Gare de Gestel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gestel
Image illustrative de l'article Gare de Gestel
La halte SNCF voies et quais direction Lorient en 2009,
à gauche l'ancienne halle à marchandises.
Localisation
Pays France
Commune Gestel
Adresse rue de la Gare
56530 Gestel
Coordonnées géographiques 47° 48′ 13″ N 3° 26′ 38″ O / 47.803493, -3.44399347° 48′ 13″ Nord 3° 26′ 38″ Ouest / 47.803493, -3.443993  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Bretagne
Caractéristiques
Ligne(s) Savenay à Landerneau
Voies 2
Quais 2
Altitude 47 m
Historique
Mise en service 1863

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Gestel

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Gestel

Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient

(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Gestel

La gare de Gestel est une gare ferroviaire française de la ligne de Savenay à Landerneau située en bordure du bourg de la commune de Gestel, membre de la communauté d'agglomération Cap l'Orient, dans le département du Morbihan, en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1863 par la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Bretagne.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 47 m d'altitude, la gare de Gestel est située au point kilométrique (PK) 628,310 de la ligne de Savenay à Landerneau, entre les gares de Lorient et de Quimperlé. Elle était l'origine d'un embranchement particulier[1], aujourd'hui fermé et en partie déferré, assurant la desserte de la base de Lann-Bihoué.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'arrivée du chemin de fer sur la commune a lieu, le 8 septembre 1863, lors de l'inauguration du tronçon de Lorient à Quimper, à voie unique sur une plateforme prévue pour deux voies, de la ligne de Savenay à Châteaulin par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

Le bâtiment voyageurs[2], dessiné par l'architecte Vestier pour la Compagnie du PO, est conforme au style développé[3] pour seize des gares de la ligne, c'est-à-dire une alternance de lignes rouges et blanches réalisées en alternant briques et tuffeau. Ce bâtiment, à un étage sous un toit en ardoise, est complété par une halle à marchandise et un abri de quai[4], construits avec les mêmes matériaux.

Au début du XXe siècle Henri Laurent[5] prend une photo du bâtiment voyageurs avec un important groupe de personnage sans doute présents pour l'une des fêtes[6] qui régulièrement animent la gare à cette époque. Cette photo est éditée et commercialisée en carte postale par son auteur[7].

En 1912, la Compagnie du PO fournit au Conseil général un tableau des « recettes au départ » de ses gares du département, la gare de Gestel totalise 22 025 francs, ce qui la situe à la 25e place sur les 30 gares ou stations[8].

Peu de temps après la Deuxième Guerre mondiale l'éditeur Gaby sort une carte postale[9] avec une vue aérienne montrant le bourg, avec de nombreux bâtiments en ruines dont l'église, et l'ensemble de la gare, toujours en état, qui comporte notamment son bâtiment voyageurs, l'abri de quai et sa halle marchandises, d'origine PO. Le plan des voies comporte, outre la ligne, une aiguille avec le départ d'un embranchement et deux voies avec butoirs devant la halle. En 1955 l'embranchement qui rejoint la base d'aéronautique navale de Lann-Bihoué est l'objet de travaux du fait de la détérioration des réparations effectuées en urgence après les bombardements[1].

Afin de préparer la venue du TGV Atlantique, l'électrification de la ligne est entreprise de Rennes à Quimper. Les travaux se réalisent en deux temps, en 1991 jusqu'à Gestel et en 1992 de Gestel à Quimper[10]. Cette évolution de l'infrastructure et du trafic va profondément modifier la gare, qui va voir cesser son trafic marchandises, déferrer ses voies de débords et disparaître son bâtiment voyageur avec son abri de quai. Elle devient une halte SNCF uniquement desservie par quelques trains TER Bretagne assurant un servis omnibus[1] entre Lorient et Quimper.

En 2009 des travaux sont entrepris afin d'améliorer le service voyageurs, deux abris de quais sont construits. Des constructions d'origine il ne reste plus que la halle à marchandises rallongées après la guerre de 1939-1945.

Selon des informations recueillies localement[11], l'ancienne halle du XIXe siècle sera détruite début 2012 pour être remplacée par des logements sociaux.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte[12] SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Les voyageurs ont à leur disposition un abri sur chaque quai, et des indicateurs d'horaires.

Desserte[modifier | modifier le code]

Gestel est desservie[12] par des trains TER Bretagne parcourant la ligne numéro 18 entre la gare de Lorient et la gare de Quimper. Les rames du TGV Atlantique qui circulent sur la ligne sont accessibles en correspondance aux deux gares terminus.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Le stationnement des véhicules est possible à proximité.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Pierre Nennig, 2008, page134
  2. Visible sur les cartes postales citées (voir iconographie)
  3. Jean-Pierre Nennig, 2008, Savenay - Lorient, p.69.
  4. Visible sur la carte postale Gaby (voir iconographie)
  5. Site port-louis.org, Henri Laurent (1880-1960) photographe port-louisien : une collection de cartes postales (source chronique port-louisienne n° 21) lire en ligne (consulté le 7 septembre 2010)
  6. Jean-Pierre Nennig, 2008, légende image page 135
  7. Gestel : la Gare, carte postale n° 3422, collection H. Laurent (voir iconographie)
  8. Site gallica.bnf.fr « Recettes au départ effectuées, en 1912, par les gares et stations situées dans le département du Morbihan », dans Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général - Conseil général du Morbihan, 1913/09/08, p. 30 (consulté le 8 mai 2014).
  9. Gestel : vue aérienne, carte postale, Gaby (voir iconographie)
  10. Site rail-bretagne.com lire en ligne (consulté le 10/09/2009).
  11. Voir aussi celles publiées dans Télégramme et Ouest-France du 17 janvier 2011.
  12. a et b Site SNCF TER Bretagne, informations pratiques sur les gares : Halte ferroviaire de Gestel lire (consulté le 5 août 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Nennig, Le chemin de fer de Bretagne sud, JPN éditions, 224 p., 2008 (ISBN 2-9519898-5-7).

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Gestel : la Gare, carte postale n° 3422, photo Henri Laurent, collection H. Laurent, Port-Louis (vers 1900-1925).
  • Gestel : arrivée d'un train, le jour de la fête des fleurs, photo Henri Laurent, carte postale n° 3424, collection H. Laurent, Port-Louis (vers 1900-1925).
  • Gestel : vue aérienne, carte postale, Gaby (vers 1950).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Quimper Quimperlé TER Bretagne Lorient Lorient