Hydrophis platurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelamis et Pélamide (poisson).

Hydrophis platurus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pélamide - Serpent marin noir et jaune

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Sous-famille Hydrophiinae
Genre Hydrophis

Nom binominal

Hydrophis platurus
(Linnaeus, 1766)

Synonymes

  • Anguis platura Linnaeus, 1766
  • Hydrophis platura (Linnaeus, 1766)
  • Pelamis platurus (Linnaeus, 1766)
  • Pelamis platura (Linnaeus, 1766)
  • Hydrus bicolor Schneider, 1799
  • Pelamis schneideri Rafinesque, 1817
  • Hydrophis pelamis Schlegel, 1837
  • Pelamis ornata Gray, 1842
  • Pelamis bicolor var. variegata Duméril, Bibron & Duméril, 1854
  • Pelamis bicolor var. sinuata Duméril, Bibron & Duméril, 1854
  • Hydrophis bicolor var. alternans Fischer, 1855

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Hydrophis platurus est une espèce de serpent marin de la famille des Elapidae[1]. En français il peut être nommé Pélamide ou Serpent marin noir et jaune.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce marine se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Pélamide dans un aquarium public d'Auckland, Nouvelle-Zélande

Hydrophis platura[2] mesure jusqu'à 100 cm. C'est un serpent marin venimeux[1] pélagique largement distribué et très répandu dans les océans Indien et Pacifique[2]. Il est vivipare[1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été placée dans le genre monotypique Pelamis en 1803[3] son inclusion dans Hydrophis a été comfinée par Sanders, Lee, Mumpuni, Bertozzi et Rasmussen en 2013[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1766 : Systema naturæ per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis. Tomus I. Editio duodecima, reformata. Laurentii Salvii, Stockholm, Holmiae, p. 1-532.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Rasmussen, 2001 : Sea Snakes. In FAO, 2001 : The Living Marine Resources of the Western Central Pacific, vol. 6, Bony fishes part 4 (Labridae to Latimeriidae), estuarine crocodiles, sea turtles, sea snakes and marine mammals, p. 3381-4218, (texte intégral).
  3. Daudin, 1803 : Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Reptiles; ouvrage faisant suit à l'Histoire naturelle générale et particulière, composée par Leclerc de Buffon; et rédigee par C.S. Sonnini, membre de plusieurs sociétés savantes, vol. 7, F. Dufart, Paris, p. 1-436 (texte intégral).
  4. Sanders, Lee, Mumpuni, Bertozzi & Rasmussen, 2012 : Multilocus phylogeny and recent rapid radiation of the viviparous sea snakes (Elapidae: Hydrophiinae). Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 66, no 3, p. 575–591 (texte intégral).