Gâvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gâvres
Presqu'île de Gâvres.
Presqu'île de Gâvres.
Blason de Gâvres
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Lorient
Canton Port-Louis
Intercommunalité Communauté d'agglomération du pays de Lorient
Maire
Mandat
Dominique Le Vouëdec
2014-2020
Code postal 56680
Code commune 56062
Démographie
Gentilé Gâvrais, Gâvraise
Population
municipale
711 hab. (2011)
Densité 378 hab./km2
Population
aire urbaine
184 853 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 23″ N 3° 21′ 15″ O / 47.6897, -3.354247° 41′ 23″ Nord 3° 21′ 15″ Ouest / 47.6897, -3.3542  
Altitude Min. 0 m – Max. 10 m
Superficie 1,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Gâvres

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Gâvres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gâvres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gâvres
Liens
Site web site officiel

Gâvres [gavʁ] est une commune du département du Morbihan, dans la région Bretagne, en France.

Le nom en breton de la commune est Gavr.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gâvres vu depuis la citadelle de Port Louis
  • Gâvres est située sur une presqu'île, à l'est de l'île de Groix et à l'entrée de la rade de Lorient face à Port-Louis.
  • À l'origine, l'extrémité rocheuse était une île qui fut rejointe par le continent par un cordon dunaire appelé tombolo. Celui-ci est parallèle avec le continent et forme à marée haute la petite mer de Gâvres, une lagune s'étendant sur 350 hectares, zone traditionnelle de pêche à pied de palourdes et coques. Il est nécessaire de passer par Plouhinec pour accéder à la presqu'île par la route. A marée haute, ce plan d'eau est idéal pour la pratique de la planche à voile ou du kitesurf et de la pêche amateur en barque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son histoire est liée au métier de la pêche cotière et de la pêche hauturière avec une prédilection pour la sardine, avant de devenir une place stratégique aux XVIIe et XVIIIe siècles, parallèlement au développement des ports de Lorient et de Port-Louis. Les bateaux de pêche s'ancraient à l'entrée de la petite mer.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Gâvres (Morbihan).svg

Les armoiries de Gâvres se blasonnent ainsi :

D’hermine à une chèvre d’or accompagnée en chef d’une lettre capitale G de gueules ; au chef d’azur à une sardine d’argent.
Conc. M. van Berten.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Henri Quer PS  
2008   Dominique Le Vouëdec PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 711 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1872. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 066 1 229 1 335 1 267 1 227 1 278 1 307 1 322 1 269
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 147 1 079 1 080 1 090 969 1 207 1 205 1 166 1 076
1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011 - -
939 848 893 826 813 752 711 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le tumulus qui a servi d'aire de jeux à de nombreuses générations d'enfants Gâvrais, est un dolmen à couloir sous tumulus classé monument historique en 1965. Il est aujourd'hui condamné, victime de dégradations.
  • Tumulus de Gâvres
  • L'église Saint-Gildas
  • Chapelle
  • Fort de Porth Puns
  • Les nombreux blockhaus datant de la Seconde Guerre mondiale sont encore présents, avec les portes blindées, les emplacements de canons, de mortiers et de mitrailleuses. Ces blockhaus gardaient l'entrée de la rade de Lorient, qui était durant la seconde guerre mondiale une base importante pour les sous-marins de la kriegsmarine.

Importance de la presqu'île au XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

La presqu'île de Gâvres est un espace littoral côtier fragile qui bénéficie du climat océanique et de la biodiversité marine, mais qui est particulièrement vulnérable aux aléas climatiques;

Un combat contre un projet d'extraction de sable marin au large de la commune a été initié par l'Association de sauvegarde du littoral de la presqu'île de Gâvres qui assure le pilotage du Collectif le peuple des dunes. Selon la presse, l'abandon début juillet de ce projet rassure les élus et la population[3].

En 2012, les plages des Gâvres ont bénéficié d'un large programme de réensablement. Le sable a été prélevé dans la rade de Lorient puis redistribué sur les différentes plages à l'aide d'un navire spécialisé.

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Un cinquième du littoral breton est exposé au risque de submersion marine[4] et/ou de recul du trait de côte qui augmente avec l'élévation du niveau de la mer. Certains quartiers de Gâvres sont effectivement déjà situés sous le niveau des hautes-mer et la commune a subi des dégâts importants lors de la tempête de 2001 et plus encore lors de celles de 2008, mais ne subira aucun dégâts lors des tempêtes de 2014, grâce aux multiples travaux entreprit après la tempête de 2008. Ceci a justifié que Gâvres soit une commune test pour le Schéma départemental de prévention des risques littoraux mis en place par le Conseil général du Morbihan[4] et ses partenaires.
L'élaboration d'un schéma de défense est en cours pour protéger la digue contre les assauts de la mer pendant les grandes tempêtes avec des forts coefficients de marée ou contre les surcôtes liées à la combinaison de la marée haute, du vent venant de la mer et d'une forte dépression météorologique continentale. Des débats sont en cours sur l'opportunité et même les possibilités de lutter contre la mer, ou sur des solutions de recul et repli moins coûteuses et peut-être parfois plus durables (par exemple une dizaine de familles dont les habitations ont été détruites à Criel-sur-Mer ont été relogées). Un Atlas des risques littoraux (en cours) devrait aider les gens à mieux choisir les lieux d'habitation et urbanisation[4].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Gâvres possède de très belles plages, à la fois de sable et de roches.
  • Deux campings sont disponibles.
  • Plusieurs appartements à louer sont disponibles sur la presqu'île.

Transport[modifier | modifier le code]

  • Gâvres fait partie du réseau lorientais de transport en commun (CTRL). Ainsi, la ligne 73 traverse le village.
  • De même, une liaison avec Port-Louis via le Batobus, un bateau navette qui traverse l'embouchure de la petite mer de Gâvres.
  • Le village étant une presqu'île, il n'y a bien évidemment qu'une seule route d'accès, passant par Plouhinec. Cette route d'accès traverse un terrain militaire, le polygone de tir de Gâvres, un ancien centre d'essai militaire de la Délégation générale pour l'armement, (la DGA) qui a fermé ses portes depuis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  3. Ouest-France, interview du maire de Gâvres, « Pour autant, poursuit l'élu, il ne faut pas oublier le rôle majeur joué par l'Association de sauvegarde du littoral de la presqu'île de Gâvres dans ce combat. Elle fut la première à se mobiliser contre. Elle a surtout fait preuve d'un sens politique aigu en ne restant pas à l'échelle de Gâvres et en s'ouvrant à d'autres associations de défenses du littoral pour créer Le Peuple des dunes » Ouest-France, lien du 22/07/2009, 2009/05/16
  4. a, b et c La mer monte, la Bretagne va rétrécir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :