Gare de Châtelet - Les Halles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtelet.
Page d'aide sur les redirections « Châtelet les Halles » redirige ici. Pour l'album de Florent Pagny, voir Châtelet les Halles (album).
Châtelet - Les Halles
Image illustrative de l'article Gare de Châtelet - Les Halles
Vue d'ensemble des quais de la gare
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 1er
Coordonnées géographiques 48° 51′ 41″ N 2° 20′ 47″ E / 48.8615, 2.346548° 51′ 41″ Nord 2° 20′ 47″ Est / 48.8615, 2.3465  
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant (RER)(A) RATP (RER)(B) RATP

(RER)(D) SNCF

Caractéristiques
Ligne(s) (RER)(A)(B)(D)
Voies 7 : (RER)(A) : 2, (RER)(B) : 2, (RER)(D) : 3
Quais 4 centraux : (RER)(A) ouest et (RER)(B) nord,
(RER)(D) nord, (RER)(D) sud,
(RER)(B) sud et (RER)(A) est
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Historique
Ouverture 9 décembre 1977 : (RER)(A)(B)
27 septembre 1987 : (RER)(D)
Correspondances
Métro Châtelet (M)(1)(4)(7)(11)(14)
Les Halles (M)(4)
Bus et Noctilien Voir Correspondances

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Châtelet - Les Halles

Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Châtelet - Les Halles

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Châtelet - Les Halles

La gare de Châtelet - Les Halles est une gare ferroviaire française située dans le 1er arrondissement de Paris (France).

Intégralement souterraine et située en plein cœur de la capitale, la gare voit converger trois lignes du RER et offre une correspondance avec cinq lignes de métro. Avec plus de 1 500 trains par jour, elle constitue le plus important pôle de transports de la région, avec 520 000 voyageurs quotidiens dans la seule gare du RER et 750 000 voyageurs dans l'ensemble du pôle ferroviaire.

La gare[modifier | modifier le code]

Accès à la Station par la porte Lescot (entrée Est du Forum des Halles), aujourd'hui démoli pour laisser place à la Canopée.

La gare est desservie par les trains des lignes A, B et D du RER. Elle est ainsi directement accessible depuis de nombreuses gares d’Île-de-France.

Elle forme avec les stations de métro Châtelet et Les Halles un immense réseau souterrain. Elle est ainsi la plus grande gare souterraine du monde, tant en nombre de voyageurs qu'en nombre de trains[1]. Elle permet la correspondance entre trois des cinq lignes de RER et cinq lignes de métro, et constitue le nœud central du réseau de transport en commun d'Île-de-France. Chaque jour, 750 000 voyageurs y transitent[2], dont 493 000 rien que pour le RER[3]. Aux heures de pointe, la gare peut voir jusqu'à plus de 120 trains en seulement une heure.

Cette gare est le lieu dans lequel se déroule la deuxième partie du projet IMAGE de la RATP consistant en l'installation de 10 écrans plats regroupant des informations locales sur le trafic issus de l'ensemble des transporteurs (RATP, SNCF...).

Les dessertes[modifier | modifier le code]

La gare de Châtelet - Les Halles est desservie à raison (pour chaque sens) :

  • sur la ligne A, de 15 trains/heure aux heures creuses du lundi au vendredi et de 24 à 30 trains/heure aux heures de pointe ces mêmes jours, de 12 trains/heure le samedi et le dimanche et de 8 trains/heure en soirée tous les jours ;
  • sur la ligne B, de 12 trains/heure aux heures creuses, de 20 trains/heure aux heures de pointe et de 8 trains/heure en soirée, tous les jours ;
  • sur la ligne D, de 6 à 8 trains/heure aux heures creuses du lundi au samedi, de 4 trains/heure le dimanche, aux heures de pointe de 12 trains/heure et en soirée de 2 à 4 trains/heure.

Architecture[modifier | modifier le code]

Agencement souterrain des différentes lignes de métro et RER de Châtelet — Les Halles.

La gare se trouve au-dessous du centre commercial du Forum des Halles, qui est le plus grand centre commercial souterrain d’Europe[réf. nécessaire].

Les voies ferrées des trois lignes de RER sont toutes orientées parallèlement à un axe nord-ouest - sud-est présentant un angle d'environ 10 degrés par rapport à un axe nord-sud. Les sept voies sont regroupées sur quatre quais. Les deux quais centraux sont réservés à la ligne D. L'avantage est que pour les lignes du RER A et B, la correspondance peut s'effectuer sur le même quai selon les destinations. La voie de la ligne A en direction de la gare de Lyon et la voie de la ligne B en direction de Saint-Michel sont ainsi toutes les deux situées sur le quai est. Inversement, la voie de la ligne B en direction de la gare du Nord et la voie de la ligne A en direction de Auber sont toutes les deux situées sur le quai ouest. Alors que les voies de la ligne B longent de part et d'autre celles de la ligne D, les voies de la ligne A sont situées sur les côtés est et ouest. Sur chaque quai, les trains roulent dans la même direction. Ainsi, dans les emprises de la gare, les trains en direction de la gare du Nord roulent du sud-est au nord-ouest et ceux en direction de Saint-Michel du nord-ouest au sud-est.

Cependant, certains usagers voient des inconvénients dans les infrastructures de la gare du fait que :

  • les piliers de soutien gêneraient la vue et contribueraient à un sentiment d'insécurité, mais surtout des difficultés de déplacements ;
  • l'éclairage serait insuffisant, obsolète et peu efficace (tubes fluorescents zénithaux sans éclairage de balisage) ;
  • les escaliers et les quais seraient insuffisamment larges au regard du trafic de la station ;
  • la salle d'échanges située à l'étage supérieur serait mal agencée pour permettre le déplacement des voyageurs (les commerces et les accès au RER D sont dispersés au milieu de la salle, qui est organisée selon un angle d'orientation différent de celui de la gare).

La RATP a pallié ce problème en installant nombre de panneaux indicateurs de direction. Maintenant très nombreux, et surtout en décalage par rapport à l'axe des quais, ces panneaux créeraient une surcharge cognitive pour le voyageur, encore amplifiée par les boutiques, les publicités.

L'importance des piliers de soutien n'est cependant que visuelle, car les poteaux sont beaucoup plus petits que ces immenses lunules : c'est une volonté architecturale de l'époque d'habiller ces poteaux pour rompre les perspectives de la salle d'échanges, ce qui lui a valu le surnom de flipper.

La station « Les Halles » du réseau urbain, qui était située à l'origine sous la rue Baltard, a été déplacée vers l'est pour permettre une communication sous la ligne de métro, entre les espaces du forum des Halles et ceux de la zone Saint Eustache/Bourse.

Le couloir de correspondance avec la station de métro Châtelet est équipé d’un long tapis roulant.

Correspondances[modifier | modifier le code]

Aux deux extrémités de la gare, des correspondances sont établies vers le métro :

  • station Châtelet : lignes (M)(1)(4)(7)(11)(14) ;
  • station Les Halles : ligne (M)(4).

En surface, Châtelet et les grandes avenues mitoyennes bénéficient d'un réseau dense de lignes de bus :

Infrastructures et équipement de la gare[modifier | modifier le code]

La gare est équipée d'une boutique SNCF (comportant des automates « grandes lignes ») et de nombreux automates Transilien. Les usagers ont à leur disposition un comptoir d'accueil sur le RER et un poste de police.

Il existe de nombreuses boutiques dans la plateforme de correspondance.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Aménagement à venir[modifier | modifier le code]

Le principal problème de la gare est constitué par les accès effectués par le centre commercial du forum des Halles. Ces accès ralentissent la pénétration et la fluidité de la circulation : le meilleur exemple est le principal accès dénommé par certains le « tube ». Sur cet accès, très long, l'éclairage est faible, l'éclairage de secours est a minima et aucune issue de secours n'est prévue à l'intérieur.

La gare souterraine va en conséquence faire l'objet d'une requalification majeure dans le cadre du projet de réaménagement urbain du quartier des Halles[4]. Les points principaux en sont :

  • la création d'un nouvel accès à la salle d'échanges depuis la place Marguerite-de-Navarre (sortie Saint-Honoré) en plus du « tube Lescot » rénové. L'accès est accessible depuis 2014[5] ;
  • le prolongement du système d’escalators des portes Berger et Rambuteau du niveau -3 au niveau -4 démultipliant et facilitant les déplacements entre le centre commercial et la salle d'échanges ;
  • l'agrandissement et la rénovation de la salle d'échanges : suppression du faux plafond, amélioration de l'éclairage et de l'information et adjonction d'une galerie latérale.

Les travaux ont commencé en 2011 sans interruption majeure du trafic. La mise en service de la salle d’échanges restructurée et rénovée est prévue pour 2016[6].

Lors de la construction de cet ensemble, dans les années 1970 (centre commercial + gare souterraine + jardin public), l'élaboration s'était faite :

  1. d'abord par la destruction des anciennes halles (le MIN a été transféré vers Rungis) ;
  2. puis par le creusement d'un trou pour faciliter la construction de la gare souterraine, cette manière de bâtir permettant d'économiser de l'énergie et des moyens ;
  3. enfin la béance faite, par la création du centre commercial.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Le forum des Halles constitue un centre commercial important, très populaire du fait qu'il est extrêmement bien desservi par le RER et par le métro. Il est équipé d'un pôle cinéma comprenant la bibliothèque François-Truffaut, le Forum des Images et l'UGC Ciné Cité Les Halles (27 salles de cinéma, le plus grand multiplexe français, qui est le complexe de cinéma européen le plus accessible par les transports en commun et le plus fréquenté), d'une piscine couverte de 50 m × 20 m bordée d'une serre tropicale, de nombreuses enseignes dans des domaines aussi divers que l'habillement, le sport, les jeux vidéo, la restauration rapide, les livres…

Sculpture en bronze « Énergies » de Pierre-Yves Trémois, 1977.

Chanson[modifier | modifier le code]

Le flot incessant de voyageurs anonymes passant par cette gare pour se rendre au travail ou pour aller s'amuser dans Paris a inspiré la chanson Châtelet les Halles interprétée par Florent Pagny.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pôle RER Châtelet - Les Halles sur le site de la RATP
  2. [PDF] Les Halles, le nouveau cœur de Paris - Plaquette sur le réaménagement des Halles de Paris, pp. 3-4. Consultée le 1er février 2011
  3. [PDF]« Un pôle de transport d’envergure régionale », sur stif.info (consulté le 23 septembre 2011)
  4. [PDF] STIF - Réaménagement du pôle RER Châtelet - Les Halles, consulté le 27 septembre 2011.
  5. Châtelet - Les Halles : un nouvel accès Porte Rambuteau pour le pôle RER, sur le site ratp.fr. Consulté le 4 février 2014.
  6. RATP - Pôle RER Châtelet - Les Halles, consulté le 27 septembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Cergy - Le Haut A3
Poissy A5
Auber (RER) (A) Paris-Gare de Lyon Noisy-le-Grand - Mont d'Est / Torcy /
Marne-la-Vallée - Chessy A4
Rueil-Malmaison / Le Vésinet - Le Pecq /
Saint-Germain-en-Laye A1
Auber (RER) (A) Paris-Gare de Lyon La Varenne - Chennevières /
Boissy-Saint-Léger A2
Aéroport CDG 2 B3
(Gare du Nord)
Gare du Nord (RER) (B) Saint-Michel - Notre-Dame Massy-Palaiseau
Saint-Rémy-lès-Chevreuse B4
Mitry-Claye B5
(Gare du Nord)
Gare du Nord (RER) (B) Saint-Michel - Notre-Dame Robinson B2
Orry-la-Ville - Coye D1
Creil D3
Gare du Nord (RER) (D) Paris-Gare de Lyon Corbeil-Essonnes D6
(par Ris-Orangis)
Goussainville D7 Gare du Nord (RER) (D) Paris-Gare de Lyon Melun D2
(par Combs-la-Ville)
Villiers-le-Bel - Gonesse D5 Gare du Nord (RER) (D) Paris-Gare de Lyon Malesherbes D4
(par Évry-Courcouronnes Centre)