Liste des gares de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
TGV Atlantique en gare de Rennes

La liste des gares de Bretagne, est une liste des gares ferroviaires, haltes ou arrêts, situées dans la région Bretagne.

Liste actuellement non exhaustive :

Gares ferroviaires des lignes du réseau national[modifier | modifier le code]

Gares ouvertes au trafic voyageurs[modifier | modifier le code]

Gares fermées au trafic voyageurs : situées sur une ligne en service[modifier | modifier le code]

Gares fermées au trafic voyageurs : situées sur une ligne fermée[modifier | modifier le code]

Gares fermées réseau à voie étroite[modifier | modifier le code]

Plan du réseau des Côtes d'Armor

Lignes du réseau des Chemins de fer du Morbihan[modifier | modifier le code]

Locminé à La Trinité-Porhoët[modifier | modifier le code]

Gare de Lantillac
  • Tronçon de Locminé à Ploërmel (CM), 47 km ouvert en 1902, fermé en 1939[1] : Gare de Locminé ; Arrêt de Beaulieu ; Gare de Moréac ; Arrêt de Bourgneuf ; Gare de Moulin-Gillet ; Gare de Réguigny ; Gare de Radenac-Pleugriffet ; Gare de Lantillac ; Gare de Josselin ; Arrêt de Cahéran ; Gare de Guillac ; Gare de Ploërmel (CM)
  • Tronçon de Ploërmel (CM) à La Trinité-Porhoët, 26 km ouvert en 1915, fermé en 1939[1] : Gare de Ploërmel (CM) ; Gare de Taupont ; Gare de Hélean ; Gare de Saint-Malo-des-trois-fontaines ; Gare de Mohon ; Gare de La Trinité-Porhoët

Locminé à Plouay[modifier | modifier le code]

  • 43 km ouverte en 1902, fermé en 1947[1] : Gare de Locminé ; Gare de Plumelin ; Gare de La-Chapelle-Neuve ; Gare de Baud (CM) ; Gare de Pont-Augan ; Gare de Lanvaudan ; Gare de Plouay

Locminé à La Roche-Bernard[modifier | modifier le code]

  • Tronçon de Locminé à Vannes (CM), 33 km ouvert en 1902, fermé en 1947[1] : Gare de Locminé ; Arrêt de Les-Fontaines ; Gare de Colpo ; Gare de Locqueltas-Plaudren ; Gare du Camp de Meucon ; Arrêt de Tréhonte-Meucon ; Gare de Lesvellec ; Gare de Vannes (CM)
  • Tronçon de Vannes (CM) à Surzur, 16 km ouvert en 1903, fermé en 1948[1] : Gare de Vannes (CM) ; Gare de Theix ; Gare de Surzur
  • Tronçon de Surzur à La Roche-Bernard-Rive-Droite, 26 km ouvert en 1903, fermé en 1948[1] : Gare de Surzur ; Gare d'Ambon ; Arrêt de kerdous ; Gare de Muzillac ; Arrêt de Séréac ; Gare de Diston-Arzal ; Gare de Marzan ; Gare de La Roche-Bernard-Rive-Droite
  • Tronçon de La Roche-Bernard-Rive-Droite à La Roche-Bernard, 1 km ouvert en 1912, fermé en 1944[1] : Gare de La Roche-Bernard

Lorient-Ville à Gourin[modifier | modifier le code]

74 km.

  • Tronçon de Lorient-Ville à Plouay, 25 km ouvert en 1902, fermé en 1947[1] : Gare de Lorient-Ville ; Gare de Keryado ; Gare de Queven ; Gare de Pont-Scorff ; Gare de Cléguer ; Arrêt de Nivino ; Gare de Plouay
  • Tronçon de Plouay à Gourin, 49 km ouvert en 1906, fermé en 1947[1] : Gare de Plouay ; Gare de Poulhibel-Berné ; Gare de Meslan ; Gare de Le Faouët ; Arrêt de Stang Hingan ; Gare de Le Saint ; Gare de Langonnet ; Gare de Plouray ; Gare de Gourin

Pontivy (PM) à Moulin-Gilet[modifier | modifier le code]

  • 19 km, ouverte en 1905, fermé en 1939[1] :Gare de Pontivy (PM) ; Gare de Noyal-Saint Thuriau ; Gare de Moustoir-Remungol ; Gare de Naizin ; Gare de Moulin-Gilet

Pontivy (PM) à Meslan[modifier | modifier le code]

68 km.

  • Tronçon de Pontivy à Guémené, 46 km ouvert en 1905, fermé en 1939[1] : Gare de Pontivy (PM) ; Gare de Stival ; Arrêt de Kerberno ; Gare de Cléguérec ; Gare de Kerbédic ; Gare de Malguénac ; Gare de Guern-Locmalo ; Gare de Guéméné sur Scorff
  • Tronçon de Guémené à Meslan, 22 km ouvert en 1906, fermé en 1947[1] : Gare de Guéméné sur Scorff ; Gare de Lignol ; Arrêt de Kervern ; Gare de Saint-Caradec-Kernascléden ; Gare de Berné ; Gare de Meslan

Surzur à Port-Navalo[modifier | modifier le code]

  • 30 km, ouverte en 1910, fermé en 1947[1] : Gare de Saint-Armel ; Gare de Saint-Colombier ; Arrêt de Suscinio ; Gare de Sarzeau ; Gare de Saint-Gildas ; Gare de Le Net ; Gare de Tumiac ; Gare d'Arzon ; Gare de Port-Navalo

Port-Louis à Baud (CM)[modifier | modifier le code]

35 km.

  • Tronçon de Port-Louis à Hennebont-Ville, 23 km ouvert en 1921, fermé en 1934[1] : Gare de Port-Louis ; Gare de Riantec ; Gare de Plouhinec ; Gare de Merlevenez ; Gare de Kervignac ; Gare d'Hennebont-Ville
  • Tronçon de Hennebont-Ville à Lochrist, 4 km ouvert en 1921, fermé en 1939[1] : Gare d'Hennebont-Ville ; Gare de Lochrist
  • Tronçon de Lochrist à Baud-Échange, 18 km ouvert en 1921, fermé en 1939[1] : Gare de Lochrist ; Arrêt de Kerblayo ; Gare de Languidic ; Arrêt de Saint-Nicolas ; Gare de Baud-Échange

Hennebont-Ville à Hennebont-Échange[modifier | modifier le code]

  • 2 km ouvert en 1923, fermé en 1939[1] : Gare d'Hennebont-Ville ; Gare d'Hennebont-Échange

Lorient-Ville à Lorient-Port[modifier | modifier le code]

  • 2 km ouvert en 1907, fermé en 1947[1] : Gare de Lorient-Ville ; Gare de Lorient-Port

La Trinité-sur-Mer à Etel[modifier | modifier le code]

  • 24 km ouvert en 1901, fermé en 1934[1] : Gare de La-Trinité ; Gare de Carnac ; Gare de Plouharnel ; Gare d'Erdeven ; Gare d'Étel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s Site Facs, « les chemins de fer secondaires de France, 56 : Département du Morbihan, Compagnie des Chemins de fer du Morbihan (CM) 402 km » lire, et site académie de Rennes, réseau CM56, lire (consulté le 26/10/2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]