Günter Verheugen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Günter Verheugen, le .

Günter Verheugen (né le à Bad Kreuznach), est un homme politique allemand membre du SPD (parti social-démocrate). Du au , il fut commissaire européen chargé de l'Entreprise et de l'Industrie. Il fut chargé de l'élargissement dans la Commission Prodi.

Son activité à la commission européenne[modifier | modifier le code]

En mai 2007, lors du débat sur les modalités de financement du projet du système de positionnement Galileo, il a mis en doute l'intérêt de ses applications et l'a jugé « stupide »[1].

Le , il propose une modification du règlement sur les conditions de traitement sanitaire des carcasses de volailles[2]. Dans le but d'accélérer la coopération économique entre l'Union européenne et les États-Unis, elle autoriserait l'importation de "poulet chloré" (lavé à l'eau de Javel) américain, qui était frappé d'un embargo depuis 1997[3]. Le Conseil des ministres qui représente les États membres rejette cette proposition à l'unanimité le [4].

Controverse sur les conflits d'intérêt[modifier | modifier le code]

Günter Verheugen quitte son poste de commissaire européen en septembre 2009. Il travaille ensuite pour la Banque Royale d'Écosse (Royal Bank of Scotland), l'agence de lobbying Fleischman-Hillard [5] /, l’organisation bancaire allemande BVR et l'Union turque des chambres de commerce et des bourses (Turkish Union of Chambers and Commodity Exchanges)[6].

En avril 2010, Günter Verheugen crée avec Petra Erler un cabinet de conseil nommé European Experience Company, spécialisé dans les affaires européennes et dont il est le directeur exécutif[7]. Cette activité est critiquée car elle serait susceptible de créer des conflits d'intérêt, l'ancien commissaire mettant son expertise et son réseau au service des intérêts d'entreprises privées. La députée européenne Inge Gräßle (PPE) déclare « Ceux qui ont de l'argent peuvent acheter à Verheugen l'accès aux institutions. La Commission doit réfléchir à la manière dont elle se sépare des anciens commissaires.»[8] Le , l'association Les Amis de la Terre Europe publie une lettre ouverte adressée à la Commission européenne. Elle dénonce le fait que Günter Verheugen ait créé la European Experience Company sans en informer la Commission, ce qui est normalement requis pour les commissaires ayant quitté leur office depuis moins d'un an. La lettre déclare « La European Experience Company offre des services de lobbying et d'accès aux décideurs politiques. En conséquence, nous sommes d'avis que l'activité de M. Verheugen viole le Code de conduire des commissaires européens, et nous vous demandons donc de ne pas l'autoriser. »[9]

La Commission européenne signale en octobre 2010 son intention de réformer le code de conduite des commissaires, afin de prévenir les conflits d'intérêt de façon plus efficace et plus transparente[10]. Après une enquête du comité d'éthique, la Commission autorise le Günther Verheugen à poursuivre ses activités de lobbying, mais sous deux conditions : il n’a pas le droit d'entrer en contact avec les membres de la DG Entreprise qu’il a dirigée, ni de travailler pour une entreprise dont il contrôlait l’activité en tant que commissaire européen[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro du
  2. Communiqué de presse de la Commission européenne
  3. "Le poulet chloré prêt à débarquer en Europe"
  4. Rapport du Conseil des ministres
  5. [1]
  6. Les millions perdus de l'Europe, (France, 2010, 52 min),ARTE F Date de première diffusion : Mar., 7 août 2012, 23h27 Date(s) de rediffusion : Mercredi, 22 août 2012, 11h55 http://videos.arte.tv/fr/videos/les_millions_perdus_de_l_europe-6846236.html Auteur Pierre-Emmanuel Luneau Daurignac et Olivier Toscer
  7. Site de European Experience Company
  8. « Jeder, der Geld hat, kann sich über Verheugen Zugang zu den Institutionen erkaufen. Die Kommission muss sich allmählich überlegen, wie sie sich gegenüber Ex-Kommissaren abschottet. », traduction libre, Wirbel um Ex-EU-Kommissar Verheugen, Wiwo.de, 28 août 2010.
  9. « The European Experience Company clearly provides services that support lobbying and access to decision-makers. In the light of these facts, we are of the opinion that the employment of Mr Verheugen with the European Experience Company breaches the Code of Conduct for Commissioners and therefore we ask you not to approve that move.", traduction libre, Lettre ouverte, Les Amis de la Terre Europe, 31 août 2010.
  10. « Pantouflage des commissaires: Bruxelles envisage de durcir les règles », Romandie News, 13 octobre 2010.
  11. « Verheugen told to stay away from DG Enterprise », Europolitics, 2 février 2011.

Voir également[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]