Les Centaures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Centaure (homonymie).
Les Centaures
Série
Auteur Pierre Seron
Scénario Pierre Seron
Stephen Desberg
Mittéï
Dessin Pierre Seron
Couleurs Vittorio Leonardo
Genre(s) Franco-Belge
Aventure
Mythologie

Personnages principaux Aurore
Ulysse

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Autres titres Aurore & Ulysse
Aurore, Ulysse… Les Centaures
Éditeur Dupuis (1982-1985)
MC Productions (1988)
Soleil Productions (1989)
Jourdan (rééditions) (1991)
Nb. d’albums 6

Adaptations Les Petits Hommes (1988)

Les Centaures, également connu sous le nom de Aurore & Ulysse ou encore Aurore, Ulysse… Les Centaures, est une série de bande dessinée belge créée, scénarisée et dessinée par Pierre Seron, excepté le premier album, qui rassemble deux histoires écrites par Stephen Desberg. Elle est apparue pour la première fois en 1977 dans le magazine hebdomadaire Spirou sous le scénario de Stephen Desberg et Mittéï pour quelques histoires courtes avant que Pierre Seron ne travaille seul.

Publiée par Dupuis de 1982 en 1985 avant de changer d'éditeur : MC Productions en 1988, Éditions Soleil, 1989, et Jourdan pour les rééditions en 1991. Même si la série a connu le succès, elle s'arrête au sixième tome, les lecteurs préférant suivre l'autre série du même auteur, Les Aventures des petits hommes.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Aurore et Ulysse, les centaures venus de l'Olympe, sont immortels, très jeunes et curieux. Alors qu'ils voulaient savoir comment était ce monde avec ces créatures simples, ils ont désobéi aux ordres interdisant de franchir la porte qui sépare le domaine des dieux de celui des mortels.

Il faut franchir une porte du néant annoncée par trois pointes noires pour regagner l'Olympe. Par on ne sait quel sortilège, chaque fois qu'ils franchissent une telle porte, ils ne se retrouvent pas dans leur monde, mais à une autre époque de la terre des mortels.

Leur bon cœur leur fait aider les défavorisés de ces différentes périodes de l'histoire.

Historique[modifier | modifier le code]

Alors qu'il a lancé en 1967 sa propre série Les Aventures des petits hommes dans un style très influencé par Franquin, Pierre Seron se joint au jeune scénariste Stephen Desberg qui lui écrit quelques histoires avant de proposer la publication dans le magazine hebdomadaire Spirou, Aurore & Ulysse : Le Visiteur et Les Hommes des bois apparaissent pour la première fois en ce 29 décembre 1977 dans le même numéro.

En 1979, à l'occasion du Spécial Noël dans le magazine Spirou, Mittéï écrit une histoire complète en deux pages qui a pour titre Attelage de rêve où, sans doute, de nombreux lecteurs y ont remarqué l'erreur de coloriage. En effet, le coloriste s’est mélangé les pinceaux et a interverti les couleurs des crinières et des corps de nos héros[1].

Dupuis publie les héros de Pierre Seron en album sous le titre Aurore, Ulysse… Les Centaures en 1982.

Le magazine Spirou présente Uwélématibukaliné, un nouvel épisode des aventures des petits hommes, le 15 juin 1988, où Aurore et Ulysse ont également vécu une aventure avec les petits êtres. Le titre changé, il s'appelle désormais Le Volcan d'or dans la parution en album chez Dupuis.

Malgré le succès, Pierre Seron arrête la série vu que l'exigence du grand public se porte essentiellement sur ses Petits Hommes qui poursuivent imperturbablement leur carrière en exploitant tous les thèmes et genres où l'on peut confronter le monde des « grands » et celui des « petits »[2].

Dès 1991, l'éditeur Jourdan réédite la série.

Personnages[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Première série[modifier | modifier le code]

Publiée sous le titre Aurore & Ulysse, les centaures.

Seconde série[modifier | modifier le code]

Réédition de trois des quatre albums Dupuis avec de nouvelles couvertures et deux album inédits. D'abord chez MC Production puis chez Éditions Soleil et le tout enfin réédité chez Jourdan.

Tome spécial[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]