Antoine Chézy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chézy.

Antoine Chézy, né le 1er septembre 1718 à Châlons-en-Champagne et mort le 4 octobre 1798 à Paris, est un ingénieur et hydraulicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à l'École des ponts et chaussées. Succédant à Louis de Régemortes, il effectue les premiers nivellements sur le tracé du canal de Bourgogne en 1752. Sur les plans de Jean-Rodolphe Perronet, il dirige de 1758 à 1774 la construction des ponts de Trilport et de Neuilly sur la Marne et achève la construction du pont de la Concorde à Paris.

En 1771, il est nommé inspecteur général du pavé au Bureau de ville, qui est l'administration chargée de la voirie parisienne.

À l'occasion de l'étude de l'amenée d'eau de l'Yvette à Paris, il établit en 1775 la première équation de l'écoulement uniforme, l'équation de Chézy (ou formule de Chézy) :

V = C \sqrt{{RI}}
où V est la vitesse moyenne, R le rayon hydraulique, I la pente de la ligne d'eau et C le coefficient de Chézy.

Légèrement modifiée par le professeur irlandais Robert Manning au XIXe siècle, cette formule a servi depuis à la construction de canaux dans le monde entier, depuis le canal de Panama jusqu'au système d'irrigation de la Vallée Centrale de Californie.

Antoine Chézy se retire en 1790 dans des conditions d'extrême pauvreté. Mais en 1797, grâce aux efforts d'un de ses étudiants, le baron Gaspard de Prony, qui tirera ses travaux de l'oubli, il devient le troisième directeur de l'École des Ponts et Chaussées.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Picon - L'invention de l'ingénieur moderne (1992), Presses des Ponts & Chaussées, ISBN 2-85978-178-1
  • G. Mouret, « Antoine Chézy : histoire d’une formule d’hydraulique », Annales des Ponts et Chaussées, 1921, vol. 61, p. 165-269