Le Vol du Navigateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Vol du Navigateur

Titre original Flight of the Navigator
Réalisation Randal Kleiser
Scénario Mark H. Baker
Michael Burton
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Producers Sales Organisation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Sortie 1986
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Vol du Navigateur (Flight of the Navigator) est un film de science-fiction américain de Randal Kleiser sorti en 1986.

Synopsis[modifier | modifier le code]

David Freeman réapparait 8 ans après sa disparition sans avoir pourtant vieilli d'une seule année. Après diverses analyses et tests effectués par la NASA, les scientifiques concluent que le jeune garçon a été enlevé par des extraterrestres.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Tous les morceaux sont composés par Alan Silvestri. Contrairement à ses autres créations, la musique est ici entièrement électronique, utilisant le Synclavier.

  1. Theme from Flight of the Navigator
  2. Main Title
  3. The Ship Beckons
  4. David In The Woods
  5. Robot Romp
  6. Transporting The Ship
  7. Ship Drop
  8. Have To Help a Friend
  9. The Shadow Universe
  10. Flight
  11. Finale

Analyse du film[modifier | modifier le code]

Une production d'origine indépendante[modifier | modifier le code]

Le film est tout d'abord produit par la société Producers Sales Organisation qui met la clé sous la porte alors que la production du film a déjà commencé. Walt Disney rachète lors d'une vente aux enchères ce film, ainsi que d'autres, et termine la production du film.

Le début du film[modifier | modifier le code]

La bande-annonce diffusée en salles présentait le vaisseau extraterrestre au centre de l'intrigue du film, attisant l'attente du public. Dans les premières scènes, le réalisateur prend un malin plaisir à jouer avec cette attente. Tout d'abord, on aperçoit ce qui semble être des soucoupes volantes au-dessus de Miami, mais ne sont en réalité que des frisbees argentés utilisés lors d'un concours de lancer de frisbees. Puis les spectateurs du concours sont soudain intrigués par une ombre gigantesque qui s'étend sur le terrain, mais ce n'est qu'un ballon dirigeable. Enfin, alors qu'il traverse les bois pour aller chercher son petit frère, le jeune David aperçoit une forme dans le ciel avec des lumières, mais ce n'est qu'un château d'eau.

Les scènes du concours ont été en réalité tournées à Pasadena (Texas) durant une phase qualificative du concours Ashley Whippet Invitational en 1986, une compétition de Disc dog lors de laquelle les chiens doivent rattraper des frisbees lancés par leur maître. On y aperçoit notamment Whirlin' Wizard, le chien vainqueur du Frisbee Dog World Championship en 1984. Les prises de vues de chiens courant simplement sur l'herbe ont été prises au 79th Street Causeway, dans un terrain d'herbe situé près des studios WSVN à Miami.

Des effets visuels innovants[modifier | modifier le code]

Réalisé à une époque où la technologie d'animation 3D n'en était qu'à ses débuts, Le Vol du Navigateur est le premier film à utiliser la technique de l'Environment Mapping offrant l'illusion qu'un objet chromé fait partie d'une scène réelle. Les effets spéciaux ont été réalisés par Omnibus Graphics, une des premières sociétés d'animation numérique.

Les escaliers flottants permettant de pénétrer à l'intérieur du vaisseau, ainsi que l'apparente liquéfaction de la porte, ont été obtenus par une animation en volume, en utilisant des répliques métalliques pour chaque étape de l'animation.

Pour la scène où David grimpe dans l'engin en s'appuyant sur les marches flottantes, celles-ci sont en réalité attachées au sol par des poutres disposées de telle sorte qu'elles sont masquées par les marches elles-mêmes. Cet effet purement optique autorise également un léger mouvement de caméra, rendant l'effet spécial d'autant plus crédible.

Deux exemplaires du vaisseau ont été construits, l'un avec une ouverture, l'autre avec la porte scellée. Les coques sont constituées de fines lamelles de bois incurvées, enrobées de métal, lui-même recouvert d'une peinture réfléchissante. L'une des deux coques, remise ensuite à neuf, est utilisée dans l'attraction Tomorrowland du parc d'attractions Magic Kingdom. L'autre est exposée aux studios MGM en Floride où elle est laissée à l'abandon, sans entretien.

Le thème du voyage dans le temps[modifier | modifier le code]

La disparition du jeune David pendant 8 ans, alors que celui-ci ne semble pas avoir vieilli, est expliquée dans le film par la vitesse supraluminique du vaisseau spatial dans lequel David a été enlevé. La planète Phaelon, d'où est originaire Max, est distante de la Terre de 560 années-lumière mais le voyage vers cette planète ne dure qu'environ 2 heures pour Max. Le personnage du Dr Faraday fait référence à une « théorie de la vitesse de la lumière » qui n'existe pas formellement, tout au plus pourrait-on la rapprocher de la théorie de la relativité restreinte. La distance Terre-Phaelon implique cependant que David aurait dû revenir sur Terre 1120 ans plus tard, et non 8 ans (dans ce cas, la distance n'aurait été que de 4 années-lumière). De plus, David n'a non seulement pas vieilli pendant les 8 années terrestres de sa disparition, mais en théorie il aurait même pu rajeunir de quelques heures.

L'équipe du film[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Randal Kleiser a connu la consécration en 1978 avec la comédie musicale Grease, puis à nouveau le succès public en 1980 avec Le Lagon bleu. En 1988, deux ans après Le Vol du Navigateur, il réalise Big Top Pee-Wee (la suite du film Pee-Wee Big Adventure de Tim Burton) avec dans le rôle principal l'acteur Paul Reubens qui offre sa voix au vaisseau spatial du Navigateur.

Le jeune Joey Cramer qui interprète David, le héros du film, n'a eu qu'une brève carrière d'acteur. C'est son 3e et dernier rôle au cinéma. Il débute en 1984 dans le film Runaway : L'Évadé du futur où il interprète Bobby, le fils du sergent Ramsay interprété par Tom Selleck.

L'actrice britannique Veronica Cartwright qui interprète Helen Freeman, la mère de David, a tourné dans de nombreux films à succès. On peut ainsi la voir encore adolescente dans Les Oiseaux (1963) et La Montagne des neuf Spencer (1963), puis plus tard dans L'Invasion des profanateurs (1978), Alien, le huitième passager (1979) ou Les Sorcières d'Eastwick (1987).

Cliff De Young qui interprète Bill Freeman, le père de David, débute dans les années 1960 comme chanteur du groupe Clear Lights, qui se produit avec des artistes aussi célèbres que Jimi Hendrix, Janis Joplin ou The Doors. Après la séparation du groupe, il interprète la comédie musicale Hair sur Broadway avant de partir s'installer en Californie pour démarrer une carrière d'acteur.

Sarah Jessica Parker interprète Carolyn McAdams, l'employée de la NASA qui aide David à retrouver sa famille. Encore peu connue à l'époque, elle obtient en 1985 le rôle principal du film School Girls et connaît la consécration en 1991 en donnant la réplique à Steve Martin dans L.A. Story. Elle devient une véritable vedette avec son rôle de Carrie Bradshaw dans la série télévisée Sex and the City à partir de 1998.

L'exploitation en salles et à la télévision[modifier | modifier le code]

À sa sortie en salles durant l'été 1986, le film rencontre un succès commercial mitigé avec une recette finale d'environ 18 millions de dollars[1]. Il connaît cependant par la suite un certain succès auprès de la génération des années 1980 et est régulièrement diffusé dans Le Monde merveilleux de Disney. Le Vol du Navigateur marque pour Disney le début du retour à des films en prises de vue réelles.

Un projet de remake[modifier | modifier le code]

Le 25 mai 2009, le Hollywood Reporter annonce que Disney prépare un remake du film, le scénario étant écrit par Brad Copeland, les producteurs étant David Hoberman et Todd Lieberman[2].

Le Vol du Navigateur est mentionné comme une référence de la science-fiction, dans Le Geek Charmant téléfilm de 2011, également produit par Disney.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Le Vol du Navigateur sur l’Internet Movie Database

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Box office / business for Flight of the Navigator »
  2. « Navigator to Take Flight Again » sur le site du Hollywood Reporter.