Khajurâho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ensemble monumental de Khajuraho *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Khajuraho 140.jpg
Coordonnées 24° 51′ N 79° 56′ E / 24.85, 79.93 ()24° 51′ Nord 79° 56′ Est / 24.85, 79.93 ()  
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Subdivision District de Chhatarpur, Madhya Pradesh
Type Culturel
Critères (i) (iii)
Numéro
d’identification
240
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1986 (10e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Khajurâho est un village du Madhya Pradesh en Inde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Khajurâho se trouve à l'emplacement d'une ancienne capitale du royaume Jijhotî dont parle le pèlerin chinois Xuanzang dans son carnet de voyage. De 950 à 1050, la cité fut aussi la capitale religieuse des Chandelâ.

Les rajâ Chandelâ y firent construire un grand complexe de temples qui en compta jusqu'à 85, mais dont 22 seulement subsistent de nos jours. Ils étaient consacrés aux cultes hindouiste et jaïn. L'architecture des temples influencera le modèle développé à Bhûbaneshvar, mais ici aucune enceinte n'enferme les bâtiments. Ils sont partagés en trois groupes dits groupe ouest, groupe est et groupe sud. Le premier est quasiment intégré au village.

Abandonnés puis envahis par la jungle, on ne les redécouvre qu'en 1840 et des travaux d'une quinzaine d'années, qui se dérouleront au début du XXe siècle, permettront de les dégager.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Groupe ouest[modifier | modifier le code]

Un maithuna de Khajurâho

Le temple de Lakshmana, dédié à Vishnou, est construit vers 950 durant le règne du rajâ Chandelâ Yasovarman. Il abrite une image sacrée de Vaikuntha-Vishnou provenant du Tibet. Bien qu'étant un des plus anciens sur le site de Khajurâho, il est aussi un des plus finement décorés, quasiment recouvert par des représentations de 600 dieux du panthéon indien. Le temple ouvre vers l'est et il est accompagné de 4 templions aux coins de la plate-forme.

Ce temple est fameux pour ses scènes érotiques explicites situées sur le côté sud du bâtiment, celles-ci n'étant en réalité qu'une portion infime de la décoration.

Construit durant les années 1025-1050, le temple de Kandariya Mahadeva est situé immédiatement à l'ouest du temple de Lakshmana. Son nom, de kandarîya, grotte et mahadeo (forme de mahadeva, le grand dieu), un des noms de Shiva, montre qu'il est dédié à ce dieu qui, dans sa forme d'ascète médite dans une grotte. Haut de 30 m, il est le plus important du site tant par sa taille que par son ornementation avec près de 900 statues sculptées dans le grès jaune. L'intérieur très dépouillé, comme c'est d'usage, contraste fortement avec l'extérieur foisonnant de sculptures.

Le temple de Devî Jagadambâ partage la plate-forme du Kandarîya Mahadeva. Il s'agit d'un des plus finement décorés, avec en particulier de nombreuses scènes érotiques. Bien que comportant une grande représentation de la déesse Devî, il était probablement consacré autrefois à Vishnou.

On trouve encore dans ce groupe :

Groupe est[modifier | modifier le code]

Le groupe est comprend sept temples dont quatre jaïns magnifiques. Le plus grand et le plus beau temple jaïn est dédié à Parshvanath, à côté se trouve celui dédié à Adinath (Rishabhadeva) plus petit mais avec de beaux piliers et, un peu plus loin, celui dédié à Shantinath. Les temples jaïns ne comportent aucune scène érotique. Les trois temples hindous sont ceux de Javari, de Vamana et de Brahma.

Groupe sud[modifier | modifier le code]

Le groupe sud comprend les temples hindous de Duladeo et de Chaturbhuja tous deux dédiés à Shiva.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :