Georges Cottier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cottier (homonymie).
Georges Cottier
Image illustrative de l'article Georges Cottier
Biographie
Naissance
à Carouge (Suisse)
Ordination sacerdotale
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-diacre
de S. Domenico e Sisto
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Christoph Schönborn
Archevêque titulaire de Tullia
7 octobre 2003 – 21 octobre 2003
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Georges Marie Martin Cottier, né le à Carouge, est un cardinal suisse, prêtre dominicain et théologien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait profession religieuse dans l'ordre dominicain en 1945. Il enseigne dans les universités de Genève et Fribourg et est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les sujets théologiques.

Il tombe sous l'influence intellectuelle du théologien Charles Journet et s'oppose aux totalitarisme, ce qui aboutit à la déclaration du concile Vatican II sur la liberté religieuse. Il s'oppose en particulier au marxisme alors que celui-ci est très populaire dans les années 1950. Il œuvre au dialogue et à la réconciliation avec les juifs.

Créé cardinal, non électeur, par Jean-Paul II au titre cardinalice de Santi Domenico e Sisto lors du consistoire du , il fut théologien de la maison pontificale et secrétaire général de la commission théologique internationale.

En 2007, sa biographie a été publiée sous le titre Itinéraire d'un croyant.

Le 11 décembre 2011, il préside à l'ordination épiscopale de Charles Morerod comme évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.