Georges II de Saxe-Meiningen-Hildburghausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georges II.
Georges II de Saxe-Hildburghausen

Georges II de Saxe-Meiningen et Hildburgausen, surnommé « le duc de théâtre », né à Meiningen le 2 avril 1826, décédé à Bad Wildungen le 25 juin 1914.

Georges II de Saxe-Meiningen et Hildburghausen fut duc de Saxe-Meiningen de 1866 à 1914, de Saxe-Meiningen et Hildburghausen de 1826 à 1914.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Bernard II de Saxe-Meiningen et de Marie Frédérique de Hesse-Cassel, Georges II de Saxe-Meiningen et Hildburghausen épousa en 1850 Frédérique-Charlotte de Prusse (née en 1831 et morte en couches en 1855), fille du prince Albert de Prusse et de Marianne des Pays-Bas, petite-fille de Frédéric-Guillaume III de Prusse). Quatre enfants sont nés de cette union :

Veuf, Georges II épousa le 23 octobre 1858 Théodora de Hohenlohe-Langenbourg (1839-1872), (fille du prince Ernest de Hohenlohe-Langenbourg). Trois enfants sont nés de cette union :

  • Ernest (1859-1941) épouse morganatiquement en 1892 Katharina Jensen, créée Baronne de Saalfeld (1874-1945) (postérité non dynaste)
  • Frédéric (1861, tombé à la bataille de Tarcienne (Belgique) en 1914) épouse en 1889 Adélaïde de Lippe-Biesterfeld (postérité)
  • Victor (1865-1865)

Veuf pour la seconde fois, Georges II épousa morganatiquement le 18 mars 1873 Hélène Franz, comédienne, qui fut titrée dame d'Helburg (1874-1945), (sans postérité).

Georges II de Saxe-Meiningen et Hildburghausen appartient à la lignée des Saxe-Meiningen appartenant à la troisième branche de la Maison de Wettin, cette lignée appartient à la branche Ernestine fondée par Ernest de Saxe. Cette lignée est toujours existante, elle est représentée actuellement par Frédéric Conrad de Saxe-Meiningen.

Éducation[modifier | modifier le code]

Ses parents lui fournirent une solide éducation. Une formation militaire comme il sied à tout prince de cette époque, il étudia également l'histoire, la loi, l'économie politique. Aux universités de Bonn et de Leipzig il acquit de solides connaissances dans le domaine de l'histoire de l'art.

Le Duc Théâtre[modifier | modifier le code]

Hélène Franz, 1870, peinture par Oskar Begas

Dans la seconde partie du XIXe siècle, Georges II de Saxe-Meiningen et Hildburghausen rendit célèbre dans l'Europe entière le théâtre de la Cour de Saxe-Meiningen. Passionné de théâtre, passionné d'histoire, il conçut les costumes, les décors de son théâtre avec une grande précision historique. Il travailla en étroite collaboration avec sa troisième épouse Hélène Franz et le producteur Ludwig Chroneck, celui-ci possédait un réel don pour l'organisation et, concernant la logistique, ce fut un génie. Georges II de Saxe-Meiningen et Hildburghausen travailla tout particulièrement sur les pièces de Shakespeare, Schiller, Kleist.

La passion des arts[modifier | modifier le code]

Georges II de Saxe-Meiningen et Hilburghausen fut un passionné de peinture et, mécène, il soutint particulièrement les travaux d'artistes graphistes totalement inconnus. Il travailla avec des artistes réputés tels qu'Adolf von Hildebrand ou Franz von Lenbach et fit l'acquisition de tableaux de la Renaissance italienne.

Mais le duc Georges II de Saxe-Meiningen-Hildburghausen eut d'autres passions artistiques, il fit venir à sa Cour de Saxe-Meiningen des chefs d'orchestre tel que Hans von Bülow, le compositeur Richard Strauss, Fritz Steinback pour diriger l'orchestre que le duc avait lui-même créé. Cet orchestre devint très célèbre en Europe. Il fut l'ami de Johannes Brahms et de Richard Wagner.

Georges II de Saxe-Meiningen-Hildburhausen transforma certaines parties des châteaux de Meiningen, le château Elisabethenburg (Schloss Elisabethenburg), le château d'Altenstein et le Veste Heldburg en châteaux néorenaissances.

L'homme politique[modifier | modifier le code]

Parvenu au trône après l'abdication de son père, après la guerre austro-prussienne, Georges II n'eut d'autres choix que d'être l'allié de la Prusse et adhéra à l'Empire allemand de Bismarck en 1871. Nonobstant, Georges II partagea les idées du chancelier allemand concernant la sauvegarde de l'Empire allemand dans ses frontières de l'après 1871.

Le surlendemain des funérailles du duc Georges II (qui eurent lieu le 26 juin 1914 au cimetière du parc à Meiningen), l'attentat de Sarajevo provoqua le déclenchement de la Première Guerre mondiale et la fin des monarchies allemandes.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Georges II von Sachsen-Meiningen de H. Schneider et A. Erck Zella-Melhus Meiningen (1997)