Gale (cratère martien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gale.
Cratère Gale

Topographie du cratère Gale et ellipse d'atterrissage prévue pour Mars Science Laboratory.
Topographie du cratère Gale et ellipse d'atterrissage prévue pour Mars Science Laboratory.

Géographie & Géologie
Coordonnées 5° 26′ 10″ S 137° 42′ 00″ E / -5.436, 137.75° 26′ 10″ S 137° 42′ 00″ E / -5.436, 137.7[1]
Région Aeolis Mensae
Nature géologique Cratère d'impact
Époque de formation ~ 3,8 à 3,5 Ga
Diamètre 154 km[1]
Altitude ~ -1 500 m
Profondeur ~ 3 000 m
Quadrangle(s) Aeolis
Éponyme Walter F. Gale
Localisation sur Mars

Gale est un cratère d'impact d'environ 155 km de diamètre situé sur la planète Mars dans le quadrangle d'Aeolis, à la limite géologique matérialisant la dichotomie crustale martienne, par 5,4° S et 137,7° E, dans la région d'Aeolis Mensae. Il est particulièrement reconnaissable à son imposant monticule central, dénommé une première fois Mont Sharp[2], puis officiellement[3] rebaptisé Aeolis Mons[4], haut de plus de 5 000 m au-dessus de la plaine du fond du cratère, dénommée Aeolis Palus[5], et culminant à environ 700 m au-dessus du niveau de référence martien, c'est-à-dire plus haut que la plupart des autres reliefs des environs, et plus de 2 000 m au-dessus de l'altitude moyenne des rebords du cratère. Ce cratère, retenu par la NASA en juillet 2011, a été choisi comme site d'atterrissage pour le rover Curiosity de la mission Mars Science Laboratory, lancée le 26 novembre 2011 ; Curiosity s'est posé sur Mars le 6 août 2012 comme prévu.

Géographie et géologie[modifier | modifier le code]

Le cratère Gale se trouve au sud d'Elysium Planitia, au nord-ouest de Terra Cimmeria et en bordure d'Aeolis Mensae. Située à la limite entre les hautes terres de l'hémisphère sud et les basses plaines de l'hémisphère nord, cette zone est par ailleurs entourée de volcans assez lointains, Elysium Mons au nord, Tyrrhena Patera au sud-ouest et Apollinaris Mons à l'est. Elle est également située à l'extrémité occidentale de la formation de Medusae Fossae, une vaste structure assez énigmatique constituée de monticules lobés à la surface ondulée qui rappelle par certains aspects la formation centrale du cratère Gale.

La datation du cratère Gale donne des âges de l'ordre de 3,8 à 3,5 milliards d'années[6], ce qui place sa formation à la fin du Noachien, avec une histoire géologique subséquente particulièrement complexe[7]. Le monticule central présente une structure stratifiée[8] qui se serait formée sur au moins Ga[6] à la suite de processus impliquant l'action durable de grandes quantités d'eau liquide. La structure actuelle ne serait d'ailleurs que le résidu d'une couche sédimentaire s'étendant sur toute la surface du cratère — voire au-delà — et qui aurait subi l'érosion éolienne soutenue observée par ailleurs dans toute la région. Le vent ne serait cependant pas seul en cause[9], et d'autres processus complémentaires doivent également être envisagés.

Les matériaux constituant ce monticule sont sans doute assez fragiles, car il est traversé de multiples entailles par lesquelles il s'effrite, mais sans jamais laisser apparaître de blocs de grande taille[10].

Gale avait été retenu en 2003 par la NASA pour y déposer le rover Spirit, avant d'être écarté au profit du cratère Gusev en raison de sa topographie rendant trop incertain l'atterrissage dans cette zone avec la technologie de l'époque.

Exploration du site[modifier | modifier le code]

Mission Mars Science Laboratory (NASA)[modifier | modifier le code]

En raison de son histoire lacustre particulière[11], la basse plaine d'Aeolis Palus[5] dans le cratère Gale est le site d'atterrissage retenu[12] pour le rover Curiosity de la mission Mars Science Laboratory[13], qui s'y est posé le 6 août 2012. Cette mission a pour objectif de déterminer l'habitabilité passée et présente de Mars, et donc d'identifier d'éventuelles traces de vie passée ; pour cette raison, son site d'exploration doit a priori avoir été le plus propice à la vie et à la préservation de ses traces éventuelles.

L'ellipse d'atterrissage envisagée pour MSL se situe cette fois au nord-ouest de son monticule central[14], contrairement à celle qui avait été envisagée pour le rover Spirit.

Laboratoire ExoMars (ESA)[modifier | modifier le code]

Le cratère Gale figure également parmi les sites potentiels actuellement retenus par l'Agence spatiale européenne dans le cadre de sa mission ExoMars[15], planifiée pour la fin de la décennie.

Références[modifier | modifier le code]

Couches sédimentaires vues à l'aide de l'instrument HiRISE de Mars Reconnaissance Orbiter dans le monticule central du cratère Gale par 4,9° S et 137,2° E le 23 mars 2009[16].
  1. a et b (en) USGS Gazetteer of Planetary Nomenclature – Feature Information « Gale crater. »
  2. (en) NASA – 'Mount Sharp' Inside Gale Crater, Mars – 27 mars 2012 ;
  3. (en) Three New Names Approved for Features on Mars – 16 mai 2012 ;
  4. (en) Planetary Names: Mons, montes: Aeolis Mons on Mars – 16 mai 2012 ;
  5. a et b (en) Planetary Names: Palus, paludes: Aeolis Palus on Mars – 16 mai 2012 ;
  6. a et b (en) NASA Arizona State University 2001 Mars Odyssey Thermal Emission Imaging System – 22 mai 2006 « Gale Crater's History Book. »
  7. (en) Malin Space Science Systems – 11 décembre 2000 K. S. Edgett et M. C. Malin, « Rock stratigraphy in Gale crater, Mars. »
  8. (en) NASA Mars Reconnaissance Orbiter – 11 février 2010 « Layers in Lower Formation of Gale Crater Mound. »
  9. (en) Shannon M. Pelkeya, et Bruce M. Jakosky, « Surficial Geologic Surveys of Gale Crater and Melas Chasma, Mars: Integration of Remote-Sensing Data », Icarus, vol. 160, no 2,‎ décembre 2002, p. 228-257 (lire en ligne)
    DOI:10.1006/icar.2002.6978
  10. (en) High Resolution Imaging Science Experiment – 20 novembre 2006 « Edge Along Gale Crater Interior Mound (PSP_001488_1750). »
  11. (en) Nature News – 25 septembre 2008 « Ancient water sites for next rover, » avec un diaporama sur les sept sites envisagés en 2008.
    DOI:10.1038/455575a
  12. (en) NASA 3rd workshop for Mars Science Laboratory landing sites – 2009 Résultat des votes parmi les sept sites retenus en 2008.
  13. (en) NASA Jet Propulsion Laboratory Caltech – 22 juillet 2011 « NASA's Next Mars Rover to Land at Gale Crater »
  14. (en) NASA Marsoweb Ellipses proposées en 2008 pour l'atterrissage de la mission Mars Science Laboratory.
  15. (en) BBC News – 15 novembre 2007 « Europe eyes Mars landing sites. »
  16. (en) NASA Jet Propulsion Laboratory Caltech – 11 février 2010 « PIA12508: Layers in Lower Formation of Gale Crater Mound ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]