Europe Matin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Europe 1 Matin)
Aller à : navigation, rechercher
Europe Matin
Présentation Thomas Sotto (matinale en semaine), Marion Calais et Pierre de Vilno (pré-matinale en semaine) et Maxime Switek (matinale le week-end)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Diffusion
Station Europe 1
Horaires Du lundi au vendredi de h à h, les samedis et dimanches de h à h
Podcasting oui Oui
Site web europe1.fr

Europe Matin sont les matinales d'informations diffusées sur la radio Europe 1.

Présentées du lundi au vendredi par Marion Calais et Pierre de Vilno à partir de h 30, Thomas Sotto lui succède avec l'animatrice Julie, de h à h. Les samedis et dimanches, Maxime Switek anime Europe 1 Week-End de h à h.

Diffusion[modifier | modifier le code]

La pré-matinale[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2008-2009, la pré-matinale est présentée par Jean-Michel Dhuez[1] de 5h à 7h. À l'été 2009, Benjamin Petrover en assure la présentation[2]. Pascal Humeau en devient le présentateur en septembre 2009.

En décembre 2009, la pré-matinale débute dès h 30 contre h auparavant[3]. Elle est de nouveau présentée par Benjamin Petrover à partir de février 2010[4].

Durant la saison 2010-2011, c'est toujours Benjamin Petrover qui est aux commandes de la pré-matinale de h 30 à h 30[5], accompagné d'Helena Morna[6]. En août 2011, Emmanuel Maubert est nommé à la tête de l'émission, qui débute désormais à h[7].

Pendant les congés d'Emmanuel Maubert ainsi que pendant l'été 2012 Florent Chatain assure la présentation de la pré-matinale. Cependant, à la surprise générale, c'est Alain Acco (chef du service police - justice de la radio) [1] puis Pierre de Vilno [2] qui assurent la présentation sur la tranche pendant les vacances de Noël 2012, Florent Châtain se déclarant « à la recherche d'une rédaction d'accueil bienveillante » dès le 21 novembre 2012 sur son compte Twitter. Les 9 et 10 mai 2013, c'est Marion Calais, habituellement aux commandes du journal de la mi-journée, qui remplace Emmanuel Maubert. Emmanuel Maubert quitte la présentation à l'été 2013[8].

Durant l'été 2013 c'est Jacky Gallois qui présente la pré-matinale.

En septembre 2013 c'est Marion Calais qui reprend la pré-matinale désormais diffusée de h à h et renommée Europe 1 Bonjour. C'est Émilie Bonnaud qui la remplace lors des vacances et jours fériés.

Durant l'été 2014 c'est Émilie Bonnaud puis Jacky Gallois qui présentent la pré-matinale[9].

Depuis le 25 août 2014 Pierre de Vilno coprésente la pré-matinale avec Marion Calais de 4H30 à 6H.

Pendant les vacances scolaires c'est Émilie Bonnaud ou Céline Kallmann qui coprésente avec Mathieu Charrier ou Loig Loury ou William Galibert ou Jacky Gallois ou encore Sébastien Guyot.

La matinale[modifier | modifier le code]

En 2003, Nathalie Chevance présente d'abord la revue de presse de 8 h 32[10], puis, en 2004, le journal du matin et la revue de presse de 9 h[11].

En septembre 2007, Jacques Pradel est nommé à la tête de la matinale[12], il l'animera de h à h 30 jusqu'en avril 2008 et sera remplacé par son joker, Jean-Michel Dhuez jusqu'à la fin de l'été[13],[14].

Guy Carlier, Julie et de Marc-Olivier Fogiel, lors d'une délocalisation de la matinale à Toulouse, en novembre 2008.

À la rentrée 2008, le nouveau PDG d'Europe 1 Alexandre Bompard, choisit Marc-Olivier Fogiel pour animer la matinale du lundi au vendredi de h à h 30[15]. En plus de l'interview politique d'Elkabbach, elle est composée notamment d'un éditorial de Claude Askolovitch et d'une chronique géopolitique de Pierre-Marie Christin[16]. En novembre 2008, la station Europe 1 connaît sa plus forte progression depuis cinq ans, ce qui est analysé grâce notamment à l'arrivée de Fogiel rue François-Ier[17]. Durant l'été 2009, c'est Aymeric Caron qui prend les rênes de l'émission[18].

En août 2009, la nouvelle saison de la matinale de Fogiel connaît quelques changements. Elle est allongée d'une demi-heure commençant désormais à h 30[19] et voit l'arrivée de Guy Carlier pour présenter La douche Froide à h 50, un billet d'humeur sur l'actualité[20]. À partir de h, différents chroniqueurs interviennent notamment l'humoriste Anne Roumanoff qui diffuse des canulars téléphoniques, le chef du service politique d'Europe 1 Fabien Namias pour le Buzz politique ou encore la chronique décalée sur la télévision de Matthieu Noël, Le Temps de cerveau disponible[20]. Le à l'occasion du traditionnel poisson d'avril, tous les animateurs d'Europe 1 échangent leur place. Laurent Ruquier, qui intervenait déjà en fin d'émission pour diffuser un extrait d'On va s'gêner ainsi qu'énumérer ses chroniqueurs présents l'après-midi, est choisi pour remplacer Fogiel à la tête de la matinale[21]. Toujours en avril 2010, l'institut Médiamétrie publie les chiffres des audiences radio, qui révèlent que la tranche de Fogiel compte 1,3 millions de fidèles en audience moyenne, soit une hausse de 4 % par rapport à la saison précédente[22].

À la rentrée 2011, Laurent Ruquier tient une revue de presse décalée dans la matinale.

À la rentrée 2010, les rumeurs de départ d'Alexandre Bompard pour accéder à la présidence de France Télévisions, ont retardé la signature de Marc-Olivier Fogiel pour une 3e saison à la matinale, Marc-Olivier Fogiel ayant lié son sort à celui qui l'a fait venir en 2008[23],[24]. Hormis quelques rendez-vous déplacés comme la chronique environnement, la revue de presse et le zoom économique, la matinale reste quasi-inchangée par rapport à la saison dernière[25]. À partir d'octobre 2010, Marc-Olivier Fogiel est remplacé ponctuellement le vendredi par le présentateur de la matinale d'Europe 1 le week end, Guillaume Cahour[26]. Fin novembre 2010, Denis Olivennes succède à Alexandre Bompard à la tête de la station[27], ce qui accentue les rumeurs de départ de Fogiel[28]. En janvier 2011, les résultats Médiamétrie sur la période novembre-décembre 2010, montrent qu'Europe 1 a perdu 500 000 auditeurs sur un an, ces mauvais résultats s'expliquent notamment par les absences répétées de Marc-Olivier Fogiel, dont sa matinale tirait les chiffres vers le haut[29],[30]. Le 27 janvier 2011, dans une lettre adressée au personnel de la radio, Marc-Olivier Fogiel annonce qu'il quitte Europe 1. Il explique ce départ soudain par ses envies de « répondre aux propositions de télévision pour la rentrée [2011] »[31], tout en précisant qu'il n'a « aucun point de désaccord » avec Denis Olivennes et sa gestion de la station[32]. Fogiel anime sa dernière émission le 11 février 2011[33], et est remplacé jusqu'à la fin de la saison par le présentateur d'Europe 1 Week-end, Guillaume Cahour[34]. La matinale est aussi quelque peu remaniée, notamment avec l'arrivée en fin d'émission de Jean-Marc Morandini, pour décrypter les audiences télés de la veille mais garde les intervenants habituels comme Isabelle Quenin, Brigitte Béjean, Guy Birenbaum, Laurent Cabrol, Thierry Guerrier, Michel Grossiord, Stéphane Blakowski, Axel de Tarlé, Guy Carlier ou encore Jean-Pierre Elkabbach[35]. Les audiences sur la période janvier-mars 2011, montrent que la matinale a gagné 249 000 auditeurs[36]. Cette hausse s'explique essentiellement par les résultats jugés médiocres de la vague précédente, même si la station n'a toujours pas réussi à reconquérir les 500 000 fidèles perdus sur la même période de l'année dernière[37].

À l'été 2011, c'est Benjamin Petrover qui prend les rênes de l'émission[5].

La rentrée 2011 voit l'arrivée de Bruce Toussaint pour présenter la matinale de h à h 30[38] ainsi que Nikos Aliagas pour l'interview d'une personnalité à h 35[39]. Alexandre Adler assure dans la matinale une chronique sur les relations internationales[40]. Suite au départ de Guy Carlier[41], La douche froide est supprimée au profit d'une revue de presse décalée, Presse papier, animée par Laurent Ruquier à h 50[42].

Pendant l'été 2012, Maxime Switek puis Benjamin Petrover présentent la matinale en semaine[43].

En janvier 2013, la matinale commence une demi-heure plus tôt, c'est-à-dire à h 30.[3]

Thomas Sotto et Hélène Zelany (présentatrice du journal de h 30) lors de la matinale d'Europe 1 en Gare de Lyon à Paris le 21 mars 2014

À la rentrée de septembre 2013, Bruce Toussaint laisse le fauteuil de la matinale d'Europe 1 à Thomas Sotto[44]. À cette occasion, la tranche est rebaptisée Europe Matin à partir du 26 août. L'émission est alors rallongée de 30 minutes, elle commence désormais à 6 heures.

Pendant l'été 2013 c'est Maxime Switek qui présente la matinale en semaine.

En décembre 2013 Jean-Philippe Balasse devient également joker de la matinale en semaine.

Pendant les fêtes de fin 2013 le chef Thierry Marx anime une chronique quotidienne dans la matinale.

Pendant l'été 2014 c'est Maxime Switek puis Jean-Philippe Balasse qui présentent la matinale[9].

Le week-end[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2009, la matinale du week-end est présentée par Aymeric Caron, le samedi et dimanche de h à h[45]. En septembre 2010, Guillaume Cahour lui succède[46] jusqu'au départ de Marc-Olivier Fogiel où il est nommé à la présentation d'Europe 1 Matin en février 2011 : Aymeric Caron reprend alors de nouveau la matinale du week-end[47]. Fin juillet 2011, Aymeric Caron quitte la station[48], remplacé pendant l'été par Maxime Switek[49].

Durant toute la saison 2011-2012, la matinale du week-end est présentée par Benjamin Petrover[50],[51], jusqu'ici présentateur de la pré-matinale semaine.

Pendant l'été 2012, Bérengère Bonte puis Pierre de Vilno présentent la matinale du week-end de h à 10 h[43].

À la rentrée 2012, Benjamin Petrover continue la matinale du week-end de h à h entouré notamment de Nikos Aliagas et de Catherine Nay. Il y présente un débat politique le samedi opposant Laurent Neumann à Guillaume Roquette à 8h30.

À l'été 2013, Sébastien Krebs puis Caroline Delage assurent l'intérim de Benjamin Petrover.

A la rentrée 2013, suite aux succès d'audiences, Benjamin Petrover est reconduit pour une troisième saison à la tête de la matinale week-end. Il y présente de nouveau l'interview politique de 8h20 le samedi et le dimanche. Il y mène également un débat économique opposant Agnès Verdier-Molinié à Eric Le Boucher le dimanche matin à 8h30.

Pendant l'été 2014 Christophe Carrez, Philippe Gaudin et Émilie Bonnaud se relayent à la présentation de la matinale du week-end[9].

À la rentrée 2014 c'est Maxime Switek qui récupère la matinale du week-end (les samedis et dimanches de 6H à 9H) avec notamment l'arrivée d'Anne Sinclair pour une grande interview le samedi de 8H30 à 9H[52].

Pendant les vacances scolaires c'est Romain Hussenot, Samuel Etienne ou encore parfois Pierre de Vilno qui se relayent à la présentation.

La revue de presque de Nicolas Canteloup[modifier | modifier le code]

Nicolas Canteloup en novembre 2007.

En septembre 2005, Nicolas Canteloup arrive sur Europe 1 pour présenter La revue de presque, une chronique humoriste d'une dizaine de minutes où il imite de nombreuses personnalités. Assisté de Julie qui lui amène les différents sujets de son billet, Canteloup parodie également plusieurs chroniques de la matinale comme l'interview politique de Jean-Pierre Elkabbach, présente à l'antenne quelques minutes plus tôt, ou encore les flashs météo de Laurent Cabrol. En 2008, à l'arrivée de Marc-Olivier Fogiel, La revue de presque commence généralement par une imitation de Marc-Olivier Fogiel caricaturant les différents titres de l'actualité ainsi qu'une parodie de ses interviews[53]. Canteloup n'hésite également pas à railler régulièrement l'animateur pour ses supposés SMS envoyés à son amie Claire Chazal pendant les matinales[54], ou encore lorsque Fogiel en mai 2010, croyant que son micro est éteint, qualifie à l'antenne la joueuse de tennis Marion Bartoli de « grosse »[55].

Sur la période septembre-octobre 2008, le record d'audience de la chronique de Canteloup fait état de 1 797 000 auditeurs[56].

En août 2009, La revue de presque qui était diffusée à partir de h 35, débute désormais à h 47. Ce changement d'horaires s'explique essentiellement pour concurrencer la chronique humoriste de Laurent Gerra sur RTL[57]. Sur la période novembre-décembre 2009, les chiffres médiamétrie montrent que Canteloup a gagné 175 000 fidèles sur un an, réduisant l'écart à 100 000 auditeurs avec le pensionnaire d'RTL, toujours en tête (1,74 millions d'auditeurs pour Gerra contre 1,62 millions pour Canteloup)[58]. Sur la période septembre-octobre 2010, Canteloup perd 103 000 auditeurs, réunissant désormais 1,4 million contre un gain de 211 000 pour Gerra avec ses 1,8 million de fidèles[59].

Le 25 novembre 2010, à l'occasion de la 1000e revue de presque, Europe 1 organise une journée spéciale permettant à Canteloup d'être présent dans toutes les émissions de la station[60]. La radio réitèrera cette opération le 29 mars 2011, pour célébrer son nouveau spectacle ainsi que son passage à Olympia[61].

En février 2011, lors de la dernière matinale de Marc-Olivier Fogiel, l'imitateur lui consacre la quasi-intégralité de sa chronique[54]. Canteloup qui avait annoncé que si l'animateur partait, il ferait de même[62], reste finalement à l'antenne sans cacher son amertume concernant le départ de Marc-Olivier Fogiel[63].

En août 2011, différents médias rapportent que le coût annuel de La revue de presque, est estimé à 900 000 euros. Cette somme servirait essentiellement à payer l'humoriste, ses producteurs ainsi que ses auteurs[64],[65], qui sont Philippe Caverivière, Laurent Vassilian et Arnaud Demanche.

À la rentrée 2011, et pour la 7e saison consécutive, Nicolas Canteloup reste à la matinale d'Europe 1[66]. Pour sa 1re chronique, il n'hésite pas à étriller les deux nouveaux arrivants, Bruce Toussaint et Nikos Aliagas, ainsi que son patron, Denis Olivennes[67].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Marc Baudriller, « Comment vit-on à la matinale d'Europe 1 ? », sur Challenges,‎
  2. (fr) Marc Pellerin, « Anne Roumanoff, animatrice sur Europe 1 », sur www.leparisien.fr,‎
  3. (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 va faire commencer sa matinale plus tôt », sur ozap.com,‎
  4. (fr) Thibault Leroi, « Europe 1 - La station modifie sa tranche de la mi-journée », sur radioactu.com,‎
  5. a et b (fr) Thomas Denis, « Benjamin Petrover, l’ermite de la matinale », sur leparisien.fr,‎
  6. (fr) Thomas Denis, « Héléna Morna pour remplacer Faustine Bollaert ? », sur leparisien.fr,‎
  7. (fr) Julien Bellver, « Emmanuel Maubert prend les rênes du 5/7 sur Europe 1 à la rentrée », sur ozap.com,‎
  8. EMMANUEL MAUBERT VA QUITTER EUROPE 1
  9. a, b et c Grille des Programmes Europe 1 2014 Eté
  10. (fr) Stéphane Bouchet, « Europe 1 inaugure ses nouveautés », sur leparisien.fr,‎
  11. (fr) Claire Steinlen, « Nathalie Chevance. Une vraie matinale », sur letelegramme.fr,‎
  12. (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 : Jacques Pradel ne regrette pas d'avoir accepté la matinale », sur ozap.com,‎
  13. (fr) Julien Mielcarek, « Jacques Pradel lâche la matinale d'Europe 1 », sur ozap.com,‎
  14. (fr) Thibault Leroi, « Europe 1 - Jacques Pradel renonce aux matinales », sur radioactu.com,‎
  15. (fr) Emmanuel Berretta, « Fogiel quitte M6 pour la matinale d'Europe 1 », sur lepoint.fr,‎
  16. (fr) Emmanuel Berretta, « Europe 1 - Marc-Olivier Fogiel : "J'ai posé ma voix tout seul" », sur lepoint.fr,‎
  17. (fr) Benjamin Bonneau, « Europe 1 remercie Fogiel », sur lejdd.fr,‎
  18. (fr) « Aymeric Caron remplacera Fogiel cet été sur Europe 1 », sur jeanmarcmorandini.com,‎
  19. (fr) « La matinale de Fogiel sur Europe 1 débutera à h 30site=jeanmarcmorandini.com »,‎
  20. a et b (fr) Emmanuel Galiero, « Fogiel : « J'ai la quarantaine épanouie ! » », sur tvmag.lefigaro.fr,‎
  21. (fr) Julien Mielcarek, « 1er avril : Europe 1 mélange ses animateurs, le programme », sur ozap.com,‎
  22. (fr) « Marc-Olivier Fogiel connaît un beau succès et déclare : "Mon boulot n'est pas de répondre à Laurent Gerra dont je me fiche royalement" », sur purepeople.com,‎
  23. (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 : Marc-Olivier Fogiel rempile à la tête de la matinale », sur ozap.com,‎
  24. (fr) J. L.-M., « Marc-Olivier Fogiel rempile sur Europe 1 », sur programme-tv.net,‎
  25. (fr) Sylvie Andreau, « Fogiel: "Je ne veux pas être une machine à faire de la radio », sur lejdd.fr,‎
  26. (fr) « Marc-Olivier Fogiel va prendre des R.T.T. ! », sur purepeople.com,‎
  27. (fr) Renaud Revel, « Denis Olivennes prend la direction d'Europe 1 », sur lexpress.fr,‎
  28. (fr) Renaud Revel, « Europe 1: Fogiel sur le départ », sur lexpress.fr,‎
  29. (fr) « Audiences : RTL super leader ! Quand Fogiel n'est pas là, Europe 1 s'écroule ? », sur purepeople.com,‎
  30. (fr) Renaud Revel, « Audiences radio: le gadin d'Europe 1 », sur lexpress.fr,‎
  31. (fr) « Marc-Olivier Fogiel quitte Europe 1 », sur liberation.fr,‎
  32. (fr) Marie-Catherine Beuth & Enguérand Renault, « Fogiel : pourquoi je quitte Europe 1 », sur lefigaro.fr,‎
  33. (fr) « Marc-Olivier Fogiel : L'émouvant hommage de Guy Carlier pour son dernier jour ! », sur purepeople.com,‎
  34. (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 : Guillaume Cahour va assurer l'intérim à la matinale », sur ozap.com,‎
  35. (fr) Service de presse d'Europe 1, « De nouveaux rendez-vous sur Europe 1 », sur europe1.fr,‎
  36. (fr) Service de presse d'Europe 1, « Vague Médiamétrie Janvier-Mars 2011 : Europe 1 progresse de 0,2 point, sa matinale gagne 249 000 auditeurs ! », sur europe1.fr,‎
  37. (fr) « Audiences radio : Total triomphe pour RTL et NRJ... Gadin pour Europe 1 ! », sur purepeople.com,‎
  38. (fr) « Bruce Toussaint animera la matinale d'Europe 1 fin août », sur leparisien.fr,‎
  39. (fr) Julien Lalande, « Europe 1 : Guillaume Cahour va assurer l'intérim à la matinale », sur ozap.com,‎
  40. (fr) « Europe 1 recrute Alexandre Adler pour sa matinale », sur jeanmarcmorandini.com,‎
  41. (fr) Julien Bellver, « Guy Carlier quitte la matinale d'Europe 1 », sur ozap.com,‎
  42. (fr) « Laurent Ruquier dans la matinale d'Europe 1 avec une revue de presse décalée », sur lexpress.fr,‎
  43. a et b (fr) Europe 1, « Nouvelles émissions, nouvelles voix : un été avec les talents d’Europe 1 », sur europe1.fr,‎
  44. http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/05/14/thomas-sotto-cyril-hanouna-et-wendy-bouchard-rejoignent-europe-1_3199872_3236.html
  45. (fr) Julien Lalande & Julien Mielcarek, « Europe 1 va faire évoluer sa grille à la rentrée », sur ozap.com,‎
  46. (fr) Julien Mielcarek, « Guillaume Cahour rejoint Europe 1 », sur ozap.com,‎
  47. (fr) Julien Bellver, « Marc-Olivier Fogiel quitte Europe 1 dès vendredi », sur ozap.com,‎
  48. (fr) « Ancien joker de Fogiel, Aymeric Caron quitte Europe 1 », sur teleobs.nouvelobs.com,‎ 1er août 2011
  49. (fr) « Grille des programmes de l'été 2011 », sur europe1.fr (consulté le 4 septembre 2011)
  50. (fr) « Grille des programmes du samedi - Saison 2011 - 2012 », sur europe1.fr (consulté le 4 septembre 2011)
  51. (fr) « Grille des programmes du dimanche - Saison 2011 - 2012 », sur europe1.fr (consulté le 4 septembre 2011)
  52. Maxime Switek à la tête d’Europe 1 week-end
  53. (fr) Patrice Gascoin, « Interview croisée Canteloup-Fogiel », sur tvmag.lefigaro.fr,‎
  54. a et b (fr) « Nicolas Canteloup : En plein délire pour le départ de Marc-Olivier Fogiel ! », sur purepeople.com,‎
  55. (fr) « Europe 1: Canteloup se déchaine sur la gaffe de Fogiel », sur jeanmarcmorandini.com,‎
  56. (fr) Régis Soubrouillard, « Guillon, Canteloup, Gerra, les bouffons trônent à la radio », sur marianne2.fr,‎
  57. (fr) Julien Mielcarek, « Radio : Canteloup désormais programmé face à Gerra », sur ozap.com,‎
  58. (fr) « Clash des imitateurs ! Laurent Gerra jubile encore... mais Nicolas Canteloup va bientôt l'écraser ! », sur purepeople.com,‎
  59. (fr) « Audiences radio : Gerra plus fort que Canteloup », sur leparisien.fr,‎
  60. (fr) « Et de mille pour Nicolas Canteloup ! », sur leparisien.fr,‎
  61. (fr) Service de presse d'Europe 1, « Nicolas Canteloup comme vous ne l’avez jamais entendu », sur europe1.fr,‎
  62. (fr) J. R., « Marc-Olivier Fogiel: va quitter Europe 1 », sur 20minutes.fr,‎
  63. (fr) François Lestavel, « Nicolas Canteloup court toujours », sur parismatch.com,‎
  64. (fr) Julien Bellver, « Combien gagnent Canteloup et Gerra sur Europe 1 et RTL ? », sur ozap.com,‎
  65. (fr) Chloé Breen, « Nicolas Canteloup vs Laurent Gerra : duel entre ces deux businessmen du rire », sur purepeople.com,‎
  66. (fr) M. M., « Europe 1 : Canteloup rempile, Cahour confirmé », sur programme-tv.net,‎
  67. (fr) Julien Bellver, « Pour son retour, Nicolas Canteloup étrille Bruce Toussaint, Nikos et Denis Olivennes », sur ozap.com,‎