Blondin et Cirage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blondin.
Blondin et Cirage
Série
Auteur Jijé
Victor Hubinon
Genre(s) Franco-belge

Personnages principaux Blondin
Cirage

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Nb. d’albums 9

Prépublication Petits Belges
Spirou

Blondin et Cirage est une série de bande dessinée franco-belge créée en 1939 par Jijé dans le no 29 du journal Petits Belges ; par la suite elle est publiée dans le journal Spirou entre 1947 et 1963. Elle met en scène deux jeunes garçons, l'un blond et l'autre noir. En 1947 Victor Hubinon anime la série le temps d'une histoire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série met en scène les aventures de deux enfants, Blondin et Cirage, le premier a la peau blanche et le second la peau noire. Les deux jeunes garçons effectuent de nombreux voyages et vivent des aventures fantastique ou policière au ton mouvementé[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La série est créée en 1939 dans le no 29 journal belge catholique Petits Belges[2]. Le journal pour jeunes souhaite enrichir son contenu avec des bandes dessinées pour remplacer les anciennes façons de raconter des histoires à base d'articles ou de feuilletons illustrés éducatifs[3]. Jijé abandonne son personnage de Jojo publié dans Le Croisé, un héros proche de Tintin, dont il a rapidement fait le tour et qui lui fait prendre conscience de la limite des personnages solitaires. Pour cette nouvelle histoire, il invente un duo composé d'un petit blanc, nommé Blondin, et un petit noir, nommé Cirage. Choqué par le paternalisme colonial de Tintin au Congo, il fait de Blondin un petit malin qui croit tout savoir, mais c'est Cirage qui tire le duo des problèmes et qui a le beau rôle. Trois histoires sont créées jusqu'en 1942, même si Cirage est absent de la troisième histoire, occupation nazi de la Belgique oblige[4]. Par la suite, Jijé abandonne ses séries pour se consacrer à une ambitieuse biographie en bande dessinée de Don Bosco, il cède gratuitement les droits de la série à la World's Press de Georges Troisfontaines qui confie la réalisation d'une histoire à Victor Hubinon[5]. Cette histoire marque l'entrée de la série dans le journal Spirou à partir du no 502 publié en 1947[1]. Pendant ce temps Jijé part une année aux Mexique puis États-Unis, un voyage qui va beaucoup lui servir par la suite dans les histoires de Blondin et Cirage[6]. Quand il récupère la série, sa première histoire, en 1951, envois les héros au Mexique[7]. Quatre autres histoires vont suivre, mais Jijé a déjà une autre idée, créer un western pour Spirou, ainsi nait Jerry Spring en 1954[8], qui va faire mettre Blondin et Cirage entre parenthèses après une dernière histoire qui se termine en 1955 dans le no 881 de Spirou où va notamment apparaitre un Marsupilami goulu et idiot, parodie de celui créé par André Franquin[9]. La série revient pour une ultime apparition dans le no 1339 du journal Spirou spécial Noël avec une histoire complète de cinq planches intitulé Le merveilleux Noël de Blondin et Cirage dessiné dans un style beaucoup plus épuré[10].

Ordre chronologique de prépublication des épisodes
Titre Nombre de pages Scénario Dessin Périodiques Pays De À Résumé
de l'épisode de prépublication Date Date
1 Blondin et Cirage en Amérique 46 Jijé Jijé Petits Belges Drapeau de la Belgique Belgique no 29 1939-1939-
2 Blondin et Cirage contre les gangsters 60 Jijé Jijé Petits Belges Drapeau de la Belgique Belgique no 28 1940-1940- no 37 1941-1941-
3 Jeunes Ailes  ? Jijé Jijé Petits Belges Drapeau de la Belgique Belgique
4 Blondin et Cirage (Les Nouvelles aventures de Blondin et Cirage) 63 Victor Hubinon Victor Hubinon Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 502 1947-11-271947-11-27 no 564 1949-02-031949-02-03
5 Blondin et Cirage au Mexique 64 Jijé Jijé Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 665 1951-01-111951-01-11 no 686 1951-06-071951-06-07
6 Le nègre blanc 44 Jijé Jijé Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 687 1951-06-141951-06-14 no 708 1951-11-081951-11-08
7 Kamiliola 48 Jijé Jijé Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 723 1952-02-211952-02-21 no 744 1952-07-171952-07-17
8 Silence! On tourne 43 Jijé Jijé Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 798 1953-07-301953-07-30 no 819 1953-12-241953-12-24
9 Blondin et Cirage découvrent les soucoupes volantes 64 Jijé, Franquin Jijé, Franquin Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 871 1954-12-231954-12-23 no 881 1955-03-031955-03-03 Un impresario, voulant acheter un marsupilami, envoie Blondin et Cirage en Afrique pour rencontrer le naturaliste Labarbousse qui vient d'en capturer un, mais le Marsupilamus Africanus n'a pas de queue. Blondin et Cirage vont ensuite au Tibet à la recherche de l'abominable Homme-des-Neiges où ils rencontrent des êtres étranges qui voyagent en soucoupes volantes.
10 Le merveilleux Noël de Blondin et Cirage 5 Jijé Jijé Spirou Drapeau de la Belgique Belgique no 1339 1963-12-121963-12-12 no 1339 1963-12-121963-12-12

Personnages[modifier | modifier le code]

Les deux héros sont un duo de jeunes garçons nommé Blondin et Cirage et qui résident ensemble et vivent apparemment de manière indépendante, sans parents. Blondin, est blanc, il est sérieux et tente de résoudre les problèmes avec son intelligence. Cirage, est noir, il est farfelu et met de l'ambiance. Il est en fait le véritable héros de la série[1] puisque c'est lui qui résout les problèmes des deux héros[4]. Leur ami Pwa-kassé, fils du roi africain Trombonakoulis et prince héritier du peuple des Bikitililis, apparait dans Le Nègre blanc, Silence, on tourne ! et Blondin et Cirage découvrent les Soucoupes volantes. Leur amie Conchita, une jeune fille mexicaine, apparaît dans les albums Blondin et Cirage au Mexique et Silence, on tourne !, et de plus, elle est mentionnée sur debut dans Le Nègre blanc .

Publication[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

La collection originale[modifier | modifier le code]

Le premier album de la série parait en 1942 aux éditions Averbode et s'intitule Blondin et Cirage en Amérique. La même année sort le deuxième album intitulé Blondin et Cirage contre les gangsters. Le troisième album intitulé Jeunes Ailes sort en 1946. Ces trois premiers albums sont en noir et blanc. À partir du quatrième album la série passe aux éditions Dupuis, il s'intitule Les Nouvelles Aventures de Blondin et Cirage et est réalisé par Victor Hubinon en 1951, cet album est particulièrement rare puisqu'un incendie a détruit les films de l'album. Jijé récupère la série à partir du cinquième album sortie l'année suivante qui s'intitule Blondin et Cirage au Mexique. Le sixième album sort la même année et s'intitule Le Nègre blanc. En 1954 sort le septième album intitulé Kamiliola et le huitième album intitulé Silence, on tourne !. Le dixième et dernier album sort en 1956 et s'intitule Les Soucoupes volantes[11].

Réédition[modifier | modifier le code]

Entre 1973 et 1977 les Éditions Michel Deligne réédite trois albums, le deuxième, le quatrième et le cinquième. En 1980, les éditions Yann Rudler réédite le troisième album avec une couverture d'Yves Chaland. Entre 1984 et 1985 les éditions Magic Strip réédite le troisième album et le premier album avec des couvertures d'Yves Chaland[11]. Les éditions Dupuis vont publier entre 1991 et 2004 l'intégrale des histoires de Jijé dont Blondin et Cirage publiée dans les trois premiers tomes[12].

Revues[modifier | modifier le code]

La série est publiée pour la première fois dans le no 29 du 16 juillet 1939 du journal catholique Petits Belges[2] avec l'histoire à suivre Blondin et Cirage en Amérique. La publication de cette histoire ce termine le 29 septembre 1940. L'histoire à suivre Blondin et Cirage contre les gangsters est publiée du 27 octobre 1940 au 14 septembre 1941 et Jeunes Ailes du 12 octobre 1941 au 13 septembre 1942[4]. En 1947 la série rejoint le journal Spirou et Victor Hubinon récupère la série le temps d'une histoire à suivre intitulée simplement Blondin et Cirage publiée du no 502 au no 564. Jijé récupère la série et publie en 1951 les histoires à suivre Blondin et Cirage au Mexique du no 665 au no 686, ainsi que Le nègre blanc du no 687 au no 708. L'année suivante est publiée du no 723 au no 744 l'histoire à suivre intitulée Kamiliola. En 1953, est publiée l'histoire à suivre Silence on tourne ! du no 798 au no 819, puis l'année suivante la dernière histoire à suivre de la série intitulée Soucoupes volantes publiée du no 871 au no 881. La série fait une ultime apparition en 1963 avec l'histoire complète de cinq planches intitulée Le merveilleux Noël de Blondin et Cirage publiée dans le no 1339 spécial Noël[1].

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Blondin et Cirage », sur Bdoubliees.com (consulté le 13 mars 2011)
  2. a et b Patrick Gaumer, Dictionnaire mondial de la bande dessinée, Tours, Larousse,‎ janvier 2001, 880 p. (ISBN 2-03-505 162-2), p. 93
  3. Thierry Martens, Tout Jijé : 1938-1940, Belgique, Dupuis,‎ décembre 2001, 183 p. (ISBN 2-8001-3146-2), p. 12
  4. a, b et c Thierry Martens, Tout Jijé : 1938-1940, Belgique, Dupuis,‎ décembre 2001, 183 p. (ISBN 2-8001-3146-2), p. 13
  5. Thierry Martens, Tout Jijé : 1945-1947, Belgique, Dupuis,‎ novembre 2000, 144 p. (ISBN 2-8001-2642-6), p. 9
  6. Thierry Martens, Tout Jijé : 1948-1950, Belgique, Dupuis,‎ mars 2000, 144 p. (ISBN 2-8001-2990-5), p. 7
  7. Thierry Martens, Tout Jijé : 1951-1952, Belgique, Dupuis,‎ novembre 1991, 160 p. (ISBN 2-8001-1869-5), p. 5
  8. Thierry Martens, Tout Jijé : 1952-1953, Belgique, Dupuis,‎ mai 1992, 144 p. (ISBN 2-8001-1916-0), p. 5
  9. Thierry Martens, Tout Jijé : 1954-1955, Belgique, Dupuis,‎ novembre 1992, 160 p. (ISBN 2-8001-1936-5), p. 5
  10. Thierry Martens, Tout Jijé : 1963-1964, Belgique, Dupuis,‎ février 1996, 152 p. (ISBN 2-8001-1936-5), p. 7
  11. a et b Collectif, Trésors de la bande dessinée : BDM, Villorba, Editions de l'Amateur,‎ octobre 2008, 1295 p. (ISBN 978-2-85917-491-0), p. 179
  12. Collectif, Trésors de la bande dessinée : BDM, Villorba, Editions de l'Amateur,‎ octobre 2008, 1295 p. (ISBN 978-2-85917-491-0), p. 811

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Gaumer, Dictionnaire mondial de la bande dessinée, Tours, Larousse,‎ janvier 2001, 880 p. (ISBN 2-03-505 162-2)
  • Collectif, Trésors de la bande dessinée : BDM, Villorba, Editions de l'Amateur,‎ octobre 2008, 1295 p. (ISBN 978-2-85917-491-0)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1938-1940, Belgique, Dupuis,‎ décembre 2001, 183 p. (ISBN 2-8001-3146-2)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1945-1947, Belgique, Dupuis,‎ novembre 2000, 144 p. (ISBN 2-8001-2642-6)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1948-1950, Belgique, Dupuis,‎ mars 2000, 144 p. (ISBN 2-8001-2990-5)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1951-1952, Belgique, Dupuis,‎ novembre 1991, 160 p. (ISBN 2-8001-1869-5)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1952-1953, Belgique, Dupuis,‎ mai 1992, 144 p. (ISBN 2-8001-1916-0)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1954-1955, Belgique, Dupuis,‎ novembre 1992, 160 p. (ISBN 2-8001-1936-5)
  • Thierry Martens, Tout Jijé : 1963-1964, Belgique, Dupuis,‎ février 1996, 152 p. (ISBN 2-8001-1936-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]