Gouvernement Leterme I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Leterme.
Gouvernement Leterme I
Régime Monarchie parlementaire fédérale
Premier ministre Yves Leterme
Début 20 mars 2008
Fin 30 décembre 2008
Durée 285 jours
Chronologie
Précédent Gouvernement Guy Verhofstadt III
Suivant Gouvernement Herman Van Rompuy I
Coalitiezetels-LetermefedI.png

Le Gouvernement Leterme est le nom du gouvernement belge formé par une coalition pentapartite (dite coalition arménienne ou lilas), associant les familles démocrate-chrétienne (CD&V flamand et cdH francophone), libérale (Open VLD flamand, et MR) et le PS.

Au terme d'une longue période de crise, le nouveau premier ministre, Yves Leterme, a livré sa déclaration gouvernementale à la Chambre le 20 mars 2008, comme prévu depuis la formation du précédent gouvernement transitoire, le gouvernement Verhofstadt III.

Le 14 juillet 2008, Yves Leterme présente sa démission au roi[1]. Un communiqué du palais royal annonce le 17 juillet que le roi refuse cette démission et que trois émissaires royaux (Raymond Langendries, François-Xavier de Donnea et Karl-Heinz Lambertz) sont désignés pour « examiner de quelle manière des garanties peuvent être offertes pour entamer d'une manière crédible un dialogue institutionnel[2] ».

Le 19 décembre 2008, Yves Leterme présente à nouveau la démission de son gouvernement, suite au Fortisgate.

Le 22 décembre 2008, après quelques jours de réflexion et de consultations politiques menées par Albert II la démission du Gouvernement Leterme est acceptée par le Souverain, qui le charge d'expédier les affaires courantes et nomme à peine quelques heures plus tard l'ancien premier ministre Wilfried Martens dans les fonctions d'« explorateur », le chargeant de préparer le terrain aux consultations préalables à la composition d'un nouveau gouvernement.

Le gouvernement Van Rompuy prête serment devant le roi le 30 décembre 2008 et met donc fin par ce fait et à cette date au gouvernement Leterme.

Composition[modifier | modifier le code]

Parti Langue Nom Portefeuille
CD&V neutre (NL) LetermeYves Leterme 01Premier ministre
MR FR ReyndersDidier Reynders 02vice-premier ministre et ministre des Finances et des Réformes institutionnelles
PS FR OnkelinxLaurette Onkelinx 03vice-première ministre, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
OpenVLD NL DewaelPatrick Dewael 04vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur
CD&V NL VandereuzenJo Vandeurzen 05vice-premier ministre, ministre de la Justice et des Réformes institutionnelles
CdH FR MilquetJoëlle Milquet 06vice-première ministre, ministre de l’Emploi et de l’Égalité des chances
OpenVLD NL DeguchtKarel De Gucht 07ministre des Affaires étrangères
MR FR LaruelleSabine Laruelle 08 ministre des PME, des Indépendants, de l'Agriculture et de la Politique scientifique
PS FR ArenaMarie Arena 09 ministre de l'Intégration sociale, des Pensions et des Grandes villes
CD&V NL De CremPieter De Crem 10 ministre de la Défense
PS FR MagnettePaul Magnette 11 ministre du Climat et de l'Énergie
MR FR MichelCharles Michel 12 ministre de la Coopération au développement
CD&V NL VervotteInge Vervotte 13 ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques
OpenVLD NL Van QuickenborneVincent Van Quickenborne 14 ministre de l’Économie, de l’Innovation et de la Simplification administrative
OpenVLD NL TurtelboomAnnemie Turtelboom 15 ministre de la Politique de migration et d'asile
CD&V NL SchouppeEtienne Schouppe 16 secrétaire d’État à la Mobilité
CD&V NL DevliesCarl Devlies 17 secrétaire d'État à la Coordination de la lutte contre la fraude
MR FR ClerfaytBernard Clerfayt (FDF) 18 secrétaire d’État aux Finances
MR FR ChastelOlivier Chastel 19 secrétaire d’État à la Préparation de la Présidence belge de l'Union européenne
PS FR Fernandez FernandezJulie Fernandez Fernandez 20 secrétaire d’État aux personnes handicapées
CdH FR WatheletMelchior Wathelet 21 secrétaire d’État au Budget et à la Politique des familles
PS FR DelizéeJean-Marc Delizée 22 secrétaire d’État à la Lutte contre la pauvreté

Ont quitté le Gouvernement Leterme I[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Laloux (PS), secrétaire d’État à la Lutte contre la pauvreté a démissionné le 19 avril 2008, s'expliquant par un refus de « participer à la "Star academy" de la politique » et évoquant notamment la polémique sur sa consommation de carburant en tant qu'échevin de Namur[3].
  • Jo Vandeurzen (CD&V), ministre de la Justice, demande par écrit et comme il est d'usage au premier de présenter sa démission au roi[4] le 19 décembre 2008, après qu'une lettre du premier ministre et une lettre du premier président de la Cour de Cassation laissent supposer une intervention de l'exécutif dans l'affaire judiciaire autour de la revente de Fortis à BNP Paribas. Quelques heures plus tard, Yves Leterme propose la démission collective de son gouvernement[5].

Fin du gouvernement Leterme[modifier | modifier le code]

Avant même que le roi ne se soit prononcé sur l'acceptation de la démission du premier ministre, celui-ci fait savoir par l'intermédiaire de son porte-parole, qu'il n'est candidat ni à sa propre succession, ni pour exercer d’autres fonctions dans un nouveau gouvernement[6].

La démission du premier ministre et de son gouvernement est finalement acceptée le 22 décembre, le roi le chargeant d'expédier les affaires courantes jusqu'à son remplacement. Le même jour, l'ancien Premier ministre et ministre d'État CD&V, Wilfried Martens est chargé d'une mission d'exploration « afin de trouver rapidement une solution à la crise politique »[7]. C'est finalement le président de la Chambre des représentants, Herman Van Rompuy, également CD&V, qui est nommé formateur du prochain gouvernement[8].

Le Gouvernement Van Rompuy prête serment devant le roi le 30 décembre 2008 et met donc fin par ce fait et à cette date au gouvernement Leterme.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Leterme présente sa démission au Roi, Le Soir, 14 juillet 2008.
  2. Leterme déjà relancé par le Roi, Le Soir, 18 juillet 2008.
  3. « Frédéric Laloux démissionne et explique son geste », sur levif.be,‎ 19 avril 2008 (consulté le 8 mars 2009)
  4. La lettre de démission de Jo Vandeurzen
  5. La lettre d'Yves Leterme
  6. Au revoir Monsieur Leterme, Le Soir, dimanche 21 décembre 2008, 22:17
  7. Wilfried Martens nommé « explorateur » La Libre Belgique, le 22 décembre 2008
  8. Van Rompuy, futur Premier malgré lui, La Libre Belgique, le 28 décembre 2008