Androulla Vassiliou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vassiliou.
Androulla Vassiliou
Ανδρούλλα Βασιλείου
Image illustrative de l'article Androulla Vassiliou
Fonctions
Commissaire européenne à l'Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse
En fonction depuis le 10 février 2010
Président José Manuel Durão Barroso
Prédécesseur Maroš Šefčovič (Éducation et
Culture)

Leonard Orban (Multilinguisme)
Commissaire européenne à la Santé
3 mars 200831 octobre 2009
Président José Manuel Durão Barroso
Prédécesseur Markos Kyprianou
Successeur John Dalli
Biographie
Date de naissance 30 novembre 1943 (70 ans)
Nationalité Chypriote
Parti politique Démocrates unis
Conjoint Georges Vassiliou
Diplômé de Middle Temple
Profession Avocate

Androulla Vassiliou, née le 30 novembre 1943, est une femme politique chypriote, membre des Démocrates unis (ED) et actuellement commissaire européenne à l'Éducation depuis le 10 février 2010.

Après avoir été première dame de Chypre de 1988 à 1993, elle est élue députée en 1996 puis 2001 et participe activement à l'harmonisation de la législation chypriote avec le droit communautaire. En 2008, elle est nommée commissaire européenne à la Santé, et occupe ce poste jusqu'à la fin du mandat de la Commission européenne, en 2009. Elle expédie les affaires courantes puis devient en 2010 commissaire européenne à l'Éducation.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Elle a étudié le droit à Middle Temple, l'un des quatre centre de formation professionnelle des barrister de Londres, de 1961 à 1964, puis les relations internationales à l'institut des affaires mondiales de Londres jusqu'en 1966. Elle fait ensuite son retour à Chypre et commence à exercer, à partir de 1968, le métier de conseillère juridique pour la banque Standard Chartered. Elle est ensuite recrutée par la Bank of Cyprus.

Elle a été choisie en 2002 par le gouvernement chypriote et le comité directeur de la Bank of Cyprus pour occuper la présidence du conseil d'administration du centre chypriote d'oncologie, dont elle a démissionné en 2008.

Première dame[modifier | modifier le code]

À la suite de l'élection de Georges Vassiliou à la présidence de la République en 1988, elle renonce alors à exercer un emploi. Durant les cinq années de mandat présidentiel, elle s'investit dans le domaine social et culturel. Elle a notamment été élue présidente de l'association des Nations unies à Chypre, ayant à ce titre présidé diverses conférences sur les droits de l'homme, et à la tête de la Fédération mondiale des associations des Nations unies (WFUNA) en 1991. Son mari n'ayant pas été réélu, elle doit renoncer à son statut en 1993.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est l'épouse de l'ex-président chypriote Georges Vassiliou, qui a également été négociateur en chef de l'adhésion de Chypre à l'Union européenne (UE) de 1998 à 2003. Outre le grec et l'anglais, elle maîtrise le français.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

En 1996, elle est élue députée à la Chambre des représentants de Chypre, étant la seule parlementaire des Démocrates unis (ED). Réélue cinq ans plus tard, mais battue en 2006, elle a notamment fait partie de la commission parlementaire des Affaires européennes et de la commission parlementaire mixte Chypre-UE. À ce titre, elle a activement participé à la mise en conformité de la législation de son pays avec l'acquis communautaire.

Elle a par ailleurs été vice-présidente du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs (ELDR) entre 2001 et 2006.

Commissaire européenne (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

Après la démission de Markos Kyprianou de la Commission européenne, elle est choisie en février 2008 pour lui succéder. Androulla Vassiliou prend officiellement ses fonctions de commissaire européenne à la Santé le 3 mars 2008 et obtient le 9 avril suivant la confirmation du Parlement européen par 446 voix contre 7. Elle expédie les affaires courantes à partir du 31 octobre 2009, date de la fin du mandat de la commission Barroso I. Reconduite par le gouvernement de Chypre, elle se voit confier par José Manuel Durão Barroso le portefeuille de l'Éducation, de la Culture, du Multilinguisme et de la Jeunesse et prête serment le 10 février 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]