Johannes Itten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johannes Itten, né le 11 novembre 1888 et mort le 25 mars 1967 à Zurich, est un peintre suisse.

Johannes Itten, Farbkreis (1961)

Il fut l'un des professeurs du Bauhaus de 1919 à 1923. Il prit dès son arrivée une influence majeure sur l'enseignement de cette institution. Il dirigea les enseignements ayant trait à la forme. Il fut contesté en raison de ses méthodes d'enseignement empreintes de la pratique de la religion zoroastrienne dont il était un fervent pratiquant...

Livres[modifier | modifier le code]

  • Art de la couleur, livre d'étude sur les couleurs (OCLC 25840781)

² Le dessin et la forme

Cercle chromatique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Modèle de couleur RJB.

Le cercle chromatique de Johannes Itten est une tentative de rationaliser la couleur et de permettre son utilisation dans un but esthétique et fonctionnel et non pas scientifique visant à former un nouvel artisanat industriel. D'autres artistes, avant lui et après lui, en ont fait : le cercle chromatique étant une simple convention de travail.


Critique du cercle chromatique de Itten[modifier | modifier le code]

JOHANNES ITTEN

Choix des 3 couleurs primaires et test d'inversion

Johannes Itten a choisi 3 couleurs primaires: le jaune, le bleu et le rouge (cercle en haut à gauche) suivant la tradition d'Aristote et des teinturiers. Il conserve en cela l'interprétation erronée de la décomposition présentée par Isaac Newton. Les premières traces de décomposition RJB apparaissent au XVIIIe siècle(Traité de la peinture en mignature attribué à Claude Boutet-1708) et perdurent XIXe siècle avec les ouvrages de Johann Wolfgang von Goethe. et de Michel-Eugène Chevreul, puis au XXe siècle avec Charles Blanc avant Johannes Itten. Aujourd'hui, grâce aux outils technologiques à notre disposition, nous pouvons regarder avec un œil critique l'essai de l'artiste. Comme il a été démontré avant lui, les couleurs fondamentales en imprimerie en synthèse soustractive sont le jaune, le cyan et le magenta. En faisant l'inversion des couleurs, on a, dans le premier cas, des couleurs nouvelles (en bas à gauche). Dans le second cas, on retrouve les mêmes couleurs en position opposée (cercle en bas à droite). (Test d'inversion par complémentarité numérique).

Voir l'article: couleur.

Liens externes[modifier | modifier le code]