Béthel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bethel.
Betel au nord de Jérusalem.

Béthel (en hébreu: בֵּית־אֵל) est une localité des hautes terres du pays de Canaan (fouilles archéologiques). Ce lieu se trouverait à 10km au nord de Jérusalem, dans la région historique de l'ancienne Samarie (nord de la Cisjordanie actuelle). Il est identifié par certains au village arabe de Beitin et à l'implantation juive de Beit El par d'autres.

Dans les textes[modifier | modifier le code]

Béthel est lié dans la Bible au passage des patriarches Abraham et Jacob sur ce lieu : Abraham y construit un autel, tandis que Jacob s'y endort et rêve de l'échelle de Jacob, une échelle parcourue par des anges qui s'élève jusqu'au ciel.

L'Arche d'alliance y réside plus tard à l'époque des Juges d'Israël et Samuel y tient sa cour de justice. Selon le Premier livre des Rois, le roi d'Israël Jéroboam Ier y fait ériger un veau d'or en tant que symbole de Dieu.

Ce fut l'un des principaux sanctuaires des israélites du royaume d'Israël, ou royaume de Samarie, ce qui suscita la vive critique des partisans d'une centralisation du culte au temple de Jérusalem.

Avant que Jacob ne nomme Bethel, le lieu s'appelait Louz, dit le texte hébreu (Oulam Louz)[1]. Du coup, il est nommé Oulammaus en Gn 28:19 dans le codex Alexandrinus et c'est sous ce nom qu'apparaît en Luc 24:13 dans le codex Bezae, le village vers lequel se dirigeaient les deux compagnons d'Emmaüs qui, selon les Evangiles chrétiens, le soir de la Résurrection quittaient Jérusalem et où Jésus serait apparu pour la première fois après sa résurrection.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Edward Robinson, dans son livre Biblical Researches in Palestine, 1838–52, identifie le Beth-El biblique avec le village cisjordanien de Beitin. Il se base sur les descriptions topographiques des anciens textes (Génèse, Eudèbe, Jérome) ainsi que sur les similariéts philologique entre le nom ancien et le nom moderne, le remplacement e l'hébreu el par l'arabe in n'étant pas inusuelle.

Des fouilles sont entreprises par W.F. Albright en 1934, puis par J.L. Kelso en 1954, 1957 et 1960.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Genèse 28, 19