Gouvernement provisoire de Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Projet pour portrait en gravure du Gouvernement Provisoire de Belgique en 1830 (reconstitution historique. Dessin vers 1886 de Piet Verhaert (1852-1908) - De gauche à droite, 1er rang: Joseph Vander Linden, Félix de Merode, Louis de Potter, Feuillien de Coppin, Alexandre Gendebien - 2nd rang: André Jolly, Charles Rogier, Sylvain Van de Weyer, Emmanuel van der Linden d'Hooghvorst - Sources: Arch. famille de Potter, coll. R. Gendebien, bibl. CEGES Bruxelles. (Dans ce desin Piet Verhaert (1852-1908) s'est inspiré de divers portraits de membres du Gouvernement Provisoire dont certains sont tardifs et dont les traits de ce fait sont vieillis).

Un Gouvernement provisoire fut mis en place pendant la révolution belge le 24 septembre 1830, à 19 h, dans l'hôtel de ville de Bruxelles, sous le nom de Commission administrative[1]. Il était composé d'André Jolly ancien officier du génie, du baron Emmanuel van der Linden d'Hooghvorst et de Charles Rogier, avocat à Liège. Hooghvorst fit nommer secrétaires Joseph Vander Linden et Feuillien de Coppin.

Le 25 septembre, Joseph Vander Linden devient trésorier et Joseph Nicolay (ou Nicolaï) devient secrétaire aux côtés de Feuillien de Coppin.

Le 26 septembre 1830, la Commission administrative prend le titre de « Gouvernement provisoire[2] » et Félix de Mérode, Sylvain Van de Weyer et Alexandre Gendebien, de retour de Valenciennes, la rejoignent.

Le 28 septembre, Louis de Potter, porte-drapeau de la révolution belge rentrant d'exil, devient aussitôt membre du Gouvernement provisoire et prononce un discours d'indépendance de la Belgique depuis le balcon de l'hôtel de ville vers 19 heures [3]. Le jour même au soir, le Gouvernement provisoire cède le pouvoir à son Comité central, composé de Louis de Potter (président), Charles Rogier, Félix de Mérode et Sylvain Van de Weyer, que rejoindront le 10 octobre Alexandre Gendebien[4].

Le 4 octobre 1830, le Gouvernement provisoire proclame l'indépendance de la Belgique[5].

Ce Comité central exercera à la fois le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif jusqu'au 10 novembre 1830, date à laquelle Louis de Potter donnera lecture du discours d'ouverture du Congrès national qui devient alors l'organe du pouvoir législatif. Le 12 novembre, le Gouvernement provisoire remet donc officiellement ses pouvoirs au Congrès. Celui-ci décide alors de confier le pouvoir exécutif au Gouvernement provisoire. Cependant, c'est le Comité central qui l'exercera de facto.

Le 24 février 1831, le Congrès national élit son président[6], le baron Érasme-Louis Surlet de Chokier en tant que régent. Celui-ci étant titulaire du pouvoir exécutif, le Gouvernement provisoire lui remet sa démission.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Prof. René Dalemans, Prof. Francis Balace et Nicolas de Potter, "Louis de Potter: Révolutionnaire Belge en 1830". Editions Couleur Livres (168pp. ill. coul.), Charleroi et Bruxelles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. PASINOMIE - TROISIEME SERIE - TOME PREMIER, 1833 - 24 septembre 1830. - Proclamation. - (Bull. Offic., Prem. Art.)
  2. PASINOMIE - TROISIEME SERIE - TOME PREMIER, 1833 - 26 septembre 1830 - Formation du Gouvernement provisoire; - (Bull. Offic., n. 1.)
  3. PASINOMIE - TROISIEME SERIE - TOME PREMIER, Gouvernement Provisoire, 27 septembre 1830. Entrée de M. de POTTER au Gouvernement Provisoire; - (Bull. Offic., Prem. Act.)
  4. EDITIONS COULEUR LIVRES, 2012 - Louis de Potter: Révolutionnaire Belge en 1830. Prof. R. Dalemans, Prof. F. Balace et N. de Potter (168pp. ill. coul.).
  5. PASINOMIE - TROISIEME SERIE - TOME PREMIER, 1833. Gouvernement Provisoire. - 4 octobre 1830. Indépendance de la Belgique. - (Bull. Offic., n. 4.), voir aussi: Décret du 18 novembre 1830.
  6. PASINOMIE - TROISIEME SERIE - TOME PREMIER, 1833. - CONGRES NATIONAL - GOUVERNEMENT PROVISOIRE - 24 FEVRIER 1831. - N. 50. - Nomination du Régent. - (Bull. Offic., n. XVI.)