Charles Morerod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Morerod
Image illustrative de l'article Charles Morerod
Biographie
Naissance 28 octobre 1961
à Riaz
Ordre religieux Dominicain (OP)
Ordination sacerdotale 30 avril 1988
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 11 décembre 2011 par le
card. Georges Cottier
Dernier titre ou fonction Évêque de Lausanne, Genève et Fribourg
Évêque de Lausanne, Genève et Fribourg
Depuis le 3 novembre 2011
Précédent Bernard Genoud
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
« Vivere Christus est » (Ph 1,21)
« Vivre, c'est le Christ »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles Morerod OP, né le 28 octobre 1961 à Riaz, est un dominicain suisse, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg depuis 2011 après avoir été secrétaire général de la Commission théologique internationale et recteur de l'Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin (Angelicum) à Rome.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études au Collège du Sud à Bulle, Charles Morerod entre au Grand Séminaire de Fribourg en 1981 et au noviciat des dominicains en 1983 tout en suivant des études à l'Université de Fribourg où il obtient successivement une licence (1987) et un doctorat (1993) en théologie, puis une licence (1996) et un doctorat (2005) en philosophie de l'Université catholique de Toulouse. Il est ordonné prêtre en 1988 et passe deux ans à la paroisse Saint-Paul de Granges-Canal à Genève. De 1991 à 1994, il est aumônier de l'Université de Fribourg[1].

Il est rédacteur de la revue Nova et Vetera, fondée en 1926 par le cardinal Charles Journet [2].

En avril 2009, il est nommé secrétaire général de la Commission théologique internationale et en octobre suivant recteur de l'Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin (Angelicum) à Rome[3]. La même année, le pape l'avait nommé secrétaire général de la Commission théologique internationale et consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Le 3 novembre 2011, il est nommé par le pape Benoît XVI évêque du Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg[4] en remplacement de Mgr Bernard Genoud décédé le 20 septembre 2010. Sa consécration épiscopale, présidée par le cardinal Georges Cottier, a eu lieu le 11 décembre 2011 à la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg[5].

Le 29 juin 2012, il confie la charge pastorale de la Basilique Notre-Dame, à Fribourg, à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (FSSP) à partir du 1er septembre 2012[6].

Le 20 janvier 2013, il publie un décret[7] interdisant l'accès à toutes les églises du diocèses aux membres de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X ainsi qu'aux « théologiens indépendants ». Ce décret suscite plusieurs réactions « perplexes » qui amènent Mgr Morerod à se justifier dans un communiqué le 3 février 2013[8] dans lequel il explique que son décret est issu d'une décision de la conférence des évêques suisses (CES) prise en septembre 2011 alors qu'il n'était pas encore évêque[9]. La décision de faire appliquer ce décret est suivie en dehors de l'Église catholique romaine et est notamment saluée par la coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD)[10].

Le 17 octobre 2013, Charles Morerod reçoit de la France la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur au titre de « la qualité des travaux académiques de Mgr Morerod, la démarche d'ouverture de cet expert dans les questions liées à l'œcuménisme et son rôle actif pour la francophonie, notamment dans le cadre de son précédent poste de recteur de l'une des principales universités pontificales. »[11] .

Publications[modifier | modifier le code]

  • Charles Morerod, Cajetan et Luther en 1518 : Édition, traduction et commentaire des opuscules d'Augsbourg de Cajetan, Editions Universitaires, coll. « Cahiers œcuméniques »,‎ 1994 (ISBN 2-82710-686-8)
  • Charles Morerod, La philosophie des religions de John Hick : La continuité des principes philosophiques de la période, Parole et Silence,‎ 2006 (ISBN 2-84573-416-6)
  • (en) Charles Morerod, Ecumenism and Philosophy: Philosophical Questions for a Renewal of Dialogue, Ave Maria University Press,‎ 2006 (ISBN 1-93258-925-2)
  • Charles Morerod, L'Église, et la recherche humaine de la vérité, Les Plans sur Bex, Lethielleux,‎ 2008, 180 p. (ISBN 978-2-249-62038-6)
  • (en) Charles Morerod, The Church and the Human Quest for Truth (Introductions to Catholic Doctrine), Ave Maria University Press,‎ 2008 (ISBN 1-93258-943-0)
  • Georges Cardinal Cottier, Charles Morerod, Guy Boissard, Sylvain Guéna et Michel Siggen, Foi et vérité - Des désirs humains des philosophes à l'existence de l'Église - Y a-t-il de l'amour en Dieu ? - Notes sur une grande amitié - Le platonisme scientifique de Jean Staune, Genève, Association Nova & Vetera,‎ 2008
  • Charles Morerod, L'Église, et la recherche humaine de la vérité, Lethielleux,‎ 2010 (ISBN 2-24962-038-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Temps, le 3 novembre 2011
  2. Nova et Vetera: comité de rédaction
  3. Charles Morerod, Recteur à l'Angelicum
  4. Communiqué sur le site du diocèse
  5. http://www.stnicolas.ch/ (consulté le 17.11.2011)
  6. http://kipa-apic.ch/index.php?&pw=&na=0,0,0,0,f&ki=233148
  7. [PDF]Charles Morerod OP, « Décret d'admission d'autres religions, confessions ou groupement religieux ainsi que de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X et de « théologiens indépendants » dans les églises et chapelles catholiques-romaines », sur diocese-lgf.ch,‎ 20 janvier 2013 (consulté le 9 mai 2013)
  8. Philippe Aymon, « Texte de Mgr Morerod au sujet de la FSSPX », cath.ch,‎ 4 février 2013 (lire en ligne)
  9. « Fribourg: Mgr Morerod s’explique sur l’exclusion de la FSSPX des églises », Apic/Kipa,‎ 4 février 2013 (lire en ligne)
  10. « La CICAD salue la réaction de Mgr Morerod face à la FSSPX », cath.ch (Apic/Kipa),‎ 9 février 2013 (lire en ligne)
  11. « Remise à Mgr Charles Morerod des insignes de Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur », sur ambafrance-ch.org,‎ 18 octobre 2013 (consulté en 03 décembre 2013)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]