Franco Frattini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frattini.
Franco Frattini, 2010

Franco Frattini (né le à Rome) est un magistrat et un homme politique italien membre du parti Peuple de la liberté (centre-droit). Il a été commissaire européen, vice-président, chargé de la Justice et des Affaires intérieures entre le et . Après les élections générales italiennes de 2008, il devient ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Silvio Berlusconi IV, du , au au 12 novembre 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Franco Frattini a fait des études de droit à l'université Sapienza de Rome, à l'issue desquelles il a commencé une carrière de magistrat administratif. Nommé procureur de l'État le , il est promu avocat de l'État le , en poste près de la section générale à Rome. Le , il est nommé juge au Tribunal administratif régional du Piémont. Conseiller d'État depuis le , il est promu président de section en 2009.

Proche du Parti socialiste italien (PSI), depuis sa nomination au Conseil d'État il fut chargé de mission pour divers gouvernements. Il occupa même le poste de vice-secrétaire général de la Présidence du conseil des ministres à l'époque du gouvernement Ciampi, aux côtés de Andrea Manzella.

En , Frattini est nommé secrétaire général de la Présidence du conseil par le gouvernement Silvio Berlusconi I. En Lamberto Dini le prend comme ministre de la Fonction publique et des Affaires régionales dans le gouvernement qui a succédé à celui de Silvio Berlusconi (où Lamberto Dini était ministre du Trésor).

En 1996, Frattini est élu à la Chambre des députés sous l'étiquette Forza Italia (centre-droit), au scrutin majoritaire dans le Trentin-Haut-Adige. Il est battu dans la même circonscription par Gianclaudio Bressa (sous-secrétaire d'État dans le deuxième gouvernement Amato) mais il obtient tout de même un siège grâce au scrutin proportionnel.

Il est nommé aux Affaires étrangères le suite au long intérim de Silvio Berlusconi. En raison de l'échec de Rocco Buttiglione comme commissaire désigné, il est désigné pour le remplacer le au poste de commissaire chargé de la Justice et des Affaires intérieures.

Il fait partie des signataires de la Constitution pour l'Europe.

D'après sa déclaration d'intérêt[1], il est actuellement, entre autres, président député de la Free Foundation for Research on European Economy (FREE) et président de l'association The Circle ; membre du conseil général de l'Institut Aspen Italien, membre du Rotary Club et membre à titre individuel de l'Institute of International Affairs (IIA).

Le , Franco Frattini a déclaré lors d'un interview à Reuters[2] qu'il allait lancer des consultations en vue d'interdire l'usage des mots "bombe", "tuer", "génocide" ou "terrorisme" sur Internet.

Élu député du Peuple de la liberté les 13 et , il aurait dû opter avant l'ouverture de la session du Parlement le 29 avril 2008, les fonctions de député et de commissaire étant incompatibles. Mais il est resté en fonctions afin de permettre à Berlusconi de désigner son successeur à la Commission après cette date.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://europa.eu.int/comm/commission_barroso/interests/frattini/interests_en.pdf
  2. http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070910/ttc-union-internet-terrorisme-fe50bdd.html