Henry de Lumley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le professeur Henry de Lumley en février 2012.

Henry de Lumley-Woodyear ou Henry de Lumley (né le 14 août 1934 à Marseille) est un préhistorien français. Sa trajectoire professionnelle de plus de 40 ans est jalonnée par des découvertes importantes et par la construction d'équipements scientifiques destinés à faire mieux connaître la préhistoire et toujours liés à des programmes de recherche et à des fouilles archéologiques et paléontologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry de Lumley est né à Marseille et a fait ses études au collège du Sacré-Coeur[1]. Avec une licence ès Sciences naturelles en 1955, un diplôme d’études supérieures de sciences naturelles en 1956 et un doctorat ès Sciences naturelles en 1965, Henry de Lumley a poursuivi ses recherches à Marseille de 1955 à 1980 au sein du CNRS, où il devient directeur de recherche. Il a formé une équipe de recherche à l'Université de Provence consacrée à l'étude de la géologie du Quaternaire et à celle de la Préhistoire et des hominidés fossiles.

Il a dirigé de nombreuses fouilles archéologiques (Caune de l'Arago, Terra Amata, Lazaret, Baume Bonne à Quinson, etc.) et pris part à la construction de plusieurs musées de Préhistoire en France : à Terra Amata, à Tautavel, à Menton, à Tende, à Quinson, à Vallon Pont d'Arc.

Il a aussi participé à l'étude des gravures rupestres protohistoriques de la Vallée des Merveilles, ainsi qu'à l'analyse scientifique de la grotte du Vallonnet.

En 1980, il devient professeur au Muséum national d'histoire naturelle de Paris puis directeur du laboratoire de Préhistoire du Muséum et de l'Institut de paléontologie humaine de Paris (Fondation Albert 1er, Prince de Monaco). Il a contribué au renouvellement de la muséographie de la section de Préhistoire du Musée de l'Homme.

De 1994 à 1999, il a été directeur du Muséum national d'histoire naturelle de Paris.

Actuellement, il est professeur émérite au Muséum national d'histoire naturelle et directeur de l’Institut de paléontologie humaine. Il est également membre de l’Institut de France (correspondant de l'Académie des sciences et correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1999). Il est président de la fondation Teilhard de Chardin[2].

Il poursuit son activité et participe à des projets internationaux de fouilles en Géorgie, en Chine et en Éthiopie. Un de ses projets actuels est l'étude du site de Kada Gona en Éthiopie, qui a livré une industrie lithique parmi les plus anciennes connues à ce jour (2,7 millions d'années). Il contribue également à la construction d'un Musée de l'évolution humaine à Addis-Abeba.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1957 - « Les industries à microlithes géométriques » avec Max Escalon de Fonton, in Bulletin de la Société préhistorique française, LIV, no 3-4.
  • 1969 - Le Paléolithique inférieur et moyen du Midi méditerranéen dans son cadre géologique, Ve supplément à Gallia préhistoire.
  • 1969 - Une cabane acheuléenne dans la Grotte du Lazaret, Mémoires de la Société Préhistorique Française, tome 7.
  • 1972 - La grotte moustérienne de l'Hortus (Valflaunès, Hérault), Université de Provence, Études Quaternaires, mémoire no 1.
  • 1976 - La Préhistoire française. [Les] Civilisations paléolithiques et mésolithiques de la France, Éditions du CNRS
  • 1984 - Art et Civilisations des Chasseurs de la Préhistoire 34000-8000 ans av. J.-C., Éditeur : Muséum National d'Histoire Naturelle.
  • 1992 - Le Mont Bégo, Imprimerie nationale.
  • 1995 - Le grandiose et le sacré, Edisud.
  • 1998 - L'Homme premier, Odile Jacob, rééd. 2009.
  • 1999 - Trésors méconnus du musée de l'homme. Dans le secret des objets et des mondes, Ed. Le Cherche-midi, Paris.
  • 2004 - La Géorgie, berceau des Européens, éd. Musée de la Préhistoire des Gorges du Verdon.
  • 2004 - Le sol d'occupation acheuléen de l'unité archéostratigraphique UA 25 de la grotte du Lazaret, Nice, Alpes-Maritimes, Edisud.
  • 2004 - Teilhard de Chardin en Chine : Correspondance inédite (1923-1940)" (préface), Éditeur : Edisud.
  • 2005 - La Grotte du Lazaret, un campement de chasseurs il y a 160 000 ans, Edisud.
  • 2006 - « Il y a 400 000 ans : le feu, un formidable facteur d’hominisation », Comptes rendus Palevol.
  • 2007 - La Grande Histoire des premiers hommes européens, Odile Jacob.
  • 2008 - Le Site de l'Homme de Yunxian, CNRS Éditions.
  • 2009 - Terra Amata : Tome 1 : Nice, Alpes-Maritimes, CNRS Éditions.
  • 2010 - Les industries lithiques archaïques de Barranco Leon et de Fuente Nueva 3 : Orce, bassin de Guadix-Baza, Andalousie, CNRS Éditions.
  • 2011 - Les industries du Paléolithique ancien de la Corée du Sud dans leur contexte stratigraphique et paléoécologique : Leur place parmi les cultures du Paléolithique ancien en Eurasie et en Afrique, CNRS Éditions.
  • 2011 - Terra Amata : Tome 2 : Nice, Alpes-Maritimes, CNRS Éditions.
  • 2011 - L'Atelier du Préhistorien, CNRS Éditions.
  • 2011 - La Montagne Sacrée du Bego, CNRS Éditions.
  • 2011 - Les premiers peuplements de la Côte d'Azur et de la Ligurie : 1 million d'années sur les rivages de la Méditerranée Tome 1, Le paléolithique, Melis Éditions
  • 2011 - Cent ans de préhistoire : L'Institut de Paléontologie Humaine , CNRS Éditions.
  • 2012 - L'Univers, la Vie, l'Homme : Émergence de la conscience, CNRS Éditions.
  • 2014 - Mémoires de préhistoriens. (avec Marie-Antoinette de Lumley) Editeur : Odile Jacob

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Distinctions étrangères[modifier | modifier le code]

Prix scientifiques[modifier | modifier le code]

Films scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Méthodes modernes de fouilles archéologiques, 1967
  • Archéologie en laboratoire, 1969
  • Découverte de l'Homme de l'Arago, 1969
  • La Vallée des Merveilles, 1971
  • La grotte de l'Hortus, 1975
  • Histoire d'ancêtres, 1982
  • L'Homme de Tautavel, 20 ans de recherches, 1989

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoire de Préhistoriens chez Odile Jacob
  2. Composition du Conseil d'administration de la fondation Teilhard de Chardin
  3. Décret du 31 décembre 2010 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier du JORF no 0001 du 1er janvier 2011, page 8, texte no 1
  4. Ordonnance Souveraine n° 3.540 du 18 novembre 2011 portant promotions ou nominations dans l'Ordre du Mérite Culturel

Liens externes[modifier | modifier le code]