Temple de Kandariya Mahadeva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temple de Kandariya Mahadeva
Temple hindouiste
Image illustrative de l'article Temple de Kandariya Mahadeva
Divinité principale Shiva Mahadeva
Époque de construction 1025-1050
Constructeur Vidyadhara de la dynastie Chandela
Style architectural Architecture Nagara
Localisation
Pays Inde
Etat ou région Madhya Pradesh
Ville Khajuraho
Coordonnées 24° 51′ 11″ N 79° 55′ 10″ E / 24.853056, 79.91944424° 51′ 11″ Nord 79° 55′ 10″ Est / 24.853056, 79.919444  

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Temple de Kandariya Mahadeva

Le Temple de Kandariya Mahadeva (Devanagari: कंदरिया महादेव) est le plus grand et le plus décoré de l'ensemble de temples hindouistes de Khajuraho dans l'état du Madhya Pradesh en Inde. Il est considéré comme l'un des meilleurs exemples des temples de l'époque médiévale en Inde[1],[2]. Khajuraho était autrefois la capitale religieuse de la dynastie des Chandela. C'est aujourd'hui l'une des destinations touristiques en Inde les plus célèbres. Le temple de Kandariya Mahadeva fait partie du groupe occidental de temples.

Il tire son nom de Kandara (=grotte) et Mahadeva (=grand dieu), un autre nom de Shiva.

Il a été construit par le roi Vidyadhara vers l'an 1050 [2], bien que des légendes locales le fassent remonter à 1000 ans avant JC.

Le ASI (Archaeological Survey of India=Bureau Archéologique de l'Inde) protège le temple. L'ensemble monumental des temples de Khajuraho est inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'architecture des temples de Khajuraho sur l'exemple de ce temple
Plan simplifié du temple

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le temple mesure 20 m de large et 30,5 m de haut, sans compter la plateforme (Adhisthana) sur laquelle il est construit [2].

La tour principale ou shikhara représente le mont Kailash, la demeure de Shiva dans l'Himalaya. Elle est entourée de 84 shikharas secondaires (Urushringa) [2] qui renforcent l'impression de hauteur. Au sommet du shikhara se trouve l'amalaka un grand disque de pierre typique cette architecture.

Comme beaucoup d'autres temples de Khajuraho, son entrée est orientée à l'est et il présente une succession de salles (mandapas) de plus en plus hautes jusqu'au shikhara principal. Mais par la taille du temple, cette succession de salles est la plus complète : ardha mandapa (porche d'entrée), mandapa, maha mandapa (grande salle), antarala (vestibule), shikhara (situé au-dessus du garba griha, le saint des saints) [2].

Le maha mandapa et le shikhara sont également construit sur des axes latéraux matérialisés par des transepts (mais sans lien symbolique avec une forme de croix). Ces transepts se terminent pas une large baie ouverte sur l'extérieur, apportant lumière et fraîcheur à l'intérieur du temple [2]. La taille du temple a aussi permis de loger à l'intérieur un espace de circumambulation (pradakshina) qui permet aux fidèles de tourner autour du cœur du sanctuaire [2].

À l'intérieur du sanctuaire se trouve un lingam en marbre représentant Shiva [3].

Ses autres caractéristiques sont les salles à colonnes avec des balcons, un porche d'entrée, et le sanctuaire (garba griha). L'extérieur du temple est décoré de 646 statues dont un bon nombre érotiques et certaines très osées. L'intérieur du temple compte 226 statues [4].

À l'origine, le temple était Panchayatana, c'est-à-dire avec un temple principal entouré de 4 temples secondaires, mais ils ont été détruits.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.tribuneindia.com/1999/99mar20/saturday/head1.htm
  2. a, b, c, d, e, f et g Fichier pdf relatif aux temples de Khajuraho
  3. http://vegetarian-restaurants.net/India-Guide/IndianStates/Madhya-Pradesh/Khajuraho.htm
  4. Inde - Népal - Ceylan, Paris, Éditions Vilo, Paris, coll. « Les guides Fodor »,‎ 1976, 661 p. p. 233

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :