Giovanni Vincenzo Gravina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gian Vincenzo Gravina

Giovanni Vincenzo Gravina (né le 20 janvier 1664 à Roggiano Gravina, dans la province de Cosenza, en Calabre – mort à Rome, 6 janvier 1718) est un homme de lettres et un juriste italien de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle qui fut l'un des fondateurs de l’Académie d'Arcadie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant d’une respectable famille, Giovanni Vincenzo Gravina reçoit sa formation initiale de son oncle du côté maternel, Gregorio Caloprese, connu en tant que poète et philosophe.

Ensuite, il est à Naples où il étudie le droit canon pendant plusieurs années. En 1689, il rejoint Rome où, sous l’influence de la reine Christine de Suède, il est cofondateur de l’association littéraire de l’Académie d'Arcadie. S’y développent très vite deux tendances opposées  : celle de Gravina lui-même se nourrissant des modèles de Dante et d'Homère et celle de Crescimbeni, plus modérée, se référant à Pétrarque. À cause de cette divergence, Gravina quitte l’Académie en 1711 pour fonder l’Accademia dei Quinti.

Gravina découvre le poète et librettiste Pietro Metastasio auquel il dispense une formation littéraire de qualité.

Sources[modifier | modifier le code]