Going Back (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Going Back

Album par Phil Collins
Sortie 13 septembre 2010 Monde
28 septembre 2010 Flag of the United States.svg
Enregistré 2009-2010
Durée 57:23
Genre R'n'B contemporain / Pop / Soul
Producteur Phil Collins
Label Atlantic (USA)

Albums par Phil Collins

Singles

(Love Is Like a) Heat Wave (6 septembre 2010)
Going Back (13 septembre 2010)

Going Back est le huitième album de Phil Collins, sorti le 13 septembre 2010[1]. Aux États-Unis, l'album est sorti le 28 septembre 2010[2]. Il s'agit du premier nouvel album studio de Phil Collins depuis huit ans. Son album met en vedette des titres classiques des années 1960 développés par Motown et du genre soul.

Il existe deux versions de l'album : l'une avec les 18 titres originaux et l'autre, une édition spéciale limitée, contenant 15 disques 45 tours avec l'ensemble des 29 chansons enregistrées par Phil Collins[3]. Going Back a également été promu par une série de spectacles durant l'été 2010.

Au cours des quarante années de son exceptionnelle carrière, Phil Collins totalise à ce jour 100 millions de disques vendus (voire 250 millions si l’on compte ceux sortis avec Genesis), huit Grammy Awards, un Oscar et un Golden Globe. Son impressionnante collection de tubes compte 5 albums et 3 singles n° 1, ainsi que 9 titres classés dans le Top 10.

Going Back, un vieux disque[modifier | modifier le code]

Si par le passé Phil Collins a rendu hommage à ses racines musicales en reprenant certaines de ses chansons préférées : You Can’t Hurry Love, A Groovy Kind Of Love, Tomorrow Never Knows , True Colours et d’autres, c’est néanmoins la première fois au cours de ses 30 années de carrière solo qu’il consacre un album entier à d’autres auteurs-compositeurs et interprètes.

« Ce n’est en réalité guère surprenant que j’aie réalisé un album de mes chansons préférées », explique Phil Collins. « Ces chansons, ainsi que quelques titres de Dusty Springfield, un autre de Phil Spector et des The Ronettes, et un de The Impressions, constituent la toile de fond de mon adolescence. Je m’en souviens comme si c’était hier, lorsque j’allais au Marquee à Soho pour y voir The Who, The Action, et tant d’autres, interpréter ces mêmes chansons. Du coup le lendemain je me précipitais chez le disquaire pour aller acheter les versions originales. »

« Mon idée n’était pas d’apporter quoi que ce soit de « nouveau » à ces morceaux déjà exceptionnels, mais plutôt d’essayer de récréer les sons et les émotions que j’ai ressenti lorsque je les ai entendu pour la première fois. Mon intention était de faire un « vieux » disque et non quelque chose de « nouveau ». Le simple fait de parvenir à réunir les trois survivants des The Funk Brothers pour jouer sur tous les morceaux était quelque chose d’incroyable. À un moment donné sur Heat Wave, j’ai vraiment ressenti une joie intense en réalisant ce qui était en train de m’arriver ! J’ai davantage appris au niveau de la production et de la composition en réalisant cet album, que sur n’importe quel autre projet. À ces pionniers... Avec beaucoup d’amour et de gratitude. », déclare le chanteur.

Contenu de l'album[modifier | modifier le code]

Going Back démarre avec Girl (Why You Wanna Make Me Blue), un titre signé Holland-Dozier-Holland et interprété par les The Temptations, et s’achève sur une version arrangée par Phil Collins de Going Back, un morceau de Gerry Goffin et Carole King rendu célèbre par Dusty Springfield. Le reste de l’album rassemble plusieurs chansons de Stevie Wonder : Uptight (Everything’s Alright), Blame It On The Sun et Never Dreamed You’d Leave In Summer ; de Martha And The Vandellas : (Love Is Like A) Heat Wave, In My Lonely Room et Jimmy Mack ainsi que des Four Tops : Standing In The Shadows Of Love, Something About You et Loving You Is Sweeter Than Ever.

L’album inclut également une autre reprise des Temptations, Papa Was A Rolling Stone, tandis que l’équipe Goffin-King est de nouveau représentée par le biais d’un autre titre de Dusty Springfield, Some Of Your Loving. Phil n’a pas oublié non plus Curtis Mayfield and The Impressions avec Talking About My Baby, ni les Ronettes avec Do I Love You?. Enfin, Going To A Go-Go de Smokey Robinson & The Miracles, Love Is Here des The Supremes et Take Me In Your Arms (Rock Me A Little While) de Kim Weston viennent compléter cette superbe collection.

Promotions[modifier | modifier le code]

Site internet[modifier | modifier le code]

Le 10 avril 2010, le site web de Phil Collins est à nouveau opérationnel et annonce qu'un nouvel album est en préparation[4]. En effet, le site a été fermé en 2008. Une date de sortie a été communiqué par le site, il s'agit du 13 septembre 2010[5].

Concerts[modifier | modifier le code]

Plusieurs concerts ont été donnés par Phil Collins pour la promotion de son album.

Pour fêter la sortie de Going Back, Phil Collins a donné une série de concerts très spéciaux au Roseland Ballroom de New York du 22 au 25 juin. Baptisés « Up Close and Personal: Phil Collins Plays 60s Soul », ces concerts étaient uniquement consacrés aux titres figurant dans l’album Going Back ainsi qu’à certains standards de cette période.

Sur scène Phil Collins été accompagné d’un fabuleux ensemble de 18 musiciens et chanteurs parmi lesquels notamment certains musiciens de session de la Motown, les légendaires The Funk Brothers avec le bassiste Bob Babbitt et les guitaristes Eddie Willis et Ray Monette, qui figurent aussi dans l’album Going Back. Le groupe sur scène réunissait également des partenaires de longue date de Phil Collins comme Chester Thompson (batterie), Daryl Stuermer (guitare), Brad Cole (claviers) et Leslie Smith (percussions). Cet ensemble été complété d’une section de cinq cuivres et de six choristes.

Liste des sept concerts donnés par Phil Collins 
Date Lieu/Titre Ville Pays
20 Juin Electric Factory Philadelphie États-Unis
21 Juin Electric Factory Philadelphie États-Unis
23 Juin Roseland Ballroom New York États-Unis
24 Juin Roseland Ballroom New York États-Unis
25 Juin Roseland Ballroom New York États-Unis
28 Juin Phil Collins... For One Night Only Londres Angleterre
1er Juillet Festival de Jazz de Montreux Montreux Suisse

Radio[modifier | modifier le code]

En septembre 2010, RFM offrait un voyage pour Los Angeles sur l’un des 27 vols transatlantiques hebdomadaires d'Air France KLM Delta, un hébergement dans les hôtels Best Western, l'intégrale CD avec tous les albums de Phil Collins ainsi que son disque d'or si l'on entendait deux titres du chanteur à la suite[6].

Récompense[modifier | modifier le code]

Le 17 juin 2010, Phil Collins a reçu le prestigieux Johnny Mercer Award décerné par le Songwriters Hall of Fame lors d’un gala annuel organisé à New York. Phil Collins, qui a été intronisé au Songwriters Hall of Fame en 2003, a ainsi rejoint une liste d’anciens gagnants réunissant notamment de légendaires compositeurs auxquels il rend d’ailleurs hommage dans Going Back, notamment Holland-Dozier-Holland, Smokey Robinson, Stevie Wonder et Carole King, sans oublier également, parmi les nouvelles recrues de cette année un certain Philip Bailey d'Earth, Wind and Fire avec qui Phil Collins a collaboré sur le tube Easy Lover.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Liste des dix-huit pistes présentes dans l'album standard de Going Back 
No Titre Durée
1. Girl (Why You Wanna Make Me Blue) (Norman Whitfield/Edward Holland, Jr.) 2:28
2. (Love Is Like a) Heat Wave (Holland-Dozier-Holland) 3:03
3. Uptight (Everything's Alright) (Clarence Paul) 3:03
4. Some of Your Loving (Gerry Goffin/Carole King) 3:20
5. In My Lonely Room (Holland-Dozier-Holland) 2:25
6. Take Me in Your Arms (Rock Me a Little While) (Holland-Dozier-Holland) 2:59
7. Blame It on the Sun (Stevie Wonder/Syreeta Wright) 3:27
8. Papa Was a Rolling Stone (Norman Whitfield/Barrett Strong) 6:44
9. Never Dreamed You'd Leave in Summer (Stevie Wonder/Syreeta Wright) 3:00
10. Standing in the Shadows of Love (Holland-Dozier-Holland) 2:41
11. Do I Love You? (Peter Anders/Phil Spector/Vincent Poncia Jr.) 2:50
12. Jimmy Mack (Holland-Dozier-Holland) 2:56
13. Something About You (Holland-Dozier-Holland) 2:47
14. Love Is Here and Now You're Gone (Holland-Dozier-Holland) 2:40
15. Loving You Is Sweeter Than Ever (Stevie Wonder/Ivy Jo Hunter) 2:48
16. Going to a Go-Go (Smokey Robinson/Pete Moore/Bobby Rogers/Marvin Tarplin) 2:49
17. Talking about My Baby (Curtis Mayfield) 2:47
18. Going Back (Gerry Goffin/Carole King) 4:36
Liste des sept pistes présentes dans l'album spécial et dans le bonus du DVD « The Ultimate Edition » 
No Titre Durée
1. Ain't Too Proud to Beg (Norman Whitfield/Edward Holland, Jr.) 2:42
2. You've Been Cheatin' 2:35
3. Don't Look Back (John Lee Hooker) 3:06
4. You Really Got A Hold On Me (Smokey Robinson) 3:07
5. Ain't That Peculiar (Smokey Robinson/Marv Tarplin/Ronald White) 3:05
6. Nowhere to Run (Holland-Dozier-Holland) 3:06
7. Dancing in the Street (Marvin Gaye/William « Mickey » Stevenson/Ivy Jo Hunter) 2:44

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Phil Collins : chant, batterie, percussions, guitares, basse, chœurs
  • Ray Monette : guitare
  • Eddie Willis : guitare
  • Bob Babbitt : basse
  • Ronnie Caryl : guitare acoustique
  • Connie Jackson : chœurs
  • Lynne Fiddmont : chœurs
  • Jason Rebello : piano, vibraphone
  • John Aram : trombone, pulsation, claquements de doigts
  • Guy Barker : trompette
  • Tom Rees-Roberts : trompette
  • Phil Todd : saxophone baryton, flûte, piccolo
  • Blevins Graeme : saxophone ténor
  • Menhuin Academy : cordes
  • Celeste-Marie Roy : basson
  • Nicholas Collins : percussions, chœurs, claquements de doigts
  • Mathew Collins : percussions, chœurs, claquements de doigts

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) (en) Amazon.com, « Going Back », sur Amazon.com,‎ 13 septembre 2010 (consulté le 25 septembre 2010).
  2. (en) (en) Craig McLean, « Phil Collins Talks Motown Covers Album, Genesis' Future », sur Billboard.com,‎ 14 septembre 2010 (consulté le 25 septembre 2010).
  3. (en) (en) John DeBella, « Classic Rock Update hosted by John DeBella: News about John Lennon, Eric Clapton, Rod Stewart, and more », sur Wmgk.com,‎ 12 septembre 2010 (consulté le 18 septembre 2010).
  4. (en) (en) Phil Collins, « Accueil du site officiel », sur Phil Collins.com,‎ 10 avril 2010 (consulté le 12 septembre 2010).
  5. (en) (en) « News », sur Phil Collins Community (consulté le 12 septembre 2010).
  6. (fr) « Spécial Phil Collins », sur RFM.fr,‎ Septembre 2010 (consulté le 12 septembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Site officiel de Phil Collins