Gouvernement Leterme II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Leterme.
Gouvernement Leterme II
Régime Monarchie parlementaire fédérale
Premier ministre Yves Leterme
Début
Fin
Durée &0000000000000002.0000002 ans, &0000000000000011.00000011 jours
Chronologie
Gouvernement précédent Gouvernement Van Rompuy
Gouvernement suivant Gouvernement Di Rupo

Le Gouvernement Leterme II est le nom du Gouvernement fédéral belge formé par une coalition pentapartite (dite coalition arménienne ou lilas), associant les familles démocrate-chrétienne-humaniste (CD&V flamand et cdH francophone), libérale (Open VLD flamand, et MR francophone) et le Parti Socialiste (francophone).

Le premier ministre, Yves Leterme, a livré sa déclaration gouvernementale à la Chambre des représentants, le 25 novembre 2009, à la suite de la démission du précédent Gouvernement Van Rompuy, dû au départ de son Premier ministre au poste de président permanent[1] du Conseil européen. Yves Leterme, dans son deuxième gouvernement, est épaulé par un Commissaire royal (Jean-Luc Dehaene) pour les matières communautaires.

Suite aux difficiles négociations relatives à un règlement de Bruxelles-Hal-Vilvorde entre partis francophones et néerlandophones, les libéraux flamands de l’Open VLD décident de quitter le gouvernement et Yves Leterme présente la démission de son gouvernement le . Après un week-end de tentatives de rétablissement de la confiance entre les communautés, le roi accepte la démission le 26 avril.

Ce gouvernement démissionnaire assure ensuite la gestion des affaires courantes, faute d'un accord entre les partis ayant obtenu la majorité dans chaque région après les élections fédérales du 13 juin 2010[2]. Ce n'est que le 6 décembre 2011, au bout de 541 jours de la plus longue crise de l'histoire politique contemporaine, que Yves Leterme peut passer les pouvoirs à Elio Di Rupo, ce dernier étant enfin parvenu à former un gouvernement.

Composition[modifier | modifier le code]

La composition du gouvernement Leterme II est la suivante[3] :

Parti Langue Nom Portefeuille
CD&V Neutre (NL) LetermeYves Leterme 01Premier ministre, chargé de la Coordination de la Politique de migration et d’asile
MR FR ReyndersDidier Reynders 02Vice-premier ministre et ministre des Finances et des Réformes institutionnelles
PS FR OnkelinxLaurette Onkelinx 03Vice-première ministre, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l’Intégration sociale
CD&V NL VanackereSteven Vanackere 05Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et des Réformes institutionnelles
cdH FR MilquetJoëlle Milquet 04Vice-première ministre, ministre de l’Emploi et de l’Égalité des chances, chargée de la Politique de migration et d’asile
Open VLD NL VanhengelGuy Vanhengel 02Vice-premier ministre et ministre du Budget
CD&V NL VervotteInge Vervotte 06Ministre de la Fonction publique, des Entreprises publiques
PS FR DaerdenMichel Daerden 10 Ministre des Pensions et des Grandes villes
CD&V NL De ClerckStefaan De Clerck 07 Ministre de la Justice
MR FR LaruelleSabine Laruelle 09 Ministre des PME, des Indépendants, de l’Agriculture et de la Politique scientifique
CD&V NL De CremPieter De Crem 11 Ministre de la Défense
PS FR MagnettePaul Magnette 12 Ministre du Climat et de l’Énergie
MR FR ChastelOlivier Chastel 13 Ministre de la Coopération au développement
Open VLD NL Van QuickenborneVincent Van Quickenborne 14 Ministre pour l’Entreprise et la Simplification
Open VLD NL TurtelboomAnnemie Turtelboom 15 Ministre de l’Intérieur
CD&V NL SchouppeEtienne Schouppe 16 Secrétaire d’État à la Mobilité, adjoint au Premier Ministre
CD&V NL DevliesCarl Devlies 17 Secrétaire d’État à la Coordination de la lutte contre la fraude,
adjoint au Premier Ministre et au Ministre de la Justice
MR-FDF FR ClerfaytBernard Clerfayt 18 Secrétaire d’État à la Modernisation du service public fédéral Finances, à la Fiscalité environnementale et à la Lutte contre la fraude fiscale,
adjoint au Ministre des Finances
cdH FR WatheletMelchior Wathelet 21 Secrétaire d’État au Budget, à la Politique de migration et d’asile et à la Politique des familles,
adjoint au Premier Ministre, à la Ministre chargée de la Politique de migration et d’asile, à la Ministre de l’Emploi et au Ministre de la Justice
PS FR DelizéeJean-Marc Delizée 22Secrétaire d’État aux Affaires sociales, chargé des Personnes handicapées,
adjoint à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l’Intégration sociale.
PS FR CourardPhilippe Courard 20 Secrétaire d’État à l’Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, adjoint à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l’Intégration sociale.
Open VLD NL De PadtGuido De Padt 08 Commissaire du gouvernement, adjoint au ministre du Budget

Remaniement du Gouvernement Leterme II[modifier | modifier le code]

  • Charles Michel (MR), Ministre de la coopération au développement a quitté le gouvernement démissionnaire suite à son élection à la tête du mouvement réformateur le . Il est remplacé par Olivier Chastel qui était déjà secrétaire d'état[4].

Commissaire Royal[modifier | modifier le code]

Le gouvernement Leterme II est accompagné, pour la question de la réforme de l’État, par Jean-Luc Dehaene, Premier ministre de 1992 à 1999. Celui-ci a été chargé par le Roi de déblayer le terrain pour que les présidents des cinq partis de la majorité, rejoints par les partis écologistes (Ecolo et Groen!) puissent négocier un accord avant le congé de Pâques 2010. L’objectif principal est que cette question soit réglée avant la présidence belge de l’Union européenne, de juillet à décembre 2010.

Chronologie et moments forts[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]