Georges III de Saxe-Meiningen-Hildburghausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georges III.
Médaille commémorative du prince de Saxe-Meiningen, frappée en 1978

Georges III de Saxe-Meiningen-Hilburghausen, né à Cassel le 11 octobre 1892, décédé à Tcherepovets (Tscherepowez en allemand) le 6 janvier 1946, est un prince allemand. Il est le grand-père maternel de Charles de Habsbourg-Lorraine, actuel chef de la maison de Habsbourg-Lorraine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges III de Saxe-Meiningen-Hildburghausen prend le titre de duc (non régnant) en 1941 et devient le chef de la Maison ducale de Saxe-Meiningen-Hildburghausen à la mort de son oncle Ernest de Saxe-Meiningen survenue en décembre 1941. Le duché de Saxe-Meiningen n'existait plus depuis l'abdication, le 10 novembre 1918 à la chute de l'Empire allemand, du duc Bernard III.

Georges III est le fils du prince Frédéric-Jean de Saxe-Meiningen et de la princesse, née comtesse Adélaïde de Lippe-Biesterfeld, sœur du dernier prince de Lippe. Il étudie le droit à Munich et à Iéna, mais ne termine pas ses études pour participer au combat, pendant la Première Guerre mondiale. Il atteint le grade de capitaine de cavalerie.

Il épouse le 22 février 1919 la comtesse Claire-Marie de Schmissing-Kerssenbrock de Korff (1895-1992).

Quatre enfants naissent cette union, mais aucun ne peut lui succéder :

  • Antoine-Ulrich de Saxe-Meiningen-Hildburghausen (1919, est tué à la bataille d'Albert en 1940) ;
  • Frédéric-Alfred de Saxe-Meiningen-Hildburghausen (1921- Arlington (États-Unis), 18 septembre 1997). Il entre dans un ordre monastique (chartreux) en 1953, sous le nom de Dom Marianus Mark, et renonce ainsi à ses biens et à son titre ;
  • Marie-Élisabeth de Saxe-Meiningen-Hildburghausen (1922-1923) ;

Le prince de Saxe-Meiningen reprend ses études après la guerre et exerce pendant quelque temps la profession de juge au début de son mariage à Hildburghausen, devenue désormais ville de l'État de Thuringe.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, il est fait prisonnier par les soldats de l'armée soviétique et emmené au camp de prisonniers de guerre de Tcherepovets dans le Nord de la Russie soviétique, où il décède le . Son fils survivant étant devenu chartreux en 1953, c'est son frère Bernard qui lui succède à la tête de la Maison de Saxe-Meiningen-Hildburghausen.

Ses biens et ses collections ont été saisis et dispersés par l'Armée rouge en 1945. Sa fille l'archiduchesse d'Autriche a eu le droit de récupérer 47 tableaux de l'ancienne collection de son père en 2007. La même année, elle obtient également le retour de la dépouille de son père qui est inhumée auprès de celles de son épouse et de son fils dans la crypte de l'ancien château familial, la Veste Heldburg, à Heldburg.

Origines[modifier | modifier le code]

Georges III de Saxe-Meiningen-Hildburghausen appartient à la Maison ducale de Saxe-Meiningen, cette Maison appartient à la troisième branche de la Maison de Wettin, cette Maison ducale appartient à la branche Ernestine fondée par Ernest de Saxe. La Maison ducale de Saxe-Meiningen est toujours existante, elle est représentée par le prince Frédéric Conrad de Saxe-Meiningen.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :