeau). Des destructions plus importantes eurent lieu pendant la 1re Guerre mondiale où Longeau passa plusieurs fois sous contrôle français, puis allemand, au gré de l'évolution du conflit. Les Allemands entrèrent de nouveau dans Longeau le 14 juin 1940, puis y établirent un relais à la fin de l'été, assurant la liaison avec les troupes occupant Langres). L'occupation, relativement calme, du fait sans doute, du petit nombre d'habitants) se termina le 25 août 1944 avec la libération du village par une première cohorte américaine, puis le 31 août une petite formation soviétique entra dans le village (l'origine précise de ces soldats reste discutée) qui fut l'occasion d'une fête générale (le même jour l'armée rouge entrait dans Bucarest). La commune actuelle fut formée en 1972 par la fusion de Longeau (chef-lieu de canton) et de Percey-le-Pautel. La commune du Vallinot a pris le nom de Longeau-Percey en 1983.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001-en cours   Pierre Dziegiel PRG  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 727 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 438 369 360 383 440 471 504 525
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
474 467 467 467 417 413 401 369 360
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
368 346 310 305 287 301 293 272 268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
268 318 536 549 638 669 695 727 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Longeau-Percey

Les armes de Longeau-Percey se blasonnent ainsi :

parti : au 1) de gueules aux chaînes d’or posées en croix et en sautoir, chargé en cœur d’une émeraude au naturel, au 2)d’azur à la bande d’argent côtoyée de deux double cotices potencées et contre potencées d’or ; le tout sommé d’un chef bastillé de cinq pièces d’or.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

croix et stèle aux combats de Longeau de 1870.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]