Annemie Turtelboom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Annemie Turtelboom en 2013.

Annemie Turtelboom est une politicienne belge flamande membre de l’OpenVLD, née à Ninove, le . Elle a occupé la fonction de Ministre de l’intérieur du Gouvernement Van Rompuy à partir du 17 juillet 2009[1]. Elle a conservé ce poste dans le gouvernement Leterme II, qui a pris ses fonctions le 24 novembre 2009. Elle est ministre de la Justice depuis le 6 décembre 2011 dans le gouvernement Di Rupo. Elle a été Ministre fédérale de la Politique de Migration et d'Asile dans les gouvernements Leterme I et Van Rompuy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Annemie Turtelboom a grandi à Zandbergen, une localité de la commune de Grammont. Elle est membre du conseil communal de Puurs, localité de la banlieue anversoise depuis 2006[2]. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Turtelboom a étudié l’économie, d’abord à Bruxelles, puis à la Katholieke Universiteit Leuven (Université catholique de Louvain, KULeuven) à Louvain, formations à la suite desquelles elle a obtenu respectivement un régendat et une licence en sciences économiques.

À l’Université catholique de Louvain, elle était présidente des étudiants démocrates chrétiens. Par conséquent, elle a commencé sa carrière politique au parti populaire chrétien (CVP). En 2001, elle a formé avec Johan Van Hecke, Karel Pinxten une branche dissidente du CVP, le Nieuwe Christen-Democraten (parti des néo-démocrates chrétiens, NCD). Le CVP deviendra le CD&V tandis que l’éphémère NCD rejoindra le VLD. Jusqu'en 2003, elle était responsable de la formation en mercatique à la Katholieke Hogeschool Leuven (Haute-école catholique de Louvain). De 2003 à 2007, elle représentait le parti des Libéraux et démocrates flamands (Open VLD) au Parlement fédéral, où elle s'est intéressée aux Affaires sociales, l’Emploi et les Pensions. Dans la formation du gouvernement Leterme 1er en 2008 et du Gouvernement Van Rompuy en 2009, elle a été nommée Ministre de la Politique de Migration et d’Asile. Elle a dû batailler ferme avec la problématique des sans-papiers et a été vivement critiquée en raison de son attitude rigide envers Marie Arena (PS), son ancienne collègue de Cabinet et Ministre de l'Intégration sociale[3].

Lors du remaniement du Gouvernement Van Rompuy le 17 juillet 2009 Turtelboom a pris la direction du Ministère de l’intérieur à son collègue de parti Guido De Padt[4]. Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste en Belgique. Le 4 mars 2011, elle a obtenu de son parti le prix « saumon bleu », un prix par lequel les femmes de l'OpenVLD entendent récompenser celles qui « nagent contre le courant » et jouent un rôle de premier plan dans la vie politique, économique ou sociale[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Composition du gouvernement Van Rompuy, page 2[PDF].
  2. http://premier.fgov.be/fr/node/685
  3. (nl) Het Nieuwsblad.be. Duel Arena tussen en naar Turtelboom climax(16 juillet 2009).
  4. Lalibre.be : Turtelboom, de l'Asile à l'Intérieur (17 juillet 2009).
  5. Annemie Turtelboom reçoit le premier « saumon bleu », Le Vif/L'Express, 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]